thème :   le plus vu
Réagir (27)EnvoyeriCalPartager

samedi 15 octobre 2011 à 14h

3 parties : 1 2 3

Journée mondiale - mobilisation des indignés à Paris

le 15 Octobre 2011

Les rendez-vous à Paris du 15 octobre:

14h : Rassemblements et assemblées populaires locales
(départ en direction de l'Hôtel de Ville à 15h)

  • gare de Lyon
  • Châtelet (Fontaine des Innocents, à coté des Halles) - Assemblée concert
  • gare d'Austerlitz
  • gare du Nord
  • gare Saint-Lazare (côté cour de Rome) - puis prises de parole devant l'agence Moody's toute proche et cortège vers La Bourse puis l'Hôtel de ville.

14h : Rassemblement, fanfare à Belleville [plus de détails ici]
Départ en cortège vers 15h direction d'Hotel de Ville.

17h : Convergence devant l'Hôtel de Ville pour une AG connectée aux AG de Barcelone, New York, Madrid, Bruxelles etc.

20h : Concerts devant l'Hôtel de Ville

Les rassemblements décentralisés ont pour objectif de diffuser le plus largement possible notre message et la façon dont nous fonctionnons (assemblée populaire), notamment aux noeuds de communication (gare). Ces rassemblements s'inscrivent aussi dans une perspective d'ancrage local du mouvement dans les quartiers.

Les autres initiatives locales sont les bienvenues et peuvent être relayées sur la carte du site international : http://map.15october.net/reports/submit/. Si d'autres actions sont organisées (ce qui permettrait une présence plus importante sur le territoire dans l'esprit des rassemblements décentralisés), l'idéal seraient qu'elles le soient avant 17h afin de permettre la convergence devant l'Hôtel de Ville.

L'appel international du 15 octobre est ci-dessous : il appelle à l'unité !

document au format PDF:

Lien : http://paris.demosphere.eu/rv/18015
Source : message reçu le 12 octobre 00h
Source : message reçu le 11 octobre 13h
Source : message reçu le 5 octobre 23h
Source : message reçu des organisateurs le 3 octobre 18h
Source : liste AG-IdF, reçu le 2 octobre 22h


Le 15 octobre - Tous ensemble pour un changement mondial

Le 15 octobre des gens du monde entier descendront dans les rues et sur les places. De l'Amérique à l'Asie, de l'Afrique à l'Europe, ces personnes se mobilisent pour réclamer leurs droits et exiger une vraie démocratie. Maintenant il est temps de nous réunir dans une protestation mondiale non-violente.

Le pouvoir en place travaille au profit de quelques-uns en ignorant aussi bien la volonté de la majorité que le prix humain et environnemental que nous payons. Cette situation intolérable doit cesser.

Unis d'une seule voix, nous allons faire savoir aux politiciens, et aux élites financières qu'ils servent, que c'est à nous, le peuple, de décider de notre avenir.

Nous ne sommes pas des marchandises entre leurs mains, ni entre celles des banquiers, qui ne nous représentent pas.

Le 15 octobre nous nous rencontrerons dans les rues afin d'initier le changement mondial que nous voulons. Nous allons manifester pacifiquement, débattre et nous organiser jusqu'à l'obtenir.

Il est temps de nous unir. Il est temps pour eux de nous écouter.

Peuples du monde, mobilisez-vous le 15 Octobre!

Source : liste AG-IdF, reçu le 2 octobre 22h


1 2 3

Manifestation mondiale des indignés le 15 Octobre 2011

Les Indignés préparent une manifestation mondiale pour le 15 Octobre 2011

Le groupe Espagnol Democracia Real Ya lancera une convocation mondiale pour le 15 Octobre prochain dans l'espoir d'unir les voix pour manifester contre les systèmes de Gouvernement qui « utilisent les citoyens comme une marchandise » . Les manifestations auront les mêmes caractéristiques que celles du campement qui a lieu à Madrid.

Le collectif a 5 porte-parole qui ont exposé lors d'une conférence de presse dans la salle principale du centre socio-culturel autogéré Tabacalera, à Madrid, le bilan des répercussions des manifestations du dimanche 15 Mai.

Les dirigeants, Paco López, Olga Mikailova, Iván Olmedo, Aída Sánchez y Chema Ruiz, ont rappelé que par le campement de la Puerta del Sol à Madrid, les Indignés avaient décidé de créer le mouvement politique Democracia Real Ya pour réclamer les droits des citoyens de manière indépendante.

Democracia Real Ya est un « mouvement politique, dans le sens qu'il veut avoir une influence politique » mais « indépendamment des partis et syndicats » , assurent les porte-parole qui appuient le campement, situé au km zero à Madrid.

Ils défendent un combat constant contre « le capitalisme mercantile qui a transformé les êtres humains en marchandises » .

Ils assurent que « nous pouvons le mener beaucoup mieux sans les politiques, mais nous devons commencer à zéro. Nous ne pouvons en rien compter sur eux » , ont-ils soutenu devant la presse.

Parmi leurs idées se détache celle de renverser le gouvernement et de créer un comité des sages pour rédiger une nouvelle Constitution.

L'organisation prévoit une manifestation pour le vendredi 15 Juin, préalable à la convocation mondiale d'Octobre.

Actions similaires en France.

Le militant Alex Merlo, membre de l'organisation Revolución Española, organise à Paris un mouvement semblable à celui qui est né à Madrid le 15 Mai dernier, en refus des politiques économiques adoptées par le Gouvernement.

« A Paris, nous sommes des centaines d'Espagnols à proposer un mouvement pour unir la société Française avec beaucoup de solidarité » en une même voix de protestation contre les actions du gouvernement faites sur l'autel des remèdes à la crise économique.

Merlo a fait remarquer que par cette initiative, on recherche le rapprochement de jeunes d'autres pays pour populariser le mouvement Democracia Real Ya et l'étendre à la France, où il y a déjà eu de grandes manifestations sociales.

« Le mouvement qui a commencé se distingue par sa volonté d'
être auto-organisé, de ne pas dépendre de partis ou de syndicats, car il est sans parti. »
a-t-il affirmé.

Près d'un millier de Français ont manifesté place de la Bastille à Paris, où les Indignés demandent aussi une véritable démocratie et une meilleure distribution des richesses, comme ceux de Madrid.

Le groupe de personne a été délogé le dimanche sans violence par la police Française après que les manifestants aient posé des questions aux institutions et demandé une démocratie directe.

Après l'expulsion de La Bastille ont été mis sur pied des commissions de travail et une Assemblée Générale pour décider de la prochaine étape du mouvement dans les pays européens.

En France, les manifestations ont commencé il y a 10 jours pour devenir une sorte d'écho de celles qui avaient lieu dans la capitale Espagnole.

Parmi les messages adressés par les Français, on pouvait lire : « Démocratie réelle, maintenant ! », « Paris s'éveille » et « Paris debout, révolte-toi ! »

Les Indignés en Grèce.

Des milliers de Grecs ont occupé la place Syntagma à Athènes, située en face du Parlement, pour refuser les politiques du Fond Monétaire International (FMI) et exiger la fin du paiement de la dette, dans une manifestation qui dure maintenant depuis 5 jours.

Les actions sont basées sur l'initiative espagnole pour refuser les plans d'austérité du Gouvernement et exiger des améliorations dans le système des emplois.

Selon la police, quelques 20 000 personnes se sont jointes à la convocation qui a été diffusée par les réseaux sociaux, afin de manifester à travers toute l'Europe pour une « démocratie réelle ».

Le Premier Ministre Georges Papandreou a assuré que cependant il continuera avec son plan d'ajustement fiscal et a fait remarquer que avec ou sans l'appui de l'opposition seront appliquées de dures réformes économiques, telles qu'un plan de privatisation des entreprises d'État et des mesures d'austérité.

Source : http://www.legrandsoir.info/Les-Indignes-preparent-une-manifestat…
Source : http://www.aporrea.org/internacionales/n181957.html
Source : liste de diffusion des collectifs anti-délation, reçu le 17 août 15h


1 2 3

Nous ne nous laisserons pas plumer par la finance

Tract d'Attac

A Paris, nous participerons aux manifestations de la manière suivante :

  • RDV à 14h à la gare St Lazare, cour de Rome (rdv des indignés)
  • nous déposons un parcours pour permettre de relier la Bourse où se sont donné rdv les organisations de jeunes, en passant devant des lieux symboliques de la finance
  • nous rejoindrons à 17h l'Hotel de Ville (rdv des indignés)

Les politiques d'austérité en Europe ont créé des vagues de protestations, d'indignation portées par les jeunes et tous ceux et celles que la crise atteint de façon dramatique.

La Grèce au cœur de l'offensive

La violence des mesures prises à l'encontre de la population grecque est inouïe : réduction des salaires et des retraites, hausse de la TVA, suppressions d'emplois, privatisation des entreprises publiques. Le peuple grec est aujourd'hui sacrifié pour sauver les intérêts des banques et de la finance. Les populations sont paupérisées, les jeunes émigrent pour trouver du travail. Personne n'aurait cru une telle régression possible en Europe, une situation que des populations au sud connaissent depuis des années.

Les banques, les spéculateurs se sont remplis les poches pendant des décennies, encore aujourd'hui en spéculant sur la dette des États. C'est le peuple qui doit payer, car ainsi en ont décidé les gouvernements, l'Union européenne et les institutions internationales.

La banque Dexia va être secourue par les États belges et français, comme déjà en 2008 ; d'autres grandes banques vont être sauvées par les contribuables qui vont repasser à la caisse.

Le G20 des ministres des finances, qui se tient les 14 et 15 octobre à Paris, va persévérer dans son offensive contre les peuples et sa démission devant la finance.

En Grèce, en Espagne, au Portugal, rejoints par des Italiens, des Irlandais, des Islandais, des Britanniques... par milliers des manifestant-e-s sont descendu-e-s dans les rues pour protester contre les politiques d'austérité imposées par des gouvernements complices de la finance. Le système politique est mis en cause, car il refuse de prendre en compte la volonté de celles et ceux qu'il est censé représenter.

En France aussi quand nous sommes descendu-e-s dans la rue contre la réforme des retraites, le gouvernement a refusé d'entendre. Il applique aujourd'hui des mesures qui au nom de l'austérité s'attaquent à de nombreux droits sociaux, il stigmatise les populations paupérisées toujours plus nombreuses et accroît les inégalités par sa politique fiscale.

Il faut reprendre le pouvoir de décider en en Europe et dans le monde

La démocratie dans nos pays montre ses limites. L'Union européenne et les gouvernements s'obstinent à soutenir les banques et leurs actionnaires au mépris des intérêts des citoyens ordinaires. Les élections à venir ne sauront suffire à mener le changement radical aujourd'hui nécessaire.

Nous voulons que cela change vraiment :

  • La démocratie doit être l'œuvre de chaque personne qui vit sur ce sol.
  • Nous ne voulons plus de ce système où nous votons tous les cinq ans pour que des élus décident de nos vies sans nous consulter.
  • La crise actuelle doit être l'occasion de redonner le pouvoir aux peuples et d'en finir avec un système financier surpuissant et incapable de s'autoréguler.

Pour la démocratie contre la finance : toutes et tous indigné-e-s, toutes et tous solidaires

Ces exigences sont portées par les mouvements sociaux, indignés, pour la « démocratie réelle maintenant ». Ils occupent les places et s'expriment bien au delà de l'Espagne, de la Grèce et des pays arabes. Aujourd'hui au cœur même du capitalisme, à Wall Street, des rassemblements se tiennent comme de nombreuses villes aux États-Unis.

Le 15 octobre, les mouvements d'indignés appellent à agir partout dans le monde, nous serons dans les rues nous aussi.

document au format PDF:

Source : http://www.france.attac.org/articles/mobilisa...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

C'est beau comme formule !!!

Par Anonyme, le 17/10/2011 à 17:54

C'est beau comme formule !!! Jean-Claude, ta passion pour les femmes te perdra !!!

indignés!!!

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 17:51

Le mouvement des indignés fera-t-il tache d'huile ? Ce mouvement plutôt sympathique et spontané rassemble tous ceux et celles qui en ont marre de cette société injuste, génératrice de richesses exorbitantes d'un côté et d'une pauvreté impitoyable de l'autre. Ce mouvement se méfie des partis politiques et ne veut pas qu'ils s'affichent dans les rassemblements par des signes ostentatoires. Il est évident que la méfiance à l'égard du monde politique est grande, et que les indignés les mettent tous dans le même sac.
Si les indignés ont peur d'être récupérés et ne veulent pas politiser le mouvement, ils prennent quand même le risque de servir de « faire valoir » aux partis de gouvernement lors des élections : ils seront récupérés d'une manière ou d'une autre. Ne pas vouloir politiser le mouvement est le plus sûr moyen de se faire manipuler, le plus sûr moyen de crier et de ne pas faire entendre sa voix !
Lire:
http://2ccr.unblog.fr/2011/06/23/les-indignes-jen-suis/

tous ensemble car ensemble

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 15:54

tous ensemble car ensemble est un adverbe, il ne s'accorde pas petit malin

assez de feminisme,humanisme

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 10:55

assez de feminisme,humanisme et basta

Les indignés à Toulouse

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 09:30

Les indignés sont aussi (devraient être) à cette manif de remise en question des politiques antinucléaires puisque ce sont les mêmes groupes d'influences qui, par intérêts financiers, contrôlent les industries nucléaires et les imposent aux politiciens et à nous mêmes sans aucune sorte de débat démocratique.

Donc oui indignons nous à Toulouse (Arnaud Bernard à 14 hr) pour exiger que la question du nucléaire ne soit plus discutée qu'en cercles fermé entre les experts des groupes de pressions industriels, les experts médiatiques, les experts politiques, les experts scientifiques qui ont comme particularités de tous représenter les mêmes intérêts qui ne sont pas les nôtres.

La féminisation

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 09:24

Je suis un homme et je partage tt ce que tu as écris. Si le femme est l'avenir de l'homme, elle est également son présent!!!

Jean-Claude

au dela de la grammaire

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 09:20

Tout simplement, cette précision du "indigné-e-s" n'a aucune importance !

D'abord parce qu'au dela des genres différents, au dela des sexes différents, chacun est d'abord une personne, un être humain, un vivant... En somme, peu importe la différence, c'est la ressemblance qui compte. De ce fait là, nous sommes TOUS égaux. Et contrairement à une position féministe ou machiste, la position que je propose à l'avantage d'être véritablement égalitaire (les positions militantes ne faisant que reproduire la différenciation).

Cela étant dit, l'économiste Amartya Sen a adopté une position militante en renversant la logique de la grammaire tout en conservant ses règles. Au lieu de dire : "nous sommes tous concernés", il préfère dire : "nous sommes toutes concernées". Il s'agit juste d'une convention.

Je pense que l'action féministe a mieux à faire que de se préoccuper de ces futilités de langage qui sont aisément résolues.

Paris ok.

Par Anonyme, le 15/10/2011 à 01:36

on y sera

les villages

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 20:47

C'est une bonne idée!!!! que les villages manifestent aussi il faudrait en rendre compte sur le net pour que vos voix s'élèvent en indiquant le département, la commune et le nombre de voix qui s'élèvent!

Non, ce n'est justement pas

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 18:46

Non, ce n'est justement pas tout simple ; l'absence de précision du f éminin/masculin dans certains termes de la langue entrainant bien souvent une meconnaissance ou une transformation du sujet dont-il est question.

Car au final, même quand tu écris "tous ensembles" ; toi, tu le sait peut être que cela s'adresse aux femmes et aux hommes, mais essaye de lire cela d'un point de vue d'une personne qui ne le saurait pas, utiliser le "tou-te-s ensembles" veut réellement dire quelque chose. Il invite les femmes et les hommes. Il nie l'omniprésence et la supposition que dans le masculin se cache toujours le féminin (ce qui n'est pas nécessairement le cas).

Pour donner un exemple simple de l'intérêt logique de la féminisation des termes:

"Lors de la réunion de cette après-midi, ils étaient environ 30, la plupart d'entre eux se sont exprimés. Le débat était organisé par ceux qui étaient volontaires depuis le départ. Ils ont finalement réussi à motiver beaucoup de gens. Nous pouvons êtres contents pour eux."

C'est une phrase qui n'a pas vocation à vouloir dire quelque chose de précis, il ne s'agit que d'un exemple.

Féminisons cette phrase, juste pour voir :

"Lors de la réunion de cette après-midi, ils/elles étaient environ 30, la plupart d'entre elles/eux se sont exprimé-e-s. Le débat était organisé par ceux/celles qui étaient volontaires depuis le départ. Ils/elles ont finalement réussi à motiver beaucoup de gens. Nous pouvons êtres content-e-s pour eux/elles."

Maintenant, imaginons que sur certains point, il n'y ai pas eu de mixité hommes/femmes et comprenons justement la justesse de la féminisation de la langue (et ce qu'elle permet d'apporter comme information - en dehors du fait qu'elle est aussi un outil militant pour faire reconnaitre la présence et le rôle féminin qui est caché/inexistant en français) :

"Lors de la réunion de cette après-midi, ils/elles étaient environ 30 (il y avait donc des hommes et des femmes), la plupart d'entre eux se sont exprimés (seul les hommes ont parlé). Le débat était organisé par ceux qui étaient volontaires depuis le départ (suppose qu'il n'y a que des hommes ayant participé à l'organisation). Ils ont finalement réussi à motiver beaucoup de gens (ces hommes qui ont organisé le débat). Nous pouvons être content-e-s (nous, les observateurs, sommes hommes et femmes) pour eux (car seuls des hommes ont organisé même si au final, il y a eu des hommes et des femmes présent-e-s à la réunion)."

La féminisation permet de rendre compte de choses crontères et réelles, elle donne une information importante sur justement la présence ou non des femmes, leur existence sous entendu par la langue qui masculinise (car le masculin l'emporte sur le féminin) or, cette masculinasation dominante ne permet pas de mettre à jour justement la présence ou pas des femmes. Elle efface leur rôle, place et existence ce qui est un problème dans une société où la femme est souvent relegué au second plan, moins présente que l'homme et victime du sexisme ambiant.

Il y a donc un grand intérêt militant et "scientifique" (si j'ose dire, par la précision que cela apporte en terme d'information) à féminister !

Et pour info, les indign-é-e-s parisien-ne-s féminisent les banderolles ;)

Amitiés miliantes à tou-te-s !

régles grammaticales

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 18:21

c'est tout simple, le masculin l'emportant sur le féminin et c'est comme cela, mais il y as mieux a combattre que la grammaire..........RDV pour s'indigner TOUS ENSEMBLE

angers

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 15:46

il ya une manif prévu deamin à 10h à Angers mais je ne sais pas d'où elle part...

Indigné-e-s!

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 14:52

Bonjour,

je suis toujours choquée de voir que les luttes se divisent et que l'égalité n'est jamais présente même dans le réseau militant...pourquoi ne pas ajouter tout simplement les lettres magiques indigné-e-s pour inclure tout le monde, car juste l'oubli de ces lettres, stipule que la lutte n'est pas forcément anti-sexite et ne tient pas compte des inégalités entres hommes et femmes. Pour toutes les personnes qui sont en plus anti-sexiste en plus de leurs autres luttes, cela crée un clivage.

Merci de bien vouloir rassembler toutes les luttes au lieu de les diviser en intégrant une orthoraphe paritaire.

ps : ce problème ne se pose pas en anglais car c'est un terme neutre, merci de tenir compte des spécificités française qui actuellement est une des langues les plus sexistes qui existent et qui n'aident aucunement l'égalité homme-femme.

Calendrier des Manifestations

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 14:31

Excelent site qui recense toutes les actions de TOUS

7j/7j 24/24h

http://www.demosphere.eu/

mobilisation du 15 octobre

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 08:05

bonjour à tous je voudrais savoir ou se passe et se re groupent "les indignés" dans le sud est ce samedi.vive ce mouvement de liberté et de rejet de toute la corruption de ce monde;j'attends cela depuis mon enfance et je vais avoir 52 ans!je serais ds la rue avec vous pour mes enfants, mes petits enfants,pour réveiller ceux qui dorment encore et pour faire entendre la voix du peuple à nos dirigeants qui ne nous representent plus depuis longtemps!!!

en province ?

Par Anonyme, le 14/10/2011 à 08:04

j'aimerais participer mais sur angers ou nantes ? qqch est prévu ?

YyoOuOu!! En Guadeloupe on se retrouve ou???

Par Anonyme, le 13/10/2011 à 03:23

YyoOuOu!! En Guadeloupe on se retrouve ou???

OoOps !

Par Anonyme, le 12/10/2011 à 13:06

Petit bug .. 14 H place Arnaud Bernard c'est la manif anti-nucléaire !

Oui ! Place Arnaud Bernard

Par Anonyme, le 12/10/2011 à 12:19

Oui ! Place Arnaud Bernard à

14 H !

:)

BRAVO !

Par Anonyme, le 11/10/2011 à 17:00

Je viens juste de m'inscrire sur le forum et je suis ébahi de voir que ça commence. Cela fait quelques années que je me damande pourquoi personne ne réagit, pourquoi personne ne se révolte ; d'où mon enthousiasme aujourd'hui.

je suis un peu prise de court, alors je vais agir en diffusant au maximum de mes possibilités l'information.

A bientôt!

Nouvel événenment Paris 15o

Par Anonyme, le 11/10/2011 à 11:37

oui voir lien ci-dessous http://15october.net/fr/

Par Anonyme, le 11/10/2011 à 09:27

voir lien ci-dessus

Toulouse

Par Anonyme, le 10/10/2011 à 20:48

Est-ce que cette manifestation est organisée à Toulouse.

Merci de me répondre via mon courriel

mauresexque16@hotmaiexl.com

Khadidja

Région Midi-Pyrénées

en dehors de Paris ?

Par Anonyme, le 10/10/2011 à 20:47

Est-ce que cette manifestation est également organisée à Toulouse ?

Merci

Le 15 octobre dans les communes de Fran

Par Anonyme, le 07/10/2011 à 21:33

C'est une bonne idée!!!, nous dans notre village de 2000 habitants nous l'avions déjà prévu. Cela se passera à 10h

Marta

Le 15 Octobre dans toutes les communes de France

Par Anonyme, le 07/10/2011 à 21:18

Et si dans toutes les communes de France, à 14h00 Place de la mairie les indignés se retrouvent et se donnent la main, comme dans la chanson si tous les gas du monde..............

Pourquoi pas, pourquoi ne pas se mobiliser cela permettrait à tous de venir sans être obligé de faire des km dans des voitures, cela permettrait à ceux qui aimerait mais pour qui prendre la voiture faire 50 km trouver une place de parking est déjà un véritable casse tête.

Cela permettrait à tous les indignés des petites communes de se manifester de montrer que l'on existe nous aussi, nous qui sommes les plus touchés par cette mondialisation qui tue nos emplois, notre agriculture, nos services publics, notre système de santé, notre justice, nos écoles...........

Si on pouvait lancé un message que tous le monde pourrait se relier internet est fait pour ça, mais hélas je ne suis pas assez familiarisée avec les réseaux sociaux pour le faire j'ai essayé ça n'a pas marché