Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 12 janvier 2010 à 19h

2 parties : 1 2

Chantier interdit au public

Dans le cadre de l'université populaire de Saint-Denis ( Dionyversité )

Thème du cycle :   Immigrés & sans-papiers : exploitation et répression sociale

ouvert à tous - entrée libre (mode d'emploi)

avec Nicolas JOUNIN

"Le quotidien du travail sur ces chantiers demeure obscur. Cette enquête de terrain permet d'exposer les conditions d'emploi et de travail liées au recours croissant à la sous-traitance et à l'intérim : division des collectifs ouvriers, infériorisation et culpabilisation des sous-traitants et des intérimaires, pratiques illégales d'employeurs, contradictions pesant sur la sécurité au travail, recours massif à une main-d'œuvre étrangère fragilisée et parfois sans papiers, racisme et discriminations..."

Nicolas Jounin est maître de conférence en sociologie à l'Université Paris VIII, chercheur au laboratoire URMIS (Unité de Recherches Migrations et Société) et auteur de Chantier interdit au public. Enquête parmi les travailleurs du bâtiment. (La Découverte, 2009)

Source : http://www.dionyversite.org/conf_jan_10_1.htm...


Cycle de la Dionyversité - université populaire de Saint-Denis

Immigrés & sans-papiers : exploitation et répression sociale

Le mythe de la France comme pays d'accueil n'a jamais été plus caduque qu'en ce début d'année 2010. Alors que 6 000 travailleurs sans papiers fédèrent leurs luttes, font grève et créent un journal, il nous semble important d'apporter des éléments de réflexion et des témoignages de cette frange de la population peu visible. L'état français expérimente au quotidien les possibilités d'exploitation (travail et logement précaires), de répression (rafles, CRA, expulsions) et tente de nous monter les uns contre les autres (immigrés vs "français de souche", sans-papiers vs avec papiers, travailleurs vs chômeurs).

La défense des droits de toute personne présente sur le territoire français est primordiale, car demain ce sont les droits de chacun-e qui seront menacés. Est-il besoin de préciser qu'il faut refuser la criminalisation de la solidarité et la délation dans nos pratiques sociales ?

Organisateur

John BOUVERY


Mardi 5 Janvier 19h00 - Les nouveaux esclaves du capitalisme

avec Patrick HERMAN

"Sud de la France, Rif marocain, Andalousie... dans les plantations, une main d'oeuvre privée de toute protection, parquée dans des hébergements indignes, avec le racisme pour mode de gestion sociale. Un voyage dans l'envers du décors, dans un immense angle mort où personne ne va voir ce que notre société génère."

Patrick Herman est arboriste-journaliste et auteur de Les nouveaux esclaves du capitalisme (éditions Au Diable Vauvert, 2008). Il a collaboré au "Monde Duplomatique", "l'Ecologiste" et "Politis".


Mardi 12 Janvier 19h00 - Chantier interdit au public

avec Nicolas JOUNIN

"Le quotidien du travail sur ces chantiers demeure obscur. Cette enquête de terrain permet d'exposer les conditions d'emploi et de travail liées au recours croissant à la sous-traitance et à l'intérim : division des collectifs ouvriers, infériorisation et culpabilisation des sous-traitants et des intérimaires, pratiques illégales d'employeurs, contradictions pesant sur la sécurité au travail, recours massif à une main-d'œuvre étrangère fragilisée et parfois sans papiers, racisme et discriminations..."

Nicolas Jounin est maître de conférence en sociologie à l'Université Paris VIII, chercheur au laboratoire URMIS (Unité de Recherches Migrations et Société) et auteur de Chantier interdit au public. Enquête parmi les travailleurs du bâtiment. (La Découverte, 2009)


Mardi 19 Janvier 19h00 - Feu au centre de rétention

avec des militants du collectif auteur de "Feu au centre de rétention"

En décembre 2007, alors qu'un début de mutinerie éclate à l'intérieur du centre de rétention de Vincennes, une quinzaine de militant-e-s décident d'appeler les cabines téléphoniques du centre pour parler aux sans-papiers retenus à l'intérieur et pour recueillir leurs témoignages, semaine après semaine jusqu'à l'incendie de juin 2008.

Leur objectif est clair : "Notre volonté n'est pas de dénoncer les conditions de rétention pour réclamer leur amélioration. Il n'y aura aucun aménagement possible de ces lieux, sinon leur destruction"

Ces militants ont écrit collectivement l'ouvrage Feu au centre de rétention. Janvier-Juin 2008. Des sans-papiers témoignent (éditions Libertaria, 2008).


Mardi 26 Janvier 19h00 - Sans-papiers en lutte à St-Denis

avec des représentants de collectifs de sans-papiers

Depuis de nombreuses années, des collectifs luttent à St-Denis pour le relogement des familles vivant dans des immeubles insalubres, plombés, sans eau, et pour la régularisation des habitants sans-papiers.

Leur mobilisation pour un droit à l'existence sur le territoire français et des conditions de vie décente ne connaît pas de répit.

Parmi les occupants, des sans-papiers ont entamé des grèves de la faim à plusieurs reprises dont la dernière en date a duré 27 jours (novembre - décembre 2009).

Ce cycle de la Dionyversité est une occasion de donner la parole à ces collectifs pour témoigner de leurs luttes.

Source : http://www.dionyversite.org/conf_jan_10_1.htm...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/10534

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir