Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 24 mars 2010 à 14h

Personnels de vie scolaire : Assez de précarité !

AG Mercredi 24 mars à 14h00

Bourse du travail de Saint-Denis

mardi 16 mars 2010

Une situation intenable

Les conditions de travail se dégradent de plus en plus. On nous demande toujours plus de travail, une surveillance plus accrue des élèves, être plus présents dans les couloirs, appeler plus souvent les familles pour la moindre occasion etc. Mais pour effectuer ce surplus de travail, on reste aux mêmes effectifs, très en dessous de nos besoins, arrivant à des situations où pour un surveillant il y a une centaine d'élèves à encadrer.

Le travail et nos responsabilités augmentent alors que nous avons des contrats extrêmement précaires. Pour les assistants d'éducation (AED) on nous propose très souvent des CDD d'un an, des temps partiels payés à coup de lance-pierres, renouvelables pendant 6 ans maximum avec une période d'essai à chaque renouvellement. Pour les CAE, ce sont des temps partiels imposés, limités à deux ans sans accompagnement au sortir de ces deux ans, avec des salaires également misérables. Comment s'impliquer dans son travail quand celui-ci ne nous offre pas de quoi vivre dignement ?

Car avec un salaire de 570 euros par mois pour un mi-temps (comme le sont la plupart des AED), que reste-t-il à la fin du mois après avoir payé le loyer, le gaz, l'électricité, l'eau, la nourriture etc.

Cela ne peut plus continuer.

document au format PDF:


Des mobilisations existent

Depuis 1 mois, une centaine d'établissements, principalement en Ile-de-France mais aussi dans certaines villes de provinces, sont en grèves contre une série d'attaques gouvernementales qui mettent à mal le service publique d'éducation. Ces attaques sont les dizaines de milliers de suppressions de postes, la réforme du BAC pro d'il y a deux ans, la réforme Chatel et la réforme de la formation des enseignants.

La révolte est pour l'instant portée par les instituteurs et les enseignants. Mais ce sont tous les personnels de l'éducation, profs, vie scolaire, agents d'entretien et administratifs, qui sont concernés. Ce combat est contre la dégradation de nos conditions de travail. Nous devons le saisir et développer nos revendications propres.

Le 10 mars dernier, un rassemblement pour revendiquer la titularisation des précaires de l'Education Nationale s'est déroulé au ministère de l'Education Nationale : les personnels de vie scolaire ne doivent pas être oubliés !


Par conséquent, en plus de revendications exprimées par les enseignants, nous demandons :

  • Des embauches supplémentaires, d'AED et de CAE, pour améliorer l'encadrement des élèves
  • Pour les AED : privilégier les contrats longs (par exemple de trois ans plutôt qu'un an), sans période d'essai quand il y a renouvellement. Pour les CAE, l'allongement de la durée possible du contrat (limité à deux ans pour le moment) et la possibilité de passer à temps complet (aujourd'hui 20 heures). Mais au final, la seule solution viable est le remplacement de nos CDD par des CDI
  • L'obtention d'heures de formation, permettant aux étudiants, qui constituent la majorité des AED, de prendre des heures sur leur temps de travail pour réviser les examens, et permettant aux CAE de se former afin d'acquérir des qualifications favorisant leur insertion professionnelle de manière durable (ce qui est l'objectif officiel des contrats CAE)
  • L'amélioration de nos conditions sociales, avec la gratuité des repas, le remboursement intégral des frais de transports et une augmentation de 300 euros sur nos salaires.

La CGT-Educ'action revendique la création d'un « statut » d'étudiant surveillant avec le retour à un recrutement académique et prise en compte de critères sociaux.


Ces revendications ne peuvent être satisfaites que si nous sommes nombreux à les porter.

Nous devons en discuter autour de nous, au sein des vies scolaires, avec les autres personnels de l'éducation, avec les élèves. Nous devons lier nos revendications à celles des autres.

C'est le moment, nous pouvons montrer que même les précaires ne se laissent pas faire.

Le collectif Vie scolaire de la CGT-Educ'action Créteil propose donc une AG des personnels de vie scolaire

mercredi 24 mars 2010 à 14h00

la bourse du travail de Saint-Denis 1er étage, salle Henri Krasucki 9/11 rue Génin, métro Porte-de-Paris

Convocation sur simple demande.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/12514
Source : http://www.cgteduccreteil.org/spip.php?articl...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir