thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 13 avril 2010 à 19h

2 parties : 1 2

Les camps d'internement en France de 1938 à 1946

Dans le cadre de l'université populaire de Saint-Denis ( Dionyversité )

Thème du cycle : La Résistance

avec Denis PESCHANSKI

Entre février 1939 et mai 1946, sous le régime de Vichy mais aussi avant et après sous un régime démocratique, près de 600.000 personnes ont été internées par mesure administrative en France.

Non pour un crime ou un délit qu'elles auraient commis, mais pour la seule raison qu'elles étaient censées représenter un danger potentiel pour l'Etat ou pour la société : des républicains espagnols, des Allemands et des Autrichiens, des communistes français, auxquels s'ajoutèrent sous l'Occupation, des Juifs, déportés bientôt dans le cadre de la Solution finale ou des Tsiganes, puis, à la Libération, en majorité des suspects de collaboration, mais aussi des trafiquants de marché noir et des civils allemands.

Pourtant cette histoire est restée cachée pendant des décennies, comme occultée par la mémoire collective

Denis Peschanski, historien, a fait de l'histoire des camps d'internement français son sujet de thèse de doctorat, qui a été remaniée et publiée sous le titre La France des camps : l'internement, 1938-1946 (Gallimard, 2002). Directeur de recherche au CNRS, il a développé sa réflexion autour de ces questions.

Source : http://www.dionyversite.org/cycle_10-04-A.htm...


Cycle de la Dionyversité - université populaire de Saint-Denis

La Résistance

Vaste sujet, toujours polémique, que la Résistance.

Voici quelques éclairages sur cette période à travers ce cycle co-organisé par l'Association des Anciens Combattants de la Résistance (ANACR), association qui a pour objet de mieux connaître et faire connaître "les actes de Résistance, les femmes et hommes qui les accomplirent, ses structures, ses valeurs, et la place qu'elle a pris dans le combat de la Libération et la restauration de la démocratie républicaine".

Organisés par l'ANACR et J-C RICHARD


Mardi 6 Avril 19h00 - La résistance rurale de Georges Guingouin

avec Marcel PARENT

La destinée de Georges Guingouin est singulière. Premier maquisard de France, ayant pris le maquis en février 1941, il sera à la tête d'une force de 30.000 hommes à la veille de la libération de Limoges en août 1944. Bien immergé dans le tissu paysan, Georges Guingouin offre l'exemple parfait d'une résistance rurale. Dès 1943, alors qu'il signe ses tracts et ses arrêtés « Le Préfet du maquis », souvent accompagné de son nom, il incarne, aux yeux de l'opinion, face à l'occupant et au gouvernement de Vichy, la véritable légitimité.

Sa conception de la Résistance le met néanmoins en opposition avec son parti, le Parti communiste français. Après avoir été maire de Limoges, de 1945 à 1947, il sera l'objet d'un procès stalinien qui se traduira par son exclusion du parti en 1952. Georges Guingouin exercera alors jusqu'à sa retraite en 1968, les fonctions d'instituteur.

Un procès chassant l'autre, Georges Guingouin sera impliqué dans une ténébreuse affaire. Abandonné de tous, ou presque, le héros du maquis sera transformé en bouc émissaire. Le vide du dossier amènera cependant la justice à prononcer un non-lieu en 1959.

Georges Guingouin n'abandonnera jamais le combat et la réflexion politique. Il écrira et portera témoignage, maintiendra vivante la mémoire de la Résistance. Il approfondira aussi sa conception d'un communisme autogestionnaire.

En Limousin, Georges Guingouin est à la fois dans l'histoire et dans le mythe. Pour la postérité, il est redevenu le Héros.

Marcel Parent, agrégé de Lettres modernes, est essayiste et romancier. Il a notamment publié Camarade Camille, militant communiste limousin (Le Temps des Cerises 2005), Georges Guingouin, les écrits et les actes, (Le Temps des Cerises 2006) et Paulhan Citoyen (Gallimard 2006) ; il également dirigé un colloque sur "Communisme et résistance de Georges Guingouin" (Le Temps des Cerises 2008).


Mardi 13 Avril 19h00 - Les camps d'internement en France de 1938 à 1946

avec Denis PESCHANSKI

Présentation prochainement disponible

Denis Peschanski, historien, a fait de l'histoire des camps d'internement français son sujet de thèse de doctorat, qui a été remaniée et publiée sous le titre La France des camps : l'internement, 1938-1946 (Gallimard, 2002). Directeur de recherche au CNRS, il a développé sa réflexion autour de ces questions.


Mardi 20 Avril 19h00 - Le programme du Conseil National de la Résistance

avec Jacques VARIN

Présentation prochainement disponible

Jacques Varin est le secrétaire général adjoint de l'ANACR (Association des Anciens Comabttants de la Résistance). Il est l'auteur de diverses publications et communications sur le sujet.


Mardi 27 Avril 19h00 - Les femmes dans la Résistance

avec Jacques VARIN

Présentation prochainement disponible

Jacques Varin est le secrétaire général adjoint de l'ANACR (Association des Anciens Comabttants de la Résistance). Il est l'auteur de diverses publications et communications sur le sujet.

Source : http://www.dionyversite.org/cycle_10-04-A.htm...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/12672

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir