thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 5 octobre 2010 à 12h30

6 parties : 1 2 3 4 5 6

Journée de grève et de manifestation pour les retraites

Rassemblement interprofessionnel

2, 5, 12 octobre, … Amplifions la mobilisation !
Appel intersyndical éducation

document au format PDF:

La mobilisation du 23 septembre est un succès. 3 millions de personnes dans la rue, la présence de nouveaux secteurs sont le signe d'un mouvement qui, loin de « décélérer », s'amplifie encore. Face à un gouvernement méprisant 70% de la population, les salariés soutiennent massivement le retrait de la réforme des retraites.

Les organisations syndicales de l'Ile-de-France CGT-Educ'action, SNPEFP-CGT, SUD-Education 92, CNT-Education 93 exigent le retrait de ce projet de loi particulièrement injuste. Réunies ce 29 septembre 2010, elles appellent à réussir la manifestation du 2 octobre 2010 et la grève interprofessionnelle du 12 octobre 2010 proposées par l'intersyndicale nationale.

Pour gagner, il faut accélérer les rythmes de mobilisation et poursuivre la construction d'un mouvement à la hauteur des enjeux. Le gouvernement veut passer en force sur sa réforme. Il fait porter le financement des retraites aux salariés (l'augmentation des cotisations amputerait nos salaires d'une journée par mois).

Chacun de nous devra travailler deux ans de plus, alors même que les jeunes sont au chômage et que les anciens s'usent au travail, notamment dans l'éducation où les suppressions de postes massives dégradent nos conditions de travail de façon alarmante.

Alors même que le gouvernement Sarkozy a décidé que la réforme serait votée en novembre, il est temps de lui montrer que cette mesure antisociale ne peut être décidée par une oligarchie méprisante, menteuse et décrédibilisée.

Pour créer le rapport de force nécessaire, élargir et approfondir le mouvement, les organisations syndicales de l'éducation d'Ile de France appellent à une journée de grève et d'actions le 5 octobre, et à participer au rassemblement intersyndical et interprofessionnel devant le Sénat lors du début des débats sur le projet de loi.

A cette occasion doit être mise en débat dans les assemblées générales d'établissement, et de ville, la question de l'organisation de la grève reconductible comme c'est le cas dans d'autres secteurs (transports, chimie, collectivités territoriales, énergie) à partir du 12 octobre et dès le 6 octobre partout où c'est possible. Multiplions les actions avec les collègues, les salariés des autres secteurs et avec la jeunesse.

Mardi 5 octobre journée de grève et de manifestation
Rassemblement interprofessionnel de 12h à 14h
Place Francis Poulenc [Paul claudel??] (devant le Sénat) - Métro Odéon

Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar...
Source : http://cgteduc93.free.fr/?2-5-12-octobre-Ampl...


1 2 3 4 5 6

Mardi 5 octobre :
Faire entendre l'exigence d'une réforme de progrès social

Communiqué de l'Union régionale CGT Ile de France

La mobilisation s'amplifie contre le projet du gouvernement qui imposerait un grave recul de société : reculer l'âge légal de 60 ans à 62 ans et l'âge d'accès à une retraite à taux plein de 65 ans à 67 ans !
Malgré un refus majoritaire du pays, le gouvernement reste sourd et bafoue la démocratie ; Ainsi, le parlement vient de voter ces dispositions rétrogrades et c'est maintenant au Sénat que ces textes vont être débattus à partir du 5 octobre 2010 !

  • Pour faire entendre l'exigence d'une réforme de progrès social, pour défendre la retraite à 60 ans : (prise en compte des années d'études et période de précarité subie, retour à la moyenne des dix meilleures années ; des pensions d'au moins 75% du revenu d'activité, pas de revenus de retraite inférieur au SMIC, etc.)
  • Pour faire entendre l'exigence d'un financement efficace : mettre à contribution les revenus financiers des entreprises, promouvoir une autre politique de l'emploi et des salaires, etc.

Tous ensemble, participons au rassemblement régional unitaire
(CGT, CFDT, CFE/CGC, FSU, SOLIDAIRES, UNSA)
Mardi 5 octobre 2010
De 12h30 à 14 h
Place Francis Poulenc [Paul claudel??] et rue Tournon
(calicots, banderoles, mots d'ordre, etc).
(Métro Odéon - à proximité du Sénat).

Ce rassemblement unitaire contribuera aussi à faire du mardi 12 octobre, une nouvelle journée de grèves et de manifestations.
Montreuil le 30 septembre 2010

La CGT-Educ'action avec plusieurs autres organisations syndicales de l'Education appelle à la grève le 5 octobre (appel à lire ici)

Source : http://cgteduc93.free.fr/?Mardi-5-octobre-Fai...


1 2 3 4 5 6

Fédération des Syndicats SUD Étudiant

Du 2 au 12 octobre , préparons la grève interprofessionnelle reconductible !

document au format PDF:

Le 4 octobre, à la suite du passage en force du gouvernement à l'Assemblée Nationale, au Sénat débutera l'examen du projet de loi gouvernementale sur les retraites.

Après le succès de la journée de grève du 23 septembre , qui a vu plus de 3 millions de manifestant-e-s exprimer leur rejet de cette reforme injuste, et celui d'aujourd'hui qui a rassemblé 2, 9 millions de personnes en France dont 310 000 à Paris, 150 000 à Marseille ou Bordeaux, les organisations syndicales appellent maintenant l'ensemble de la population à manifester le mardi 12 octobre pour réclamer le retrait du projet de loi sur les retraites.

Pour Sud étudiant, si cette journée de mobilisation ne donne pas les moyens aux travailleur-euses et à la jeunesse de bloquer l'économie du pays et donc de mettre en place un rapport de force en leur faveur, elle doit permettre à toutes celles et ceux que l'extrême précarité empêche d'user de leur droit de grève de se mobiliser massivement pour la sauvegarde de leurs retraites.

Vers la convergence entre la jeunesse et les salarié-e-s

Alors que la mobilisation s'amplifie dans les universités à travers la tenue d'assemblées générales, de plus en plus nombreuses et de plus en plus massives comme à Bordeaux, au Mans, à Paris 4 ou encore à Aix, alors que les cortèges jeunes des manifestations interprofessionnelles se garnissent de plus en plus, la journée de mobilisation du 2 octobre doit permettre à la jeunesse de passer un cap dans la nécessaire convergence avec le mouvement des salariés. Avec l'Union Syndicale Solidaires, la Fédération Sud étudiant affirme la nécessité d'un mouvement de grève unitaire reconductible dans lequel la jeunesse, principale victime de la contre-réforme gouvernementale, a toute sa place.

Sud étudiant appelle donc l'ensemble des étudiant-e-s à participer massivement au rassemblement à Paris devant le Sénat mardi 5 octobre et à la manifestation du mardi 12 octobre afin d'exprimer leur refus de projet de loi gouvernementale. Sud étudiant appelle l'ensemble des étudiant-e-s à continuer à se réunir dans le cadre d'assemblées générales à la suite de cette journée d'action afin de construire d'une part un mouvement d'envergure face à cette régression sociale et d'autre part, la nécessaire unité avec le mouvement des salarié-e-s.

Contacts des porte-parole :

  • Marie PRIEUR : 06 84 30 78 96
  • Sylvain TERRIEN : 06 79 90 92 33

Source : http://www.sud-etudiant.org/communiques/commu...


1 2 3 4 5 6

Retraites - Adresse aux syndicats, unions syndicales et unions locales CGT de Paris.

Adresse aux syndicats, unions syndicales et unions locales CGT de Paris.

Ensemble, nous gagnerons la bataille des retraites !

Depuis plusieurs mois, les journées d'actions, de grèves et de manifestations unitaires et interprofessionnelles rassemblent des millions de salariés. Contrairement à ce que tentent de faire croire le gouvernement et les patrons, la mobilisation s'amplifie et s'étend de plus en plus, y compris aux salariés des entreprises du privé.

La population rejette très majoritairement le projet de loi sur les retraites et, le 24 septembre, les organisations syndicales ont réaffirmé leur totale détermination à combattre jusqu'au bout cette réforme injuste et brutale qui aggraverait la situation de l'ensemble des salariés, des retraités, des chômeurs, des jeunes et encore plus particulièrement des femmes.

C'est dans ce contexte que l'Union départementale CGT de Paris appelle toutes les structures parisiennes, les militants, les syndiqués à concentrer toute leur énergie et leurs forces pour faire grandir encore la mobilisation et la rendre beaucoup plus visible.

La bataille qui est engagée est interprofessionnelle. Elle nous concerne tous : salariés du privé et du public ; petites, moyennes et grandes entreprises ; petites, moyennes et grandes bases CGT ; retraités ; chômeurs ; femmes ; jeunes et étudiants. Nous avons l'ambition de déclencher un mouvement social majeur et de très grande ampleur.

L'UD CGT de Paris invite toutes ses structures professionnelles et interprofessionnelles à prendre des actes concrets de direction syndicale pour poursuivre et amplifier, ensemble, la lutte engagée.

Samedi 2 octobre 2010 : soyons encore plus nombreux

La manifestation unitaire du 2 octobre, à l'appel de l'intersyndicale, doit permettre de rassembler de nouveau des centaines de milliers de salariés entre République et Nation à partir de 14 h 30. Un tract régional sera distribué de façon unitaire dans les gares parisiennes le jeudi 30 septembre 2010.

Cette manifestation est une nouvelle occasion de rassembler beaucoup plus de monde, en particulier des salariés qui n'ont pas encore pu se mobiliser. Elle peut aider à enclencher des suites dans de nouvelles entreprises.

Mardi 5 octobre 2010 : interpellation unitaire du Sénat

Les organisations syndicales régionales d'Île-de-France appellent les salariés à un rassemblement intersyndical le mardi 5 octobre, jour de l'ouverture des débats au Sénat. (info UD à suivre)

Tout en exigeant des sénateurs qu'ils rejettent ce projet de loi, cette initiative est un moyen de faire grandir la mobilisation d'ici au 12 octobre.

Mardi 12 octobre 2010 : faisons de cette journée de grève un ultimatum interprofessionnel

Nous sommes tous conscients que pour que ce projet de loi soit rejeté et que des négociations s'ouvrent sur la base des revendications portées par la CGT et les salariés, nous devons en arriver à bloquer l'économie du pays. C'est aussi ce que pensent beaucoup de salariés.

Or, les salariés ne se mettront pas massivement en grève sur un simple appel des confédérations, même si celles-ci ont un rôle, une responsabilité d'impulsion à jouer. Il reste encore à convaincre, y compris dans nos propres rangs.

L'ultimatum lancé par Bernard Thibault dans les médias et repris par l'intersyndicale dans le communiqué du 24 septembre, doit être décliné dans les entreprises et les unions locales.



Les suites immédiates du 12 octobre : mettons les partout en débat maintenant

La CGT doit être quotidiennement et partout à l'offensive pour consolider la lutte et la grève. Nous avons besoin de lier la question des choix de société avec les revendications, dans les entreprises, sur les conditions de travail et de vie, les salaires, l'emploi, les services publics et la retraite.

Le rapport des forces doit monter sérieusement d'un cran. Il nous faut créer les conditions de la poursuite de l'action et de la grève dès le 13 octobre.

La question de la grève reconductible est dans les têtes et dans beaucoup de discussions. Des professions y sont prêtes, mais nous devons y travailler ensemble et d'un même élan, dans le privé et dans le public, dans les secteurs professionnels et dans l'interprofessionnel.

Des professions mettent en débat la grève reconductible à partir du 12 octobre, comme les fédérations de cheminots CGT-UNSA-SUD rail-CFDT, ou la fédération CGT des services publics, dont vous trouverez les communiqués en pièces jointes.

L'UD CGT de Paris appelle à généraliser dès maintenant les assemblées générales de salariés et de syndiqués, afin de leur permettre, dans l'unité la plus large, de se prononcer très vite sur la suite à donner à la grève du 12 octobre, sous toutes les formes, sans en exclure aucune, y compris la grève reconductible, partout où c'est possible.

L'UD CGT de Paris invite ses structures à prendre, très rapidement, toutes les dispositions pour couvrir toutes les formes d'action pour la période jusqu'au 12 octobre et après, et à le faire savoir largement dans les entreprises, dans la CGT, et auprès du grand public, comme la CGT Energie de Paris qui nous informe qu'elle a déposé un préavis couvrant les salariés à partir du 12 octobre.

Ensemble, avec les salariés, traçons les perspectives de la victoire, en cultivant la dynamique de lutte interprofessionnelle et intersyndicale, en consolidant ces luttes à partir des revendications des salariés.

OUI, NOUS GAGNERONS.

ENSEMBLE, BATTONS-NOUS !

La Commission Exécutive de l'UD CGT de Paris se réunira le

mercredi 6 octobre salle Jean Jaures 3, rue du Château d'Eau .

Celle-ci est élargie aux secrétaires généraux de toutes les structures parisiennes à partir de 11 h 00.

Source : http://canaille-le-rouge.over-blog.com/articl...
Source : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article10691...
Source : liste AG-IdF, reçu le 28 septembre 22h
Source : http://www.7septembre2010.fr/post/2010/09/28/...


1 2 3 4 5 6

Tous ensemble vers la greve generale pour le retrait de la contre-reforme des retraites !

Communiqué SUD Education

Le 23 septembre, un grand nombre de travailleuses et de travailleurs ont exprimé leur refus de la contre-réforme des retraites imposée par le gouvernement et le MEDEF.

Malgré un matraquage médiatique annonçant à l'avance un essouflement du mouvement, malgré une intersyndicale qui, après le succès de la journée d'action du 7 septembre, recule les échéances, la mobilisation ne faiblit pas.

La journée du 23 septembre marque un tournant dans la lutte :

  • la grève a été reconduite dans différents secteurs et localités,
  • les Assemblées Générales de grévistes se sont multipliées.

Le pouvoir ne reculera pas devant de simples manifestations d'opinion. Seule une grève bloquante pourra instaurer un véritable rapport de forces. L'unité doit se concevoir en ce sens et pas au détriment de ceux qui luttent. ( voir l'appel unitaire des syndicalistes pour la grève générale).

http://www.syndicalistesunitaires.org

Il faut intensifier la lutte, multiplier les initiatives, amplifier les mobilisations ! Il faut être de plus en plus nombreux-euses à débrayer !

C'est pourquoi SUD Education :

  • soutient les mouvements de grève reconductible en cours et leur extension,
  • propose de faire de la journée du 2 octobre autre chose qu'un simple mouvement de protestation passive et à mettre en oeuvre, partout où c'est possible, des actions collectives fortes de blocage des zones industrielles, des axes de communication, de tout ce qui pourra bloquer l'activité économique,
  • appelle à la grève le 5 octobre et à sa reconduction partout où c'est possible.

C'est tous ensemble qu'il faut lutter ! C'est maintenant qu'il faut y aller !

document au format PDF:

Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar...
Source : liste AG-IdF, reçu le 28 septembre 21h


1 2 3 4 5 6

Appel des étudiants de la Sorbonne

"L'assemblée générale des étudiants de l'université de Paris IV-Sorbonne, réunie le 29 septembre, appelle les étudiants à s'engager massivement dans les journées de manifestation et de grève du samedi 2 octobre et mardi 12 octobre. Elle appelle à une nouvelle assemblée générale mardi 5 pour poursuivre et accroître la mobilisation, notamment étudiante.

Sur fond de concessions gouvernementales parfaitement illusoires, ce projet de « réforme » des retraites reste tout aussi injuste et inacceptable. L'heure reste à la grève jusqu'à son retrait.

L'assemblée générale réitère sa solidarité à l'égard de tous les secteurs professionnels déjà en grève reconductible ou y appelant et invite toutes et tous à participer aux initiatives interprofessionnelles locales. Seuls des millions de grévistes et des millions de manifestants peuvent faire reculer le gouvernement.

C'est pourquoi l'AG appelle l'ensemble des étudiants à se réunir en Assemblée Générale et de discuter de la grève comme moyen d'action. Elle soutient les appels des salariés à l'attention des directions syndicales pour qu'elles se prononcent pour la grève générale reconductible. L'Assemblée Générale appelle aussi à une journée d'action interprofessionnelle dans la journée du 5 octobre avec un rassemblement devant le Sénat."

Source : http://www.7septembre2010.fr/post/2010/09/30/Appel-de-l-AG-%C3%A9tudiante-de-la-Sorbonne-%2875%29-tenue-le-29-septembre

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/14206

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir