Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 18 janvier 2011 à 18h30

6 parties : 1 2 3 4 5 6

Rassemblement contre la censure

suite à l'annulation par l'ENS de la réunion publique avec Stéphane Hessel sur la Palestine

Rendez-vous mardi 18 janvier à 18h30 pour un grand rassemblement contre la censure et pour le respect des libertés démocratiques.

Place du Panthéon, devant l'édifice où sont inhumés les grands hommes de la république, dont notamment Rousseau et Voltaire.

Nul n'a le droit d'interdire aux citoyens de notre pays de dénoncer l'impunité des violations israéliennes du droit international et la collusion de notre gouvernement avec la droite extrême au pouvoir en Israël!

Organisation signataires : AFPS (Association France Palestine Solidarité), CCIPPP (Campagne Civile pour la Protection du Peuple Palestinien), CJPP5 (Comité Paix Juste Palestine 5ème), Génération Palestine, GUPS (Union Générale des Etudiants de Palestine, UJFP (Union Juive Française pour la Paix)

Source : message reçu le 14 janvier 19h
Source : http://www.mediapart.fr/club/edition/soutenon...
Source : communiqué ci-dessous


1 2 3 4 5 6

Le CRIF revendique la censure de Stephane Hessel et l'atteinte a la liberte d'expression a l'ENS

Nous apprenons avec stupeur la décision de Mme Canto-Sperber, la directrice de l'Ecole Normale Supérieure, de retirer la réservation de la salle accordée pour la tenue d'une rencontre exceptionnelle avec Stéphane Hessel mardi 18 janvier. Cette conférence s'inscrivait dans la lignée de l'appel qui a reçu les signatures prestigieuses de personnalités politiques et intellectuelles de sensibilités très diverses, et de plus de 10000 citoyens. Voir et signer l'appel.

Le CRIF (Conseil représentatif des institutions juives de France) revendique cette victoire de la censure, et remercie ses amis : Valérie Pécresse (ministre de l'enseignement supérieur), Bernard-Henry Lévy, Alain Finkielkraut, Claude Cohen-Tanoudji, Arielle Schwab. Tous, selon lui, seraient intervenus activement pour bâillonner Stéphane Hessel et ses prestigieux soutiens.

Mobilisées pour les droits démocratiques et contre les menaces visant Stéphane Hessel et les prévenus de la campagne BDS, de nombreuses personnalités devaient effectivement s'exprimer à la tribune ou par des messages :

  • Benoist Hurel (secrétaire général adjoint du Syndicat de la Magistrature)
  • Leila Shahid (ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union Européenne)
  • Haneen Zoabi (députée au parlement israélien)
  • Michel Warschawski (Israélien, fondateur du Centre d'Information Alternative, AIC)
  • Nurit Peled (mère israélienne d'une victime d'attentat, fondatrice du cercle des familles endeuillées, Prix Sakharov pour la paix du parlement européen)
  • Elisabeth Guigou (députée, ancienne Ministre de la Justice et Garde des Sceaux)
  • Daniel Garrigue (député, porte parole de République Solidaire)
  • Gisèle Halimi
  • ... et bien d'autres…

300 personnes étaient déjà inscrites pour cette conférence, exclusivement annoncée sur Mediapart. La direction de l'ENS a déjà reçu de nombreux mails de protestation, auxquels elle répond par le déni...

Le comportement indigne de la directrice d'un des hauts lieux de l'intelligence française et de celles et ceux qui ont fait pression sur elle pose de nombreuses questions auxquelles nous répondrons, avec nos invités et amis, lors du rassemblement auquel appellent les organisations ayant soutenu cette conférence.

Rendez-vous mardi 18 janvier à 18h30 pour un grand rassemblement contre la censure et pour le respect des libertés démocratiques.

Nul n'a le droit d'interdire aux citoyens de ce pays de dénoncer l'impunité des violations israéliennes du droit international et la collusion de notre gouvernement avec la droite extrême au pouvoir en Israël !

L'annonce du lieu du rendez-vous sera publiée vendredi 14 janvier à 17h précises ici:
http://www.mediapart.fr/club/edition/soutenons-stephane-hessel-et-les-pacifistes-de-la-campagne-bds

Organisations signataires : AFPS (Association France Palestine Solidarité), CCIPPP (Campagne Civile pour la Protection du Peuple Palestinien), CJPP5 (Comité Paix Juste Palestine 5ème), Génération Palestine, GUPS (Union Générale des Etudiants de Palestine, UJFP (Union Juive Française pour la Paix).

Vous trouverez aussi ici un extrait de l'intervention de Stéphane Hessel mercredi 12 janvier chez Frédéric Taddéi dans l'émission "Ce soir ou jamais" sur France 3. Il s'exprime sur une de ses principales indignations : la politique du gouvernement israélien à l'encontre des Palestiniens : http://www.mediapart.fr/club/edition/soutenons-stephane-hessel-et-les-pacifistes-de-la-campagne-bds/video/140111/stephane-he

Cordialement,

L'équipe de coordination de l'appel

Communiqué publié sur Mediapart le 14 janvier à 00h55.

Source : message reçu le 15 janvier 13h
Source : message reçu sur la liste Anticolonial le 14 janvier 09h
Source : http://www.mediapart.fr/club/edition/soutenon...


1 2 3 4 5 6

Communiqué du Collectif des normalien-ne-s indigné-e-s d'une ENS indigne.

La Direction de l'ENS censure Stéphane Hessel à la demande du CRIF !

Le Collectif ENS Palestine devait accueillir une rencontre exceptionnelle avec Stéphane Hessel le mardi 18 janvier en salle Jules Ferry. Madame Canto-Sperber s'était dite heureuse de la tenue de cette conférence, à laquelle devaient participer Benoist Hurel (secrétaire général adjoint du Syndicat de la Magistrature), Leila Shahid (ambassadrice de la Palestine auprès de l'Union Européenne), Haneen Zoabi (députée au parlement israélien), Michel Warschawski (Israélien, fondateur du Centre d'Information Alternative, AIC), Nurit Peled (mère israélienne d'une victime d'attentat, fondatrice du cercle des familles endeuillées, Prix Sakharov pour la paix du parlement européen), Elisabeth Guigou (députée, ancienne Ministre de la Justice), Daniel Garrigue (député, porte parole de République Solidaire) et Gisèle Halimi (avocate, militante féministe et politique française).

Nous apprenons avec consternation que la Directrice de l'ENS a décidé de revenir sur sa décision et d'annuler cette conférence à laquelle plus de 300 personnes étaient déjà inscrites, avant même que l'information ne soit relayée par les différents organisateurs/trices de cette conférence. Et c'est avec plus de consternation encore que nous lisons l'éditorial du Conseil Représentatif des Institutions Juives de France (http://www.crif.org/?page=articles_display/detail&aid=23242&returnto=accueil/main&artyd=70) qu'en l'absence de réaction publique de la part de la Direction, nous devrons considérer comme un compte-rendu fidèle des mécanismes qui ont conduit à cette annulation. Le CRIF se félicite en effet d'avoir réussi, grâce à ses ami-e-s Valérie Pécresse (ministre de l'enseignement supérieur), Bernard-Henry Lévy et Alain Finkielkraut (normaliens), Claude Cohen-Tanoudji (Professeur de Physique à l'ENS) et Arielle Schwab (Présidente de l'UEJF) à imposer ses vues à la Direction de l'Ecole et à censurer ainsi Stéphane Hessel, normalien, résistant, Ambassadeur de France, et co-rédacteur de la Déclaration universelle des Droits de l'homme.

Il est extrêmement inquiétant de voir des institutions publiques de renom, telles que l'ENS se soumettre à des pressions visant à étouffer la liberté d'expression. Par ailleurs, l'honnêteté intellectuelle et la probité d'élèves de l'Ecole est explicitement mise en cause, en des termes parfaitement scandaleux évoquant le totalitarisme et ainsi les heures les plus sombres de l'Histoire : "Un crime contre l'esprit que de confondre débat et militance politique, comme le font quelques élèves de l'école convertis au terrorisme intellectuel, modèle trotskiste pour les uns, stalinien pour les autres, et de là proposer leur doxa à l'ensemble de l'Université" dit le communiqué du CRIF !

Nous appelons nos camarades normalien-ne-s à protester contre les pressions inacceptables de la Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche (valeriexe.pecresse@eexducation.gouexv.fr), mais aussi contre cette décision injustifiable de Madame Canto-Sperber, en envoyant des mails d'indignation à la Direction (moniquexe.canto-sperexber@ens.fr et veroniexque.prouvostex@ens.fr) qui a cédé à ces pressions indignes. Par ailleurs, nous invitons nos camarades de l'ENS à participer au rassemblement contre la censure et pour la défense de la liberté d'expression le mardi 18 janvier à 18h30 Place du Panthéon.

Collectif des normalien-ne-s indigné-e-s d'une ENS indigne.

http://www.france-palestine.org

Source : http://cjpp5.over-blog.com/article-afps-commu...


1 2 3 4 5 6

Inscriptions closes pour la soirée du 18 janvier

Vu le nombre considérable de demandes d'inscription (dès hier - 10 janv., environ 300 pour une salle de 270 places) reçues pour la réunion publique du 18 janvier avec Stéphane Hessel, Leïla Shahid, Michel Warschawski et d'autres orateurs, il a été nécessaire de clore les inscriptions.

Néanmoins, et afin de permettre au plus grand nombre de suivre les débats,

une retransmission en direct via internet est prévue, notamment via le site de Mediapart

Source : message reçu le 11 janvier 11h
Source : message reçu des organisateurs le 11 janvier 10h


1 2 3 4 5 6

Solidarité avec Stéphane Hessel, Alima Boumediene-Thiery et tout les

militants de la campagne internationale BDS

« Solidarité avec Stéphane Hessel, Alima Boumediene-Thiery et toutes les victimes de la répression » : 110 personnalités de tous horizons, élus, chercheurs, artistes, écrivains... lancent un appel « pour refuser catégoriquement » que les militants de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions soient jugés pour « provocation publique à la discrimination ».

Bordeaux, Mulhouse, Perpignan, Pontoise... : en ce mois d'octobre, des hommes et des femmes sont poursuivis pour « provocation publique à la discrimination » -y compris une sénatrice de la République, Alima Boumediene-Thiery. Ailleurs, d'autres sont convoqués par les préfectures et menacés de procès du même type. Un ancien commissaire de police prétend même poursuivre... Stéphane Hessel, grand résistant, co-rédacteur de la Déclaration universelle des droits de l'homme de 1948 et ambassadeur de France ! Tous risqueraient jusqu'à 45.000 euros d'amende et trois ans de prison suivant la qualification des poursuites...

Quel crime ont donc commis ces citoyens, connus et inconnus, pour mériter une accusation aussi infamante et encourir des peines aussi lourdes ? S'être dressés contre l'occupation et la colonisation de la Palestine par Israël, et notamment contre les « crimes de guerre » voire « contre l'Humanité » que le rapport Goldstone accuse son armée -et, dans une proportion nettement moindre, des groupes armés palestiniens- d'avoir perpétrés pendant la guerre de 2008-2009 contre la bande de Gaza. S'être révoltés contre l'impunité dont jouit un État qui viole pourtant ouvertement le droit international et les résolutions des Nations unies. Et avoir décidé de prendre leurs responsabilités en appelant eux-mêmes au boycott, au désinvestissement et aux sanctions contre cette politique condamnée par la grande majorité des opinions française, européenne et mondiale.

Pour présenter, contre toute évidence, cette action citoyenne comme raciste, il aura fallu que la ministre de la Justice s'abaisse à inventer, en février 2010, un « boycott des produits casher » qu'aucun dirigeant, aucun groupe, aucun militant du mouvement de solidarité pour une paix juste et durable au Proche-Orient n'a jamais prôné. Puis qu'elle exige des parquets qu'ils poursuivent les militant-e-s pour « provocation publique à la discrimination ». Et celle qui diffame et menace ainsi des innocents appartient à un gouvernement qui, toute honte bue, non seulement stigmatise une communauté entière en raison de son origine ethnique, mais expulse illégalement de la « patrie des Droits de l'homme », sur cette base, des milliers de ressortissants d'Etats membres de l'Union européenne.

C'est pourquoi nous disons à Michèle Alliot-Marie : « Pas ça et pas vous ! » Certains d'entre nous appellent au boycott de tous les produits israéliens ; d'autres « ciblent » les seuls produits des colonies israéliennes ; d'autres encore choisissent des formes d'action différentes. Mais nous sommes tous unis pour refuser catégoriquement que les militant-e-s de la campagne internationale Boycott-Désinvestissement-Sanctions (BDS) soient accusés et jugés pour « provocation publique à la discrimination » alors qu'au contraire ils combattent contre toute forme de discrimination, pour le droit de tous les peuples à l'autodétermination, pour l'application à tous les États du droit international et des sanctions prévues lorsqu'ils le bafouent.

Tous ensemble, nous exigeons, à la fois au nom du droit international et des libertés : le retrait immédiat des directives envoyées par la ministre de la Justice et son administration aux parquets et la relaxe immédiate de ces innocents. Honneur à celles et ceux qui font leur le combat pour la justice et la paix que les autorités françaises ont trahi.

Premiers signataires :

Achcar Gilbert, Politologue, (Université de Londres et Paris 8) Ackermann Houria, Militante de l'UJFP Adler Laure, Écrivain et journaliste Alliès Paul, Professeur (Faculté de Droit et de Science politique, Montpellier) Alsoumi Omar, Président de Génération Palestine Autain Clémentine, Directrice de Regards Aron Jacques, Professeur honoraire, architecte et essayiste (Bruxelles) Attias Jean-Christophe, Directeur d'études (EPHE, Sorbonne) Avran Isabelle, Journaliste Badie Bertrand, Politologue, Professeur des Universités (Sciences Po), Chercheur associé au CERI Balibar Etienne, Professeur émérite (Université de Paris-Ouest) Barthe Benjamin, Journaliste indépendant (Ramallah) Baubérot Jean, Historien et sociologue, président d'honneur de l'EPHE (Sorbonne) Beaumale Michel, Maire de Stains Belkaïd Akram, Journaliste indépendant Benbassa Esther, Directeur d'études (EPHE, Sorbonne) Ben Hiba Tarek, Président de la FTCR, ancien conseiller régional Benslama Fethi, Psychanalyste, Professeur des Universités (Paris Diderot-Paris 7) Besancenot Olivier, Porte-parole du NPA Billard Martine, Députée de Paris Boussois Sébastien, Chercheur postdoctorant (Université libre de Bruxelles) Bras Gérard, Professeur de philosophie Braun Henri, Avocat au barreau de Paris Brousse Martine, Vice-présidente de la CNCDH Brun Frédéric, Militant associatif et écologique Brunswic Anne, Écrivain et journaliste Brunswic Étienne, Ancien directeur de l'Unesco Buffet Marie-George, Députée Buttin Maurice, Avocat honoraire à la Cour Cayrol Roland, Politologue Cerisier-Ben Guigua Monique, Sénatrice Chagnollaud Jean-Paul, Professeur de science politique (Cergy-Pontoise) Chahal Nahla, Coordinatrice de la CCIPPP Chemillier-Gendreau Monique, Professeur émérite (Paris Diderot-Paris 7) Chibani Ali, Doctorant Cohn-Bendit Daniel, Député européen, coprésident du groupe Verts/ALE Costaz Gilles, Écrivain Coupé Annick, Porte-parole de l'Union syndicale Solidaires Dayan-Herzbrun Sonia, Professeure émérite (Paris Diderot-Paris 7) Debbash Hubert, P-DG de Témoignage chrétien et de « Terre entière » Diehlmann Françoise, Conseillère régionale Dubois Jean-Pierre, Président de la Ligue des Droits de l'Homme Duffour Michel, Ancien secrétaire d'État à la Décentralisation culturelle Duflot Cécile, Secrétaire nationale des Verts Etienne Monique, Journaliste Euvrard Janine, Déléguée générale du festival « Proche-Orient : que peut le cinéma ? » Fassin Eric, Sociologue (ENS) Fath Jacques, Responsable des relations internationales du PCF Fiterman Charles, Ancien ministre des Transports Gèze François, Éditeur Gigandet Alain, Enseignant-chercheur en histoire de la philosophie ancienne (Paris-Est Créteil) Gillard Patrick, Historien, Bruxelles Gleizes Jérôme, Responsable de la Commission transnationale des Verts français Harbi Mohammed, Historien Jadot Yannick, Député européen Jennar Raoul Marc, Consultant en relations internationales Joly Eva, Députée européenne, présidente de la Commission du développement Joxe Alain, Chercheur (EHESS) Joxe Pierre, Premier président honoraire de la Cour des comptes Junqua Daniel, Journaliste,ancien directeur général du CFPJ Junqua Michèle, Bibliothécaire Kahn Marcel-Francis, Professeur de médecine Krivine Alain, Membre de la direction du NPA Kiil-Nielsen Nicole, Députée européenne Laacher Smaïn, Sociologue Labastie Claire, Professeur Lannuzel Olivier, Journaliste Laurent Pierre, Secrétaire national du PCF Le Hyaric Patrick, Député européen Lecoq Jean-Paul, Député Lefort Jean-Claude, Député honoraire, président de l'AFPS Léostic Claude, Vice-présidente de l'AFPS Liégeois Yonnel, Journaliste Lipietz Alain, Ancien député européen Löwy Michael, Directeur de recherche émérite (CNRS) Mamère Noël, Député-maire Manceaux Michèle, Écrivain Manceron Gilles, Historien, vice-président de la Ligue des Droits de l'Homme Marange Valérie, Philosophe, enseignante Marcus Michel, Magistrat Mardam Bey Farouk, Éditeur Marlière Philippe, Professeur de science politique (University College London) Martelli Roger, Historien et journaliste Maspero François, Écrivain Mecary Caroline, Avocate Mélenchon Jean-Luc, Président du Parti de gauche Merlin Aude, Chargée de cours (Université libre de Bruxelles) Mordillat Gérard, Romancier et cinéaste Morin Edgar, Sociologue et philosophe Moynot Jean-Louis, Syndicaliste, ancien conseiller d'État Nahoum-Grappe Véronique, Anthropologue (EHESS) Neyrat Frédéric, Philosophe Pauly-Maillart Emmanuelle, Journaliste Ravenel Bernard, Président de la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine Robin Titi, Musicien Rocard Michel, Ancien Premier Ministre et député européen Roman Joël, Philosophe Rosevègue André, Co-président de l'UJFP Sellier Geneviève, Professeur en études cinématographiques (Michel de Montaigne, Bordeaux 3) Sibony Michèle, Co-présidente de l'UJFP Sieffert Denis, Journaliste Sintomer Yves, Professeur des Universités en sociologie (CNRS - Paris 8) Texier Philippe, Conseiller honoraire à la Cour de cassation, expert à l'ONU, membre de la CNCDH Traverso Enzo, Professeur de science politique (Université de Picardie) Tubiana Jérôme, Journaliste Varikas Eleni, Professeure de science politique (Paris 8) Veinstein Alain, Poète et écrivain Vidal Dominique, Historien et journaliste Voguet Daniel, Avocat Wurtz Francis, Député européen honoraire

Védrine Hubert n'a pas signé l'appel mais nous a écrit : « Bien que je ne signe en principe aucun appel, je suis prêt à soutenir Stéphane Hessel. Les positions courageuses ou audacieuses qu'il prend doivent pouvoir, dans un état de droit, être librement défendues. Les amalgames dont on se sert pour l'accuser sont mensongers. Il est à la fois grotesque et choquant de s'en prendre à une figure telle que lui et de vouloir judiciariser pour l'étouffer un débat qui devrait rester politique. Comme le sujet est très compliqué je préférerais apporter -publiquement- mon soutien à Stéphane Hessel, indépendamment du texte. »


Source : http://www.indigenes-republique.fr/article.ph...


1 2 3 4 5 6

Réunion publique avec Stéphane Hessel, Leïla Shahid, Jamal Zahalka, Michel Warschawski et Benoist Hurel

Solidarité avec Stéphane Hessel !!

Stéphane Hessel vous invite à une conférence-débat avec lui-même, ainsi qu'avec

  • Leïla Shahid, Déléguée générale de Palestine aurpès de l'Union européenne ;
  • Jamal Zahalka, député (palestinien) à la Knesseth ;
  • Michel Warschawski, fondateur du Alternative Information Center (Israel) ;
  • Benoist Hurel, Secrétaire général adjoint du syndicat de la magistrature

Entrée gratuite, inscription obligatoire : reservexer@collectifexpaixjustepalexestine.org

Mardi 18 janvier à 19h à la salle Jules Ferry de l'ENS, 29 rue d'Ulm Paris 5e
Métro : Cardinal Lemoine, Censier-Daubenton, Luxembourg (RER B)
Bus : 21, 27, 38, 47, 82, 84, 85, 89

La rencontre est soutenue par les associations ci-après : AFPS, Génération Palestine, CCIPPP, CJPP5, UJFP, GUPS, ENS-Palestine.

http://www.mediapart.fr/files/Stephane_Hessel_-_Affiche_soiree_ENS_18-01.png

Source : message reçu des organisateurs le 7 janvier 23h
Source : message reçu le 6 janvier 13h

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/15543

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir