thème :   le plus vu
Réagir (14)EnvoyeriCalPartager

jeudi 21 avril 2011 à 18h35

2 parties : 1 2

Rassemblement anonyme

"Les jeunes se réveillent contre le fascisme"

Collectif 21 Avril

Deux rendez-vous:

  • 15h - Place de la République : rassemblement puis manifestation vers gare du Nord
  • 18h35 - Gare du Nord

Les gares sont des endroits singuliers. Lieux de passage par excellence, elles incarnent souvent aux voyageurs les points de passage vers l'ailleurs et le différent… Se faire la belle, prendre l'air, se tirer de là, ce sont peut-être les derniers lieux de rêve.

Elles matérialisent hélas aussi les politiques de contrôle de l'identité, l'ordre parfait et rythmé de la mécanique qui tourne, le consensus social forcé.

Quoi de mieux alors que les gares de tout le pays pour se rassembler, se montrer présents à tous les points de la toile ? Pour prouver que malgré tout, nous pouvons rester en contact et agir. Pour la si longue liste de raisons d'agir que nous avons aujourd'hui entre les mains.

Le 21 avril, montrons-leur que nous n'accepterons pas la peur imposée par ce débat présidentiel suranné et si parfaitement déconnecté, montrons-leur que leurs querelles internes nous sont scandaleusement étrangères, et surtout que nous avons voix au chapitre sur toutes les décisions qui infléchissent nos vies !

L'abstention est le premier parti de France !

Rassemblement Le 21 avril 2011 à 18h35 sur le parvis de la Gare du Nord, à Paris

Ne ratez pas le train en marche !

-

Le Collectif 21 Avril

Source : message reçu le 18 avril 23h
Source : message reçu le 6 avril 03h
Source : http://collectif21avril.tumblr.com/post/42194
Source : message reçu le 31 mars 01h


Manifestation nationale contre la politique

sécuritaire, xénophobe et raciste du Gouvernement Sarkozy

Depuis le mois de mai 2007, les dirigeants de notre pays se font les porte-voix d'une politique sécuritaire, xénophobe et raciste.

1. Stigmatisation ethnique et religieuse

...…A bas la laïcité version 1905 : la laïcité version Sarkozy, c'est diviser notre pays en deux, d'un coté les franchouillards, de l'autre les « français d'origine étrangère ».

Une politique de tolérance zéro vis à vis des populations immigrées.

Une politique anti-Rroms vécu par beaucoup d'entre nous comme un retour à un racisme d'Etat, qui, pour certains, n'est pas sans rappeler Vichy.

2. L'ordre sécuritaire au sommet de l'Etat

Une politique sécuritaire démentielle orchestrée pendant quatre ans par un ministre condamné pour propos à caractère raciste. Place aux caméras, suspicion sur tous ! Souriez vous êtes filmés ! De toute manière, vous n'avez rien à vous reprocher, non ?

Une politique répressive : condamnations en augmentation, gardes à vue douteuses et parfois meurtrières, détentions préventives pour délit d'opinion, répression politique et syndicale…

La presse sous pression : perquisitions à Rue 89, au Canard Enchaîné, licenciements de Guillon et Porte sur France Inter… Quand on ne plaît pas au Prince, on dégage, ou on la ferme ! Enfin, la loi liberticide Loppsi 2 prend à la gorge nos libertés fondamentales.

3. Une droite qui vire à droite, encore à droite, toujours plus à droite !

Finie la droite républicaine et le Gaullisme social. La mode chez une bonne partie des sarkozystes, c'est la droite populaire ! Retour des anciens d'Occident, d'Ordre nouveau et du Club de l'Horloge, la bande à Devedjian, Longuet, Guéant, Hortefeux, Estrosi, Mariani et Ciotti remettent au goût du jour les alliances entre la droite populaire et la droite extrême, laissant la droite républicaine et le centre droit de coté.

La boite de Pandore est ouverte ! En 2011, c'est in de renvoyer les immigrés à la mer… Quand le Pen rêvait en 2002 de les renvoyer par des vols charters, Sarkozy l'a fait dès 2007. En 2010, le président du groupe UMP au Sénat déclare qu'un homme politique d'origine étrangère ne peut pas représenter la France des terroirs… Toujours plus d'exemples de remarques politiques nauséabondes…

4. 2011 : il est temps de se réveiller !

Alors, quoi de plus normal qu'aux élections cantonales 2011, le FN explose et que la droite se refuse à appeler au « Front républicain »… L'intérêt général est désormais pour la Sarkozie un concept obsolète. Welcome dans notre belle République bananière et xénophobe !

9 ans ont passé depuis le 21 avril 2002. On disait à l'époque : « Plus jamais ça, vive la république métissée ! ». Il semble que cet idéal soit encore une fois menacé… Alors, de la première à la troisième génération, la jeunesse hurlera dans la rue, le 21 avril 2011, NON au fascisme ! Réveillons-nous avant qu'il ne soit trop tard !

NO PASARAN

Source : message reçu des organisateurs le 2 avril 01h
Source : message reçu le 15 avril 08h

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/16762

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Bien vu !

Par Anonyme, le 21/04/2011 à 17:36
la même bande de zozo sont aussi a l'origine d'un "mouvement" du 30 avril
et d'une "marche sur l'élysée déja relayé par des sites de la droite de la
droite et des soraliens

http://www.alterinfo.net/Revolution-du-Muguet-le-premier-mai-on-marche-sur-l%20Elysee_a57456.html

http://mouvementdu30avril2011.blogspot.com/2011/04/le-libre-penseur-1er-mai-2011.html

http://le-libre-penseur.skyrock.com/2994582719-1er-mai-2011-Revolution-Francaise-edition-2011.html

Ca ratisse donc vraiment large chez ce mouvement de "gauche" et "citoyen"

Appel fantaisiste

Par Anonyme, le 21/04/2011 à 10:09

Ce "collectif du 21 avril" est composé d'une bande de zozos qui s'épanchent sur Facebook et n'ont rien d'autonomes. Et contrairement à ce qu'ils prétendent, ils rendent bien hommage au "gaullisme social" et n'ont aucun problème avec le fait de rallier la droite à leur cause : http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/facebook-lappel-mobilisation-contre-sarkozy-1er-mai-s-organise-102322

En fait, il semble qu'à la base, cette initiative antifa émane d'antifascistes de Besançon proches du Scalp, et que le collectif bidon l'ai récupérée à son compte.

Sinon, @ l'anonyme du dessous : j'adore votre remarque : "Après c'est sûr que certaines expressions font grimacer, bon,  il faut voir si elles sont écrites consciemment ou si les gens qui ont écrit ça ont simplement oublié de se relire."

Le problème, c'est que c'est la moindre des choses de se relire quand on lance un appel public à manif.

Par ailleurs, ce sont les mêmes qui lancent un appel "Sarkozy dégage" pour le 1er mai (le but est de "prendre l'Elysée", rien de moins). Or, leurs profils Facebook (ils ont créé je ne sais combien de pages pour promouvoir cet "événement) et leur site grouillent de conspirationnistes et de gens de droite ou d'extrême droite : Zeitgeist, UPR, soraliens, etc.

Marrant pour des donneurs de leçons "antifas"

Et alors ?

Par Anonyme, le 19/04/2011 à 22:48

Pourquoi il faudrait avoir un vocabulaire pleurnichard ou faussement vénèr à la toto pour organiser un rdv antifa ? avec toutes ses lourdeurs marxisantes et sa condescendance affichée à l'égard de la classe ouvrière... de toute façon les rdv antifas c'est déjà trop lumpen-bloomesque pour intéresser un vrai "toto". Non, nous, la conscience de classe, on la met au service de nos ennemis en se tirant dans les pattes... comme ça on peut se sentir exister.

D'où la suspicion automatique face à un appel de ce genre, où on sent à la fois un côté universitaire et un côté populaire. Le choix de la gare du Nord, je le trouve, contrairement aux commentaires laissés par les suspicieux, plutôt judicieux... (bon après faut gérer entre les foules de gens et la flicaille sur place mais c'est à essayer) Après c'est sûr que certaines expressions font grimacer, bon,  il faut voir si elles sont écrites consciemment ou si les gens qui ont écrit ça ont simplement oublié de se relire. Dans le mouvement étudiant, il n'était pas rare de lire des conneries du type "réveillez-vous!"...

Bref, arrêtez vos conneries sectaires et voyez à l'usage ce que ça aura donné...

(juste un truc : pourquoi le texte est signé "NO PASARAN" ? en terme de confusion, c'est la chose qui me choque le plus!)

Bravo !

Par Anonyme, le 18/04/2011 à 14:32

BRAVO !

...

Par Anonyme, le 15/04/2011 à 18:51

"salutations libertaires et autonomes"

=> Ou est l'apolitisme là dedans?!

Collectif 21 avril

Par Anonyme, le 08/04/2011 à 01:55

Salut,

Merci pour l'info lyonnaise!

N'hésite pas à nous contacter pour nous transférer les détails!

@+

Collectif 21 avril

Bravo !

Par Anonyme, le 07/04/2011 à 13:53

Super initiative ! On va organiser la même chose pour Lyon ! Salutation antifa

Collectif 21 avril

Par Anonyme, le 06/04/2011 à 03:59

Il y aura en effet une manifestation qui partira de la Place de la République dans le milieu de l'après midi afin de rejoindre le rassemblement qui aura lieu à la gare du Nord à partir de 18 heures. Nous vous tenons informé...

"pas grand chose à dire", exacte.

Par Anonyme, le 05/04/2011 à 21:44

Ne vous en déplaise et au risque de troubler votre délire "autonome" le premier message de critique est criant de vérité. Les rassemblements antifasciste sont en effet en cours d'organisation, pour le jours du 8/9 mai mais par des personnes réellement soucieuses de lutter et non de se faire mousser ou de donner corps à des idées butées et inutiles. Par ailleurs, "limités par leur portée", c'est un peu l'hopital qui se fou de la charité non?

Eléments de réponse

Par Anonyme, le 04/04/2011 à 15:52

Le Collectif 21 Avril souhaite apporter quelques éléments de réponse aux critiques formulées ci-dessous :

 

> Nous ne sommes pas un "collectif bidon", et ne voyons pas pourquoi le fait de ne pas pouvoir "voir qui se trouve derrière" nous confine à ne pas être des gens sérieux. Nous souhaitons rester anonymes pour plusieurs raisons qui sont plutôt évidentes à comprendre et, à notre connaissance, pas répréhensibles.

> Nous sommes un collectif composé de jeunes, étudiants et "jeunes actifs" (ou "inactifs" d'ailleurs), qui avons lutté ensemble pendant les mobilisations du CPE, de la loi LRU 1 et 2, qui avons réfléchi et agi dans le cadre d'associations apartisanes mais revendiquant la réappropriation du politique au sens large, celui de la vie de la cité.

> Le "gaullisme social" et la "droite républicaine" sont pour nous aussi haïssables que la gauche d'aujourd'hui. Nous n'avons plus beaucoup d'estime ni d'espoir pour les formes traditionnelles de l'engagement (syndicalisme, partis politiques, etc.), qui décoivent tous les habitants de ce monde depuis maintenant assez longtemps pour que l'on veuille dépasser, et pourquoi pas envoyer aux oubliettes ces formes inopérantes d'action collective, qui se limite à des appels au vote, à des manifestations plan-plan, à des combats ridicules et simplement réformistes, toujours limités par leur portée et leur compromission avec le système capitaliste dominant.

> Pour nous, l'antifascisme n'est pas un but en soi, évidemment, mais nous voyons l'urgence de ne pas laisser bêtement s'installer des idées brunes au sein d'une société affaiblie de toutes parts. Le contexte actuel n'est qu'un prétexte pour fédérer les énergies autour du refus de plus en plus affirmé du système de représentation politique dont on nous rabâche sans discontinuer qu'il est le seul possible. Nous sommes pour une autonomisation des individus, sur tous les aspects de leur vie. Ce qui ne veut pas dire que nous sommes pour une absence ou un refus de l'organisation. Etre antifa n'est pour nous qu'une conséquence, et non pas un combat qui nous définit.

> Enfin, pour ce qui est de notre "sérieux", nous n'avons pas grand chose à dire d'autre que d'appeler à venir jeter un oeil, faire un tour le 21 avril vers 18h à Gare du Nord. D'autres rassemblements dans d'autres grandes villes françaises sont également en cours d'organisation.

A bon entendeur, salutations libertaires et autonomes !

 

Le Collectif 21 Avril

 

commentaires de m...

Par Anonyme, le 04/04/2011 à 15:41

En quoi ce collectif est douteux ? En quoi est-il de droite ? C'est ridicule, regardez les sites des pas de noms ou du 21 avril, ces commentaires cherchant à discréditer ce rendez-vous, eux sont douteux, les gens à l'initiative de ce rendez-vous sont familiers de la plupart du réseau habituel et les qualifier de droite est juste criant de stupidité. Concernant les gares, lisez donc pourquoi ! Après tout est ouvert donc rien n'empêche d'autres initiatives !

Réponse anonyme à l'anonyme...

Par Anonyme, le 04/04/2011 à 11:58

Mon cher anonyme,

1. Pouvons nous penser qu'il s'agit d'un appel faisant l'apologie du gaullisme social?

Tu as peut être mal lu le texte en entier. Ton oeil un peu trop focalisé sur le terme "gaullisme social" t'as fait zapper le reste du paragraphe. Quel est le titre de ce paragraphe? "Une droite qui vire à droite, encore à droite, toujours plus à droite !"  y est-il écrit: "Nous regrettons une droite qui vire à droite ....": non.  Quand les auteurs de ce texte observe que la droite républicaine s'efface au profit d'une droite "populaire", ils notent que des sigles comme UDR, RPR... sont passés de mode pour laisser place à des PPE et UMP. La notion de République disparaît au profit d'un populisme de droite affiché. Je crois que les auteurs de ce texte n'ont pas voulu expliquer qu'ils regrettaient la fin du gaullisme social, ils observaient simplement qu'il est en train de se produire en France, un changement dans la vie politique française de droite.

2. De surcroît, ne t'es tu pas posé la simple question: les auteurs de ce texte ont-ils voulu parler de cette nouvelle frange de la droite appelée "droite populaire" et dirigée par des Estrosi, Mariani, Ciotti... ?. Cette droite populaire souhaite faire alliance avec le FN. Certains membres de la droite dite "républicaine", non. Tu me diras quelle est la différence, quand des UDR ou RPR ont appliqué des mesures puantes, nauséabondes et véritablement fafounettes (Toubon, Pasqua par exemple)? elle est infime je te l'accorde. Mais, il y a quand même un pas entre mettre à la tête de l'Etat les membres d'Occident, d'Ordre Nouveau et du Club de l'Horloge à la place des anciens du SAC (qui avait pour le coup les mêmes techniques, mais dont le fond idéologique n'était certainement pas du tout le même). Si tu veux des renseignements sur la droite populaire: regarde leur site: http://www.ladroitepopulaire.fr/

3. Tu dénonce justement que ce groupe n'affiche pas de couleur politique, mais ne t'es tu pas posé la question: et si ces gens venaient d'horizons politiques différents? pour moi ça ne "pue" pas le ni droite ni gauche, ça montre simplement que des gens ne se posent pas ces questions. Deuxièmement, lorsque tu t'effarouche, quand tu lis un texte qui regrette l'absence de front républicain, tu peux au moins accepter que certaines personnes peuvent être républicaines et ne pas avoir les mêmes idées que toi. Démosphère n'est pas réservé à la mouvance anarchiste, sinon ce site serait bien vide... . 

salutations anonymes, républicaines et antifascistes!

Et puis pourquoi se

Par Anonyme, le 02/04/2011 à 15:25

Et puis pourquoi se rassembler devant les gares ? Elle est où la symbolique antifa, là ?

Appel fantaisiste ?

Par Anonyme, le 02/04/2011 à 14:33

Il a l'air complètement bidon ce collectif, il n'y a rien sur son site, et pas moyen non plus de savoir qui est derrière en visitant sa page Facebook. Du coup, Indy Paris a mis cet appel en débat :

"Note de la modé : mise en débat. Le collectif à l’initiative de cet appel nous parait très douteux : nous l’avions déjà refusé pour apologie de la droite "gaulliste" et prétendue "sociale". D’autre part, son site est vide et ne contient aucune information, laissant penser que ce collectif est bidon."

C'est vrai que quand on va sur leur page Facebook, on tombe sur ce texte :

"Finie la droite républicaine et le Gaullisme social. La mode chez une bonne partie des sarkozystes, c'est la droite populaire ! Retour des anciens d'Occident, d’Ordre nouveau et du Club de l'Horloge, la bande à Devedjian, Longuet, Guéant, Hortefeux, Estrosi, Mariani et Ciotti remettent au goût du jour les alliances entre la droite populaire et la droite extrême, laissant la droite républicaine et le centre droit de coté."

Franchement, qu'est-ce qu'on en a à faire de sauver une droite "gaulliste" prétenduement "sociale". Et puis c'est quoi la "droite populaire" ? Les modés d'Indy ont raison : tout ça pue le ni droite ni gauche, confusionnisme politique justement propice aux récupérations des thématiques de gauche par la droite et l'extrême droite. Cette impression est confirmée quand à la fin de son appel, ce mystérieux "collectif 21 avril" célèbre la "République métissée" (terme creux qui ne veut rien dire et ne reflète aucun réalité sociale) et regrette l'absence d'un "Front républicain" droite-gauche contre le FN.

Tout ça sent le rassemblement bidon et la bien-pensance de "gôche" (ou de droite ?) à plein nez. Comme si sauver la république bourgeoise et sa démocratie représentative avait le moindre sens pour lutter contre fascisme. Comme l'explique très bien Larry Portis dans un ouvrage récent à mettre entre toutes les mains, le fascisme est, au-delà d'une idéologie, avant tout "un mode de contrôle politique autoritaire et totalitaire qui émerge dans les sociétés industrielles capitalistes en réponse à une crise économique." Il y a donc continuité et non opposition entre la république bourgeoise et le fascisme.

En bref : à tous les points de vue, cet appel manque de sérieux. A se demander si sa publication sur Démosphère, agenda si fiable d'ordinaire, n'est pas une erreur due à un gros coup de fatigue de la modé.