Réagir (13)EnvoyeriCalPartager

samedi 30 avril 2011 à 15h

Fête des précaires et du pissenlit !

Le samedi 30 avril 2011, comme chaque fin de mois, ça fera déjà dix jours que nous serons à découvert.

Nous sommes salarié-e-s au SMIC, en CDD, en Interim, à temps partiel, en Contrat Unique d'Insertion, stagiaires de longue durée à 30% du SMIC, bac + 5 en Service Civique à 540€ par mois, auto-entrepreneurs, pigistes, intermittents, chômeurs en interim, travailleuses au black au RSA, travailleurs au black, jeunes n'ayant pas droit au RSA, saisonniers, étudiants-salariés

Nous galèrons pour trouver un emploi et un logement, pour payer le loyer. Nous galérons pour remplir le caddie chez ED.

Nous voulons vivre, pas survivre. Nous voulons payer des impôts. Nous voulons payer nos restos, aller au ciné, partir en vacances, arrêter de taxer nos parents, avoir le temps et la place pour élever des enfants, nous doucher avec du gel douche bio, manger du filet de bœuf plutôt que des surgelés, aller chez le dentiste pour retrouver le sourire.

Notre précarité est une insulte au passé, alors que nos parents et nos grands-parents ont travaillé pour notre accès à l'éducation, à la sécurité sociale, pour le droit du travail, et pour notre liberté. Privés de stabilité et soumis à la flexibilité, notre avenir est hypothéqué. "C'était mieux Avant", on finit par le croire.

Parce que nous refusons cette fatalité, nous ne nous laissons pas abattre par ce manque de perspective. Nous sommes des millions ! On se croise tous les jours dans la rue, dans le métro, au boulot, dans les facs, à Pôle Emploi ou à la CAF, ou à l'heure de l'apéro.

Nous sommes éparpillé-e-s et isolé-e-s.

Le samedi 30 avril, rassemblons-nous. A défaut de se payer notre brin de muguet du 1er mai, célébrons le pissenlit pour ne pas le manger par la racine. Avant la fête des travailleurs, retrouvons-nous pour la journée du Pissenlit, fête des précaires. Ce jour là, rendons nos galères visibles.

Quelles que soient vos convictions, vos revendications, votre situation, rejoignez nous. En écho à l'énorme mobilisation des précaires portugais le 12 mars, nous vous donnons rendez-vous à Paris tout au long de la rue de Lisbonne, pour un défilé festif, pacifique et non-partisan contre la précarité. Fabriquez pour l'occasion vos propres panneaux, pancartes, banderoles, et inscrivez-y vos coups de gueules et vos messages.

Rendez-vous le samedi 30 avril pour un défilé festif, pacifique et non-partidaire !

Carole, 28 ans, salariée depuis 10 ans, au SMIC, encore dépendante de ses parents.
Xavier, 36 ans, chômeur, auto-entrepreneur.
Lily, 25 ans, bac+5, en Service Civique prolongé à 540 euros par mois.
Dimitri, 24 ans, serveur, travaille 50 heures par semaine dont 30 heures non déclarées.
David, 26 ans, chômeur en reconversion professionnelle dans le secteur social.
Nikos, 27 ans, vacataire dans la fonction publique

Fête du pissenlit le samedi 30 avril 2011

Source : http://fetedesprecaires.org/?page_id=5
Source : message reçu le 8 avril 02h
Source : message reçu le 8 avril 14h
Source : liste AG-IdF, reçu le 9 avril 08h
Source : http://www.solidaires.org/article35877.html
Source : http://www.actuchomage.org/2011042315382/Mobi...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/16856

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

La division est usante

Par Anonyme, le 30/04/2011 à 09:06

Salut,

j ai lu avec attention les divers commentaires.

J ai vraiment beaucoup de mal a comprendre la demarche de ceux qui hurlent aux loups

On a tous besoin de se rassembler... TOUS.

Ceux de la droite sont aussi du Peuple, que vous le vouliez ou non.

Reste a savoir ce que chaqun espere intimement. Une Révolution? Un Changement de dogme profond? ou une simple guerre civile?

A cette aprem.

Dam (dpm911, dapeacemaker, insurgé91)

Des sites douyeux

Par Anonyme, le 28/04/2011 à 22:39

Merci pour le lien vers ces sites douyeux comme tu dis, bien que je ne comprenne pas ce que cela veut dire, c'est très intéressant, surtout le site http://aulapinblanc.blogspot.com/2011/04/operation-revolution-france.html

qui éclaire l'actualité de sa vision décalée.

Mais qui est le conspi? Celui qui voit des liens entre des sites qui n'ont rien à voir ou des sites qui relaient un message de révolte qui semble légitime au regard de la situation de notre pauvre pays?

Ne seriez vous pas vous même assez douyeux?

Nous n'avons pas de lien avec

Par Anonyme, le 22/04/2011 à 16:11

Nous n'avons pas de lien avec "'appel du 30 avril", ou la manif du 1er pour aller à l'Elysée.

Nous sommes simplement en contact depuis nos appels respectifs, mais n'avons pas la même vision des probèmes et des solutions. Nous ne rejetons cependant pas leurs évènements, chacun voit "midi à sa porte".

Nous voulons faire un mouvement vraiment large qui touche toutes les typologies de précaires pour nous rendre visibles et faire du constructif citoyen et républicain (bref... large !) :-))

Tout ce qu'on peut vous conseiller, c'est de prendre vos distances, avec ces deux collectifs, ils ont étés montés par des mythomanes, en mal de reconnaissance sociale et médiatique, et il sont bien connus a paris, depuis plusieurs semaines, ils multiplient, des appels a des manifs et a des actions bidons, récupérent a leur profit, des appels et des actions de collectifs qui ne leur ont rien demandé,leur pages facebook sont remplies de gens ,pour le moins contraire a nos luttes,et ils le disent d'ailleurs eux mêmes. il veulent jusqu'a des membre de la droite républicaine dans leurs actions

Et vu ce que cette droite républicaine, nous met dans la figure depuis chirac, non merci

lutter contre la précarité, c'est lutter contre le fascisme

Par Anonyme, le 22/04/2011 à 15:36

Merci des précisions de Xavier !

Je pense que cet appel est salutaire, car poser la question de la précarité et de vouloir s'en extraire, c'est déjà de refuser l'individualisme auquel le précariat nous contraint. Il faut en finir avec cette précarité qui nous pousse à nous concurrencer les uns des autres pour sauver les quelques miettes qui nous restent au fond des poches... 

C'est bien cette peur des lendemains qui nous divisent, et l'extrême-droite utilise bien cela pour en tirer ses profits électoraux pour assouvir leur soif de domination.

Je viendrais avec ma modeste pancarte, mais croyez-moi ! Ma colère, elle, sera considérable !

Brice

A propos de la fête des précaires et autres évènements

Par Anonyme, le 22/04/2011 à 13:20

Bonjour,

 

Je suis Xavier, l'un des signataires de l'appel de la "Fête des précaires et du pissenlit".

Nous avons remplacé le mot "non-partisan" par "non-partidaire" (beau barbarisme) sur le blog, j'avoue j'avais oublié Démosphère.

 

Nous sommes, je parle au nom des 6 signataires, complètement opposés à l'idéologique nauséabonde du FN et autres droite ultra-nationaliste/raciste. Et nous serons vigilants à la présence de tels mouvements (nous y avons déjà pensé, obligés par le clientélisme télévisuel de la milliardaire/avocate/fille d'élu nommée Le Pen) et leur nuisance réelle proverbiale !

 

Chacun-e des signataires a son histoire, nous avons fait votre appel après un simple constat de notre situation professionnel et de vie. en reprenant le modèle des amis portugais (génération à l'arrache du 12 mars 2011) nous avons lancé l'appel sur internet, et comme je suis webmaster par envie, avons créé un blog+forum dans la foulée.

Pas besoin d'organisation partisanne pour cela :-))

 

--> Nous n'avons pas de lien avec "'appel du 30 avril", ou la manif du 1er pour aller à l'Elysée.

Nous sommes simplement en contact depuis nos appels respectifs, mais n'avons pas la même vision des probèmes et des solutions. Nous ne rejetons cependant pas leurs évènements, chacun voit "midi à sa porte".

Nous voulons faire un mouvement vraiment large qui touche toutes les typologies de précaires pour nous rendre visibles et faire du constructif citoyen et républicain  (bref... large !) :-))

 

Nous souhaitons que les citoyen-ne-s viennent avec des pancartes annotés de leur(s) revendication(s). Nous avons l'ambition de faire une genre de cahier de doléances. Nous allons sûrement organiser des rencontres suite à la "fête des précaires et du pissenlit", considérant qu'un avenir adapté aux précaires passe par un travail d'ampleur, collectif et sans adogmatique ! :-)

 

Vous pouvez poser vos questions sur FB, sur le blog ou le forum, nous serons ravis de vous répondre (hem... sauf si on parle d'extrême-droite, évidemment !) :-))

 

Fraternellement,

Xavier

Un des signataires de l'Appel des précaires et du pissenlit

http://fetedesprecaires.org

http://fetedesprecaires.org/forum

Pour Paris : http://www.facebook.com/event.php?eid=109438902475514

 

 

 

 

 

et de les prévenir

Par Anonyme, le 22/04/2011 à 00:45

et de les prévenir qu'on essaye de récupérer leur intiative de maniére honteuse

@ 23:01 : Bon, mais qui est

Par Anonyme, le 22/04/2011 à 00:41

@ 23:01 : Bon, mais qui est derrière alors ? Y-a-t-il des orgas qui soutiennent, par exemple ? S'il n'y a aucun lien entre ces deux appals, il serait peut-être bon de mettre un avertissement sur le site http://fetedesprecaires.org/ pour éviter toute confusion.

Erreur de manip et réponses

Par moderateur, le 22/04/2011 à 00:15

Désolé, en regroupant deux commentaires du même contributeur, j'ai  effacé par erreur un commentaire concernant le 1er mai. Ce n'était pas voulu.

Le commentaire supprimé par erreur ne concernait pas ce rdv, mais un autre (1er mai), que nous n'avons pas publié.

Concernant ce rdv-ci, du 30 avril :

Nous allons lire attentivement les informations du commentaire ci-dessous intitulé "Attention appel très douteux".

Ma première impression, après une lecture rapide, est que les organisateurs du 30 avril ne sont pas responsables de la diffusion de cette information par des tiers "douteux". Pour l'instant, nous n'avons rien vu dans cet appel, ni sur le site des organisateurs (http://fetedesprecaires.org), qui permette d'établir un quelconque lien avec l'extrême droite.

Au contraire, cette initiative festive paraît intéressante !

Confusion sur la manifestation

Par Anonyme, le 22/04/2011 à 00:01

 

Cette manifestation n'a aucun lien avec l'appel "facebookien" de ce mec là. Sa technique c'est justement de s'associer à des manifestations existante pour les parasiter !!!!!!!!!!

 

Non-partisan... Plutôt non-partidaire

Par Anonyme, le 21/04/2011 à 21:54
Je crois que c'est non-partidaire qu'ils voulaient dire...parceque cet appel est au moins partisan contre la précarité

Attention appel très douyeux

Par Anonyme, le 21/04/2011 à 17:45

Ce rassemblement est "non-partisan" et pour cause : il ratisse vraiment large, jusqu'à l'extrême droite qui relaie cet appel. Exemple avec Alterinfo ou Le Libre Penseur, deux sites conspirationnistes proches d'Alain Soral et dont le site officiel de cet appel relaie les articles dans sa revue de presse :

http://www.alterinfo.net/Revolution-du-Muguet-le-premier-mai-on-marche-sur-l%20Elysee_a57456.html

http://mouvementdu30avril2011.blogspot.com/2011/04/le-libre-penseur-1er-mai-2011.html

http://le-libre-penseur.skyrock.com/2994582719-1er-mai-2011-Revolution-Francaise-edition-2011.html

Ce sont les mêmes qui ont lancé un appel antifasciste bidon pour le 21 avril. Sur Public Sénat l'un de leurs leaders explique n'avoir aucun problème à rallier des gens de droite : http://www.publicsenat.fr/lcp/politique/facebook-lappel-mobilisation-contre-sarkozy-1er-mai-s-organise-102322

Ils préparent aussi un premier mai "Sarkozy dégage", appel qui rencontre déjà un franc succès auprès de mouvements douteux comme Zeitgeist, l'UPR ou même des soraliens.

Plus d'infos dans les coms sou le pseudo-appel antifa : http://www.demosphere.eu/node/23685


Ils ont l'air d'être aussi en lien avec ces sites très douteux :

http://nouvelleco.info/ (apparemment il existe un partenariat entre les deux)

http://aulapinblanc.blogspot.com/2011/04/operation-revolution-france.html (du conspi bien lourd)

Quant au Libre Penseur, apparemment ça ne les gêne pas trop, puisqu'ils mettent largement en avant sa publication et ne font qu'y répondre en apportant un petit bémol (comme si on pouvait discuter avec les fachos) :

"Avis de réponse de Mouvement du 30 Avril 2011

1.La manifestation est ouverte a tout le monde de l'extrême gauche à la droite républicaine.

2.Les intégristes et les fachos sont au gouvernement, c'est pour ça qu'on va à l'élysée pour demander la démission du gouvernement et du président de l'Anti-République Francaise : Mr Nicolas Sarkozy"

Parmi leurs billets, il y en a un qui porte un titre éloquent :

"Il est temps que le Peuple se dresse contre les symboles du pouvoir des tyrans !"

Ben ouais, parce qu'il serait quand même dommage que le peuple se dresse contre le pouvoir des tyrans tout court.

http://mouvementdu30avril2011.blogspot.com/2011/04/il-est-temps-que-le-peuple-se-dresse.html

Ils sont même relayés sur ce site qui délivre la bonne parole libérale (et rend hommage à Jacques Attali) :

http://www.influencia.net/fr/actualites1/revolution-francaise-edition-2011,46,1552.html

Et là encore, ils s'en vantent :

http://mouvementdu30avril2011.blogspot.com/2011/04/influencianet-revolution-francaise.html

Quelle bande de rigolos !

 

Inspiré du mouvement du 12

Par Anonyme, le 16/04/2011 à 20:57

Inspiré du mouvement du 12 Mars 2011 au Portugal, cet appel sert à rassembler le plus grand monde de gens. L'objectif est de faire une manifestatio pacifique et non-partidaire, pour éviter des récupérations et sectarismes. Au Portugal 300 000 personnes sont descendus dans la rue indépendament des partis et des syndicats. C'est par la qui a commencé aussi la révolution dans d'autres pays en 2011, l'appel est faite par facebook. Le même jour, qu'en plusieurs villes françaises, au Mexique les précaires sortiront. D'autres mouvements en Europe pendant ce printemps du même genre ce déroulent. Donnez un coup d'oeil:

http://fetedesprecaires.org/?page_id=5

Mais comment ne pas prendre parti ?

Par Anonyme, le 10/04/2011 à 21:35

J'aurais bien envie de venir, et le ferais sans doute, Mais quelques formulations de cet appel me laisse perplexe…

Non-partisan ? Je vois pas ce que l'on est supposé comprendre. Qu'on cherchera à éviter de se faire arnaquer/cornaquer par « les partis »? L'objectif parait nécessaire. Mais à quelles conditions aurait-on une chance de l'atteindre ? Et comment un appel à un seul rdv permettrait-il que soit un tant soit peu débattue sa signification parmi ceux qui y contribuent ? La méthode choisie n'ouvre-t-ellle pas justement la porte à tous les appétis des boutiques politiques, anciennes ou nouvelles, à toutes les interprétations intéressées des média ?

Un point discriminant pourrait être le fait d'accepter ou non le « plein-emploi » en tant que solution, horizon ( comme « après crise », « fin du tunnel », « retour à la normale »). il me semble qu'il ne peut y avoir de point de vue précaire qui se tienne un tant soi peu sans que soit récusée cette illusion néfaste (propagée de concert par les partis et les syndicats, eux qui malgré près de 40 ans de précarisation n'ont toujours rien d'autre à proposer).

Pour éviter de se faire rouler dans la farine, il n'y a précisément pas d'autre voie que de prendre parti.

Histoire de verser au débat des documents, « Refusons que tout au long de la vie la durée d'emploi gouverne nos existences » propose un point de vue qui cherche à éclaircir cette injonction de l'emploi à laquelle les précaires, et tant d'autres !, font face depuis si longtemps.