thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 4 novembre 2011 à 19h

Réunion : suites à l'incendie meurtrier de la Baraka / maison des Roms

L'incendie qui a ravagé le squat du 163 rue de la Pyrénées dans la nuit du 24 octobre a chassé les familles Roms qui y avaient trouvé refuge depuis près d'un an. Un homme a été retrouvé mort sous les décombres de cet incendie le lendemain matin. Selon un ou plusieurs témoins les causes de cet incendie pourraient être d'origine criminelle.

Ces faits d'une exceptionnelle gravité posent de nombreux problèmes :

Comment exprimer notre solidarité à ces familles ?

Un local doit être trouvé au plus vite où les personnes qui le désirent puissent apporter leur dons ; ces familles sont maintenant dans le plus grand dénuement.

Très souvent après un tel traumatisme une cellule de soutien est mise en place pour venir en aide à la population qui en a été victime. Là encore, au minimum un local qui permettrait à ces familles de se retrouver et d'échanger doit être mis à leur disposition afin qu'elles se sentent moins isolées.

Dans l'urgence ces familles ont été relogées dans de nombreux hôtels, dont nous ignorons les adresses. Il nous faut réussir à les localiser afin de les contacter pour les prévenir lorsque ces deux locaux auront été mis à leur disposition.

Plusieurs enfants étaient scolarisés dans nos écoles, ils doivent retrouver le chemin de leur école dès la rentrée, seul repère un peu fixe après ce drame.

Comment préserver et lutter dans le XXème contre les tension entre les habitants qui pourraient dégénérer en haine raciale si nous n'y prenons garde ?

Une enquête a été ouverte concernant l'origine de l'incendie, là encore il est plus que nécessaire que toute la lumière soit faite et que nous parviennent au plus vite les conclusions de l'enquête de la police judiciaire. S'il s'avérait qu'il s'agit d'un acte raciste, nous devrons veiller à ce que toutes les sanctions prévues par la loi soient appliquées à l'encontre de ceux ou celles qui l'ont commis.

Entre les riverains(nes) et les habitants(tes) du squat les relations étaient tendues, nous devons être vigilants(tes) et trouver les moyens pour que les relations entre les habitants(tes) du XXème ne se dégradent pas.

Il nous semble urgent de nous réunir pour qu'à nous tous et toutes nous trouvions des solutions afin que le XXème puisse renouer avec sa tradition d'accueil et de solidarité.

Réunion le vendredi 4 novembre à 19h
58 rue des Amandiers (M° Père Lachaise)

FASTI-ASTI de l'Est Parisien, LDH 20ème, MRAP 20ème, RESF 20ème

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/18878
Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 1 novembre 21h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir