Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 25 mai 2013 à 13h

3 parties : 1 2 3

Journée « Val[l]se avec les bleus »

Dans le cadre du FRAP

  • 13h : Accueil au "Garage"
  • 13h30 : "C[r]ache ton ADN" : Discussion autour des refus de prélèvements biologiques
  • 16h : "Ravale ton flic": Réflexion sur l'empreinte policière dans nos vies et révoltes
  • 17h30 : (métro Simplon) Manif' contre la répression "A la découverte des gallinacés et leur SIT[e] de prédilection"
  • 20h à 0h : repas concerts à la Bouée, 157, bd Maxime Gorki, M°Villejuif-Louis Aragon
    - Makadam (Menil' Punk-Rock)
    - Nunc est Bibendum (disco-punk-paillettes)
    - et...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/25871
Source : message reçu le 27 avril 21h


1 2 3

Programme détaillé

A partir de 13h au Garage, 35 Bd Ornano, Paris 18, M° Simplon :

13h30 C[r]ache ton ADN !

La première discussion sera un échange d'informations et d'expériences au sujet du fichage ADN. Il ne concernait il y a 15 ans que les personnes accusées de délits et crimes sexuels sur les moins de 15 ans. Désormais il est généralisé à toutes personnes placées en garde à vue, à l'exception notable des délinquants "financiers". La conservation des données est de 40 ans pour les personnes condamnées. Aujourd'hui, plus d'un million de personnes sont déjà fichées, et des peines de prison ferme sont prononcées à l'encontre de celles qui refusent le prélèvement.

Comment en est-on arrivé là ? Comment peut-on "rendre coupable" d'un nouveau délit (le refus de prélèvement) des personnes présumées innocentes ? Comment l'ADN s'est-il imposé comme LA preuve scientifique par excellence... alors même que certains biologistes ont émis des réserves sur la fiabilité de la méthode utilisée ?...
alors que l'utilisation de traces ADN a déjà conduit à plusieurs erreurs judiciaires ? Rappelons que notre ADN est volatile, que des profils peuvent être confondus, que le caractère unique de l'ADN n'a encore jamais été démontré. Les enjeux légaux, éthiques et financiers autour de l'ADN sont énormes et viennent questionner nos identités, nos libertés individuelles, nos intimités.

Discussion avec Catherine Bourgain (généticienne), des avocats et des collectifs de militants.

15h30 Ravale ton flic !

Réflexion sur l'empreinte policière sur nos vies et nos révoltes. Quelles stratégies collectives pour lui faire face ?

Chaque jour, nous ravalons notre colère face à des personnes (patrons, conseillers d'insertion, contrôleurs...) qui ne reconnaissent pas leur violence ou la violence des situations dans lesquelles nous sommes (relation autoritaire, précarité, problèmes de logements...). En parallèle, il y a les flics et les gendarmes qui incarnent parfaitement la loi du plus fort, et qui, par leur attirail, leurs armes, et leurs manières de se tenir, n'expriment que la potentialité de tuer, de démolir ou d'enfermer. Garants de ce que les patrons, les juges, les politiciens ou les grosses boîtes comme VINCI n'aient pas à se salir les mains eux-mêmes pour détruire nos vies, les flics sont le plus souvent ceux qui nous contraignent à penser nos actions de manière défensive, tactique, en fonction des logiques et stratégies policières.

Nous souhaitons nous interroger ensemble sur les manières dont les flics limitent nos spectres d'actions, maisaussi (et de façon plus perverse), modifient nos manières d'être ensemble (discrétion sur les lieux et modes d'action qui hiérarchise l'accès à l'information, suspicion envers ceux/celles que nous ne connaissons pas, auto- flicage, uniformisation des réactions en manif ou en action)... Nous proposons lors de cette discussion autour de l'évolution des dispositifs de pouvoir et de l'émergence de nouvelles formes de lutte, d'échanger sur ce que nous mettons en œuvre dans nos différents collectifs pour conserver le sens de ce que nous faisons, et de comment nous le faisons.

17h30 M°Simplon : Manif contre la répression

À la découverte des gallinacés, de leurs mœurs et de leur S.I.T[e] de prédilection.
Manif' contre les blessures qu'ils nous infligent (flashball, grenades...), contre les gardes à vue, contre l'enfermement dans leurs prisons, dans leurs fichiers, contre notre répression et leur violence.

20h - Minuit : Repas, concerts

à La Bouée, 157 Bd Maxime Gorki, M° Villejuif - Louis Aragon

Relâche la pression ! Avec :
Makadam (Ménil Punk-Rock)
Nunc est Bibendum (Disco-Punk-Paillettes) et d'autres...
Pour plus d'infos et pour soutenir les inculpé-e-s :
http://nddl-paris.effraie.org/

Source : liste AG-IdF, reçu le 16 mai 10h


1 2 3

Festival des Résistances et des Alternatives à Paris

(Edito) FRAP 2013 : offensive de printemps !

Il est temps de repartir à l'assaut du vieux monde! Trop de patrons qui parasitent nos existences, trop de fachos et réacs qui paradent dans les rues alors que nous restons éparpillés dans nos luttes. Notre révolte se doit être globale par rapport à un système qui concerne tous les domaines de nos vies. le moment est venu de ressortir dans les rues à la découverte des uns et autres , le FRAP propose 15 rendez-vous non exhaustifs... Un jour avec Notre dame des landes, l'autre contre la consommation, la veille en visite de soutien à PSA, etc... Soyons curieux et gourmands, déterminé(e)s, en mouvement(s)...

Charte réduite:

(Repas végétariens à prix libre presque tous les jours)

Soutenir les luttes et les alternatives, créer un espace public de réflexion, de rencontre, d'expérimentation, de créativité et de fête.

Chaque année, des individu-e-s, des associations, des squatts et des collectifs préparent au sein d'assemblées générales organisatrices, le Festival des Résistances et des Alternatives à Paris (FRAP).

Pas de subvention !
Agir hors du champ électoral !
Vers une organisation collective et autogestionnaire de l'événement.
Le FRAP est son propre média.

Charte détaillée sur le site du FRAP : frap.samizdat.net
Contact : frapfeexstival@riseuexp.net

document au format PDF:

Source : message reçu le 27 avril 21h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir