thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 16 octobre 2013 à 20h

Meeting région parisienne du NPA

Avec Olivier Besancenot et des acteurs des luttes

Stoppons ce gouvernement des riches et des patrons

Contre le "président des entreprises" et son gouvernement : Opposition de Gauche !

Le 15 septembre, lors d'une intervention télévisée, Fr. Hollande a revendiqué le titre de « président des entreprises ». Incontestablement le titre lui va à ravir : qui est en train de s'en prendre aux retraites, après avoir organisé l'austérité budgétaire, avancé dans la voie du démantèlement du code du Travail (loi « pour la sécurisation de l'emploi »), procédé à des hausses record de la pression fiscale et multiplié les cadeaux aux patrons, etc., etc ?

Le pire est que ce n'est pas fini. Désormais s'annonce aussi un budget prévoyant des coupes budgétaires record ainsi que l'exige l'Union Européenne. On pourrait aussi citer les menaces qui pèsent sur le système de Sécurité Sociale.

Une telle politique n'a rien de « gauche » - elle doit être combattue. Le NPA se situe sans ambiguïté en opposition à ce gouvernement.

FN et UMP en embuscade

La constitution d'une telle opposition est indispensable, urgente. Des millions de travailleurs, de jeunes, se détournent du gouvernement et du PS. Mais sans perspective crédible à gauche, ils se réfugient massivement dans l'apathie, l'abstention sur le plan électoral.

Le discrédit du gouvernement est tel qu'une fraction d'entre eux se tournent même vers la droite, voire le FN - un parti réactionnaire, raciste qui ne défend en rien les travailleurs.

La pression est telle que même le gouvernement juge utile de se situer sur le terrain des valeurs prônées par le FN.

A l'opposé le NPA défend l'objectif d'une opposition de gauche - syndicale, associative, politique - coordonant et impulsant l'action contre ce gouvernement. C'est sur cette base seulement qu'il sera possible de faire reculer le FN, d'éviter le retour d'un Sarkozy.

C'est le capitalisme qui est en cause !

Il n'y a aucun mystère : la remise en cause de nos acquis sociaux - l'un après l'autre - ne peut s'expliquer que par les exigences du capitalisme. Il s'agit de redresser les profits de quelque-uns au détriment des conditions de vie de la majorité.

Contre le gouvernement Hollande-Ayrault, le NPA défend la perspective d'un gouvernement anti-austérité, d'un gouvernement menant une politique radicalement anti-capitaliste : annulation de la Dette publique, expropriation des banques et réorganisation économique au service de la majorité, plan de défense écologique, etc. Un tel gouvernement serait nécessairement un premier pas vers une Europe des travailleurs, en rupture avec l'Union Européenne des banquiers et des capitalistes.

Discutons-en !

Mercredi 16 octobre, 20 h : Meeting du NPA

Affiche meeting st denis octobre 2013 - copie.jpg

document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/28259
Source : http://www.npa94.org/Contre-le-president-des
Source : http://www.npa2009.org/node/38874

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir