Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 12 novembre 2013 à 14h

3 parties : 1 2 3

Grève et assemblée

Aménagement des Rythmes Éducatifs

3 journées de mobilisation: 12 novembre, 13 novembre, 14 novembre

La CGT animateurs et l'UNSA animation appellent a la grève le mardi 12 novembre

AG à 14 H à la Bourse du travail.

L'UNSA animation et la CGT animateurs appellent les animateurs, REV, DPA, RPA, personnels des circonscriptions, titulaires, contractuels et vacataires, à faire grève massivement le MARDI 12 NOVEMBRE toute la journée pour que la Ville de Paris nous accorde les moyens de travailler correctement dans le cadre de nos nouvelles missions, pour l'amélioration de nos conditions de travail et pour la juste rétribution de notre travail.

Depuis la rentrée, les personnels de l'animation mettent en place l'ARE dans des conditions très difficiles. Ils sont au centre de multiples pressions, et leur charge de travail s'est démultipliée. Ils doivent faire face à un manque de moyens flagrant et à des disfonctionnements multiples.

La Ville de Paris s'est engagée dans la mise en place de l'Aménagement des Rythmes Educatifs : elle doit donner les moyens nécessaires au bon fonctionnement du secteur de l'animation à Paris et permettre la consolidation du métier par un dispositif de formation à la hauteur des enjeux de la réforme.

Nos revendications communes :

  • Augmentation substantielle de l'IAT2 pour les animateurs (100€ mensuels en partant du grade le plus bas)
  • Paiement de 2 heures de vacation pour le temps de l'ARE pour les animateurs vacataires.
  • Détachement d'un agent qualifié dédié aux tâches de ménage et à l'hygiène corporelle des enfants en école maternelle sur tous les temps périscolaires et extrascolaires.
  • Evolution statutaire pour les DPA, pouvant conduire à terme à un REV par école.
  • Augmentation substantielle du nombre des animateurs titulaires (la Ville vient d'annoncer la création de 300 postes) jusqu'à couvrir à terme toutes les possibilités de poste à temps complet ce qui aurait pour conséquence de résorber les emplois contractuels à temps partiel.
  • Mise en place d'un dispositif de titularisation à l'échelle 3, associé à un suivi de formation, pour les animateurs contractuels, parallèlement avec le concours d'accès à l'échelle 4.
  • Prise en compte effective des temps de présence et de préparation pour l'ARE pour les DPA, les animateurs titulaires, contractuels et vacataires, rétribués en indemnités et/ou en jours de compensation.
  • Création de postes de DPA dans les écoles polyvalentes et de RPA déchargés sur le temps de l'ARE dans les grosses unités simples (plus de 150 enfants)
  • Renforcement des équipes d'animation dans les écoles des « zones sensibles »
  • Mise en place effective de postes d'animateurs « brigade » pour l'interclasse et l'ARE.
  • Paiement effectif des heures supplémentaires travaillées pour l'Aménagement des Rythmes Educatifs pour les personnels concernés.

En outre, la CGT ANIMATEURS revendique la revalorisation des primes BCD/EPL (100€) de même que l'UNSA ANIMATION demande l'ouverture d'une discussion sur la place, le devenir et le fonctionnement des BCD/EPL dans la nouvelle situation créée par l'ARE, ainsi qu'une discussion plus large sur les spécialités et les Centres de Ressources locaux et centraux.

Nos deux syndicats - dont les convergences pour l'occasion dépassent de loin les divergences - demandent à la Ville de Paris de répondre aux demandes des personnels. Pour cela, et pour le bon fonctionnement des services municipaux, nous appelons les personnels à se mobiliser pour obtenir de la Ville de vrais moyens pour fonctionner. C'est maintenant qu'il faut agir, c'est maintenant qu'il faut montrer notre détermination.

Notre action n'est pas une démarche contre l'Aménagement des Rythmes Educatifs, mais une action pour que les personnels de l'animation puissent exercer dans les meilleures conditions leurs nouvelles missions de service public auprès des enfants parisiens.

Deux réunions ont déjà eu lieu cette semaine avec la DASCO. Nos deux syndicats demandent à présent à être reçus en urgence, dès la semaine prochaine, par Madame Colombe Brossel, Adjointe au Maire chargée de la Vie Scolaire et de la Réussite Educative.

Toutes et tous en grève le mardi 12 novembre

http://ulcgt10.fr/IMG/jpg/educ2.jpg

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/28511
Source : http://www.cgtparis.fr/spip.php?article1461
Source : http://ulcgt10.fr/spip.php?article2746


1 2 3

Grève - Aménagement des Rythmes Éducatifs

CGT services publics parisiens

Les animateurs de la Ville de Paris étaient conviés à une assemblée générale le Jeudi 26 septembre 2013. Nous remercions les nombreux participants.

Les débats ont essentiellement porté sur l'Aménagement des Rythmes Educatifs (ARE). Pour rappel, la CGT avait demandé un report de cette réforme à la rentrée 2014, estimant qu'un dispositif de cette ampleur nécessitait une préparation logistique, pédagogique et humaine considérable.

Les animateurs(trices) ont témoigné de leurs conditions de travail depuis la rentrée : du stress, de la souffrance, de la fatigue et du ressentiment. Beaucoup se sentent oubliés par la réforme.

A l'issue des débats, l'assemblée a voté le dépôt d'un préavis de grève pour le Mardi 12 novembre 2013 afin de témoigner du malaise lié à l'application de la réforme et porter les revendications urgentes suivantes :

  • Une augmentation de l'IAT 2 de 100 euros.
  • 300 postes supplémentaires au prochain concours d'adjoint d'animation avec formation à l'appui.
  • Des contrats englobant l'ensemble des services péri et extrascolaires.
  • Revalorisation de la prime de fonction pour les Responsables d'Espace Lecture (BCD/EPL). Nous demandons un montant de 100 euros (actuellement 33 euros).
  • Un Responsable Educatif Ville dans chaque école : un calendrier et des engagements
  • Identification dans chaque école maternelle d'un agent disponible pour assurer l'hygiène corporelle donnée aux enfants sur les temps péri et extrascolaire.

Notre Syndicat déposera un préavis de grève pour le Mardi 12 novembre 2013.

Dans un esprit unitaire, souhaité par l'Assemblée Générale, les organisations syndicales des animateurs sont invitées à nous rejoindre.

La CGT demandera une audience à Mme Colombe BROSSEL, adjointe au Maire de Paris.

Nous vous tiendrons informés des contenus de cette entrevue.

Source : http://ulcgt10.fr/spip.php?article2704


1 2 3

Personnels d'animation :

tous en grève le mardi 12 novembre 2013

CGT animation Paris

Médias, enseignants, parents d'élèves, animateurs et personnels des écoles s'accordent à dire que l'application de la réforme des rythmes éducatifs s'opère dans la confusion.

Nous ressentons sur le terrain de la souffrance, du stress et de la fatigue car nous assistons à une dégradation des conditions de travail.

La CGT Animateurs a toujours demandé son report, en septembre 2014, car cette réforme nécessitait une préparation à la hauteur des enjeux.

En raison de l'absence d'anticipation et de réflexion cohérente dans son application, nous portons en avant des revendications visant à une réelle amélioration du métier. Les animateurs, quel que soit leur statut, éprouvent une certaine frustration et injustice car ils restent les grands oubliés de la réforme.

Nous portons en avant des revendications qui répondent à l'évolution et à la transformation du métier.

Nos revendications :

  • Une augmentation de l'IAT 2 de 100 euros pour tous les personnels d'animation, liée à la préparation et à l'organisation des ateliers ARE.
  • Nous réclamons également une revalorisation de la prime des responsables Espace Lecture (BCD/EPL) d'un montant de 100 euros. Ceux-ci ont des préparations supplémentaires avec un temps de travail toujours ignoré par notre employeur.
  • 300 postes budgétaires de titulaires s'avèrent nécessaires pour renforcer et consolider la filière d'animation enfin reconnue par la Ville. Des formations doivent être organisées pour la préparation à la réussite de ce concours. En outre, les insuffisances et les dysfonctionnements constatés nécessitent des contractuels en CDI à 100 % afin de faciliter le travail des responsables éducation ville (REV). Les vacataires doivent pouvoir bénéficier de contrats attractifs pour contrecarrer au diktat des « 910 heures ».
  • Dans un esprit constructif, la CGT Animateurs préconise un poste de REV par école selon un calendrier et des engagements précis.

La Dasco exige des animateurs (trices) qu'ils ou elles assurent l'hygiène corporelle des enfants en lieu et place des ASEM durant leur absence. C'est intolérable pour la CGT !

L'hygiène corporelle des enfants, pour des raisons évidentes, relève de la filière sanitaire et sociale. Une formation spécifique (CAP petite enfance) est prévue à cet effet. Dans la filière d'animation territoriale, aucun texte n'impose aux animateurs d'effectuer cette tâche.

Nous refusons catégoriquement de pallier à l'incohérence de la Ville. C'est à elle d'identifier des personnels adéquats.

Une information, sous forme d'affiche, pour les parents, vous sera communiquée pour les aviser des raisons de notre mouvement de grève.

Tous en grève le mardi 12 novembre 2013

Venez nombreux à l'Assemblée Générale ce jour : Salle Eugène VARLIN à 14 heures
(3, rue du Château d'Eau, Paris 10ème - Métro : République) Nous déciderons de la suite à donner à notre action ensemble si nécessaire.

L'ANIMATION EST NOTRE METIER

Source : http://www.ulcgt11.fr/spip.php?article3680

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir