thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 6 septembre 2014 à 13h30

Appel du collectif d'animation de « Notre Santé En Danger »

à toutes les organisations signataires du socle commun

En raison de la gravité de la situation, le collectif d'animation de « Notre Santé En Danger » a décidé de s'adresser à toutes les organisations signataires du socle commun.

Depuis maintenant de nombreuses années, la santé, l'action sanitaire et sociale, sont soumises à des budgets de plus en plus restreints et à la multiplication de réformes qui les mettent à mal, s'attaquant à la protection sociale et aux valeurs de solidarité.

La situation est devenue aujourd'hui critique avec :

  • le renoncement aux soins d'une part croissante de la population pour des raisons financières, d'éloignement géographique ou de carences de l'offre de soins
  • la dégradation des qualités d'accueil et du prendre soins dans les hôpitaux, le médico-social et le social
  • la dégradation des conditions de soin et de vie des personnels (RTT, Compte Epargne Temps, heures supp, travail en 12h, effectifs en réduction, glissement de taches…)…

Avec le Pacte de responsabilité, une nouvelle étape sera franchie.

Le gouvernement a annoncé que les mesures qui lui sont liées seraient financées par 50 milliards d'économies dont 10 milliards sur la Sécu.

Les Projets de Loi des Finances de la Sécurité sociale (PLFSS) sont ainsi en réduction drastique pour les trois prochaines années. La progression des dépenses devrait être limitée à 2,1% en 2015, 2% en 2016 et 1,9% en 2017, soit 10 milliards d'euros d'ici trois ans pour la branche maladie.

Des mesures sont certes annoncées pour compenser cette baisse des recettes et faire des économies ; favoriser les génériques, développer la médecine ambulatoire, lutter contre la fraude...

Mais outre le caractère contestable de certaines d'entre elles, elles ne permettront évidemment pas d'atteindre les 10 milliards d'économies en trois ans.

Il faut donc s'attendre :

  • à ce que notamment l'hôpital public soit victime de la poursuite des restructurations, des fermetures de structures, de services, de lits, des réductions de personnels et de moyens.
  • à ce que les difficultés d'accès aux soins et les inégalités de santé ne cessent de s'accroître.

Plus inquiétant le choix de généraliser les exonérations, sans aucune garantie de compensation en matière de recettes, met gravement en cause les principes de solidarité et d'universalité en diminuant encore la part cotisation sociale dans l'assiette de financement.

Parallèlement, viendra en discussion le projet de loi de santé publique début 2015, projet qui comporte des mesures extrêmement préoccupantes dont les concentrations hospitalières et le renforcement du pouvoir des ARS. Le « Projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement » qui lui est lié viendra en discussion à l'Assemblé nationale cet automne

Nous ne devons pas baisser les bras… L'exemple de la mobilisation des personnels et des usagers dans les hôpitaux, notamment cet été, est un encouragement à se donner les moyens de continuer et d'amplifier l'action unitaire menée par notre collectif depuis plusieurs années. Mais pour cela nous avons besoin de la participation du plus grand nombre d'organisations, syndicales, associatives, politiques…

Deux dates sont déjà inscrites dans le paysage :

  • le 23 septembre à l'initiative de « convergence des hôpitaux en lutte » (voir sur face book « hôpitaux en lutte ») regroupant syndiqués et non syndiqués avec le soutien de la fédération SUD Santé Sociaux et de plusieurs USD CGT,
  • une initiative des fédérations CGT Santé Action Sociale et Organismes Sociaux pour la mise en place de conférences régionales fin septembre début octobre avec l'annonce d'une mobilisation vers la mi-octobre

C'est pourquoi, nous vous proposons de nous retrouver pour une réunion plénière le samedi 6 septembre de 13H30 à 17H00 à la bourse du travail pour réfléchir ensemble aux moyens de contrer cette politique et de nous positionner en regards des initiatives proposées.

Nous vous proposons de remobiliser largement les organisations autour d'une initiative à la rentrée telle que « les 6 heures pour la santé, l'action sanitaire et sociale, la protection sociale » et de réfléchir à d'autres types de propositions.

Ensemble nous devons rassembler salariés, usagers, population et élus pour une action forte et efficace.

Pour le collectif d'animation de « Notre Santé En Danger »

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/34650
Source : http://www.convergence-sp.org/spip.php?articl...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir