thème :   le plus vu
Réagir (6)EnvoyeriCalPartager

samedi 21 mars 2015 à 15h

7 parties : 1 2 3 4 5 6 7

Attention: ceci est la manifestation du 21 mars

Pour la manifestation du 9 avril contre l'austérité, voir ici:
http://paris.demosphere.eu/rv/38030


1 2 3 4 5 6 7

Manifestation

Ensemble contre tous les racismes et le fascisme

Trajet / parcours : Barbès - République - Bastille
Barbès > Bd Magenta > République > Bd du Temple > Beaumarchais > Bastille

Ordre des cortèges :
UNSP, collectifs et associations, syndicats, organisations politiques

Fin de manifestation :
Prises de parole : Sans-papiers et migrants, Violences policières et contrôles au faciès, Islamophobie et question femmes , Rroms, Solidarité internationale et antisémitisme, Antifascisme, Racisme et travail

L'égalité ou rien !

Le 21 mars prochain nous appelons à manifester pour la journée mondiale contre le racisme.

Cela prendra place dans un contexte marqué par l'attaque de Charlie Hebdo suivi de l'attentat antisémite de la porte de Vincennes. Nous condamnons ces meurtres et nous refusons que cela soit utilisé pour banaliser l'islamophobie et renforcer les politiques d'État racistes et liberticides.

  • Nous refusons que cela soit utilisé pour légitimer les théories d'un « choc des civilisations » qui dressent des populations les unes contre les autres en raison de leur religion réelle ou supposée.
  • Nous condamnons l'islamophobie et l'antisémitisme et toutes les formes de racisme comme nous condamnons les stigmatisations contre les quartiers populaires.
  • Nous refusons les actes négrophobes.
  • Nous refusons la chasse aux migrant-e-s et aux Rroms et les limitations à la liberté de circuler.
  • Nous refusons toute restriction à nos capacités de résister aux politiques antisociales au nom d'une « union nationale ».
  • Nous refusons de nous résigner à la montée de l'extrême-droite qu'elle prenne la forme du Front national, des groupes ouvertement fascistes et agressivement islamophobes ou/et antisémites.
  • Nous dénonçons les gouvernements qui ont renforcé la chasse aux sans-papiers, le quadrillage des quartiers populaires et qui contribuent pleinement à la montée du racisme et des idées réactionnaires, notamment homophobes et sexistes.

À cela nous opposons notre volonté de vivre ensemble et notre exigence d'égalité des droits et de justice sociale.

C'est pourquoi le 21 mars nous manifesterons ensemble en France et dans tous les pays du monde contre le racisme et contre le fascisme.

Pas de discours, l'égalité ou rien !

Nous exigeons :

  • la fin des contrôles au faciès,
  • l'arrêt des démantèlements de camps de Rroms,
  • le retrait des lois racistes dirigées contre les Musulman-e-s,
  • le retrait des lois liberticides et sécuritaires,
  • la régularisation de tou-te-s les sans-papiers avec une carte de séjour de 10 ans,
  • la fermeture de Frontex, des centres de rétention et la liberté de circulation et d'installation,
  • le droit de vote des étrangers.

Parce que notre indignation n'est pas sélective, nous n'oublions pas, aux côtés des victimes des attaques de Charlie Hebdo et de l'Hyper-Cacher, les milliers de migrant·e·s disparu·e·s en Méditerranée et ailleurs, les victimes des violences policières dans nos quartiers ainsi que Rémi Fraisse, manifestant tué par la police. Nous n'oublions pas les mort·e·s de Gaza, de Homs, du Nigéria ou de Kobané et toutes les victimes de la guerre comme nous n'oublions pas les victimes de la violence d'extrême-droite.

C'est en leur mémoire que nous appelons à descendre massivement dans la rue le 21 mars prochain.

Signataires

A l'initiative de l'UNSP (Union Nationale des Sans-Papiers)

UNSP (Union Nationale des Sans-Papiers), Act Up - Paris, ASM (Afrique Survie Migrations), APCV (Agence de Promotion des Cultures et du Voyage), Amnesty International Angers, 4ACG (Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre), AFA (AntiFasciste Action Paris Banlieue), ACDR (Arts et Cultures des Deux Rives), ACORT (Assemblée Citoyenne des ORiginaires de Turquie), ACLEFEU, ACTIT (Association Culturelle des Travailleurs Immigrés de Turquie), ASTI93 (Association de Solidarité avec les Travailleurs Immigrés), AMF (Association des Marocains en France), ATMF (Association des Travailleurs Maghrébins de France), ATF (Association des Tunisiens en France), AIDDA (Association Interculturelle de production, de Diffusion et de Documentation Audiovisuelle), Association Marche pour l'égalité et contre le racisme de 1983, AMDH - section Paris/IdF (Association Marocaine des Droits Humains), Association PLUS : Papiers Liberté Unité Solidarité, ARDLFM (Association pour la Reconnaissance des Droits et Libertés aux Femmes Musulmanes), ATTAC France, ASCJP (Association Socio-Culturelle des Jeunes et de leurs Parents) - Paris 15, Association Varec'h, BAN (Brigade Anti-Négrophobie), Brigade des Mères (Sevran), Capjpo - Europalestine, CEDETIM/IPAM, CISPM (Coalition Internationale des Sans-Papiers et Migrants), Collectif 8 mars pour tou·te·s, Collectif antifa La Horde, Collectif antifasciste 95, CAPAB (Collectif Antifasciste PAris Banlieue), Collectif Citoyens, Collectif contre l'islamophobie et les racismes - Paris 20, Collectif 3C (Culture, Citoyenneté, Création), Collectif D'ailleurs Nous Sommes d'Ici 37, Collectif D'ailleurs Nous Sommes d'Ici Strasbourg, Collectif de Taksim, Collectif des habitants d'Arcueil contre le FN et les idées d'extrême-droite, CSP 17 - Foyer St Just (Collectif des Sans-Papiers), CSP 75, CSP 75 - Strasbourg St Denis, CSP 93, CSP 95, CSP Livry gargan, CTSP Vitry-94 (Collectif des Travailleurs Sans-Papiers), CEAL (Collectif Enseignant pour l'Abrogation de la Loi de 2004), CFPE (Collectif Féministes Pour l'Égalité), Collectif Garçes, Collectif Paris 18 Charles Hermite contre le racisme et l'extrême-droite, Collectif Stop le contrôle au faciès, CUAFA20 (Collectif Unitaire AntiFasciste et Antiraciste Paris 20ème), Collectif Universel Paris 8, Collectif Urgence notre police assassine, Collectif Vérité et Justice pour Ali Ziri, Collectif Vérité et Justice pour Wissam, Collectif Villeneuvois pour la Palestine, ICAD (Comité international contre les disparitions politiques), Coordination Régionale Rhône-Alpes de soutien aux sans-papiers et sans droits, Droits devant !!, DIEL (Droits Ici Et Là-bas), ETM (Égalité Toulouse Mirail - Écoles TiersMondes46), EPI (Étudiants Pacifistes Internationaux), ENAR (Réseau européen de lutte contre le racisme), FASTI (Fédération des Associations de Solidarité avec Tou·te·s les Immigré·e·s), FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives), Femmes en Luth, Femmes en lutte 93, Femmes plurielles, Ferguson in Paris, FFR (Filles et Fils de la République), Fondation Copernic, Fondation Frantz Fanon, FUIQP (Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires), Génération Palestine - Paris, Intégration 21, La Voix des Rroms, Les Indivisibles, Liste des Sans-Voix - Paris 18, Lumière & Couleurs 93, MTE (Mamans Toutes Égales), Même droits pour toutes et pour tous, Mouvement du christianisme social, MILI (Mouvement InterLuttes Indépendant), MPF/HM2F (Musulman·e·s Progressistes de France / Homosexuel·le·s Musulman·e·s de France), REMCC (Réseau Euro-Maghrébin Citoyenneté et Culture), IJAN (Réseau International Juif Anti-sioniste), Respaix Conscience musulmane, Riposte antifasciste, Sortir du colonialisme, UTIT (Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens), SKB (Union Socialiste des Femmes), UJFP (Union Juive Française pour la Paix), Voix des Femmes Migrantes, YS (Young Struggle), CGT Éduc'action 93, CGT Educ'action 95, CGT Éduc'action Créteil, CGT Inspection du travail - Emploi - Formation professionnelle, CGT Sony DADC, CNT-STE 75, Fédération Solidaires étudiant·e·s, Solidaires 84, Sud éducation 84, Sud éducation 89, Sud éducation Créteil, Sud éducation Mayotte, SNJ-CGT (Syndicat National des Journalistes CGT), Syndicat National Solidaires Justice, Union départementale CGT Paris, UNEF Le Mans, Union syndicale Solidaires, VISA (Vigilance et Initiarives Syndicales Antifascistes), AL (Alternative Libertaire), CGA (Coordination des Groupes Anarchistes), Ensemble, EELV (Europe Écologie Les Verts), FA (Fédération Anarchiste), FCP (Force Citoyenne et Populaire), Jeunes Pirates, Les Alternatifs, MJCF (Mouvement Jeunes Communistes de France), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), OCML-Voie Prolétarienne, PCF (Parti Communiste Français), Solidarité communiste.

document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/37872
Source : message reçu le 18 mars 14h
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 12 mars 11h
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 20 février 14h
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 12 février 14h
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 9 février 21h
Source : http://www.solidaires.org/article50350.html
Source : http://www.sudeduccreteil.org/Ensemble-contre...


1 2 3 4 5 6 7

Liste des manifestation partout en France

Le 20 mars

  • Alençon : Préfecture à 18h30
  • Rouen : 17H30 devant la sortie du métro du Théâtre des Arts

Toutes les autres villes, le 21 mars !

  • Paris : Barbès à 15h
  • Toulouse : Méro Empalot à 14h
  • Perpignan : Place Arago à 10h30
  • Avignon : Square Agricol Perdiguier à 14h
  • Calais : Parc Richelieu à 15h
  • Chambéry : Devant les Halles à 15h (et non plus Place St Léger)
  • Poitiers : Palis de Justice à 15h
  • Tours : Place jean Jaurès à 15h
  • Châteauroux : Place de la République à 10h30

Source : message reçu sur sortir du colonialisme le 12 mars 16h


1 2 3 4 5 6 7

Contre tous les racismes,

égalité des droits et justice pour tou-te-s

Front de Gauche

logo FdG

La montée du racisme et de la xénophobie à laquelle nous assistons depuis plusieurs années maintenant a connu une inquiétante accélération au cours des derniers mois.

Après les attentats meurtriers de début janvier, qui ont visé Charlie hebdo et un hypermarché casher, les lieux de culte juifs et musulmans ont dus être placés sous protection policière et des dizaines d'attaques contre des mosquées et des personnes de confession musulmane ont été dénombrées. Le Comité contre l'islamophobie en France en a recensé 208 en janvier et février 2015, soit autant que pour la seule année 2014. 80 % des cas concernent des femmes musulmanes dont 22 agressions physiques.

Aujourd'hui, aux discriminations systémiques s'ajoutent ainsi des passages à l'acte plus nombreux et plus violents, et une libération forte de la parole raciste légitimée et alimentée par un certain nombre de media et de dirigeants politiques. Mais ce sont bien le gouvernement Hollande-Valls et sa majorité parlementaire qui portent la plus lourde responsabilité dans la situation actuelle. En reniant leurs engagements en matière de lutte contre les discriminations et en poursuivant la même politique répressive anti-Roms et anti-immigré-e-s que les pouvoirs précédents, ils ont cédé le terrain à la droite et à l'extrême-droite et leur ont donné l'opportunité de se remobiliser sur leurs sujets de prédilection.

Le front de gauche thématique « antiracismes » appelle les citoyen-ne-s et toutes les forces de gauche à se mobiliser pour s'opposer à toutes les formes de racismes et de discriminations qui s'intensifient partout dans la société. Contre les divisions, face aux discours, aux actes et aux politiques racistes et xénophobes, développons la solidarité et défendons l'égalité des droits et la justice pour tou-te-s !

Soyons nombreux et nombreuses ce samedi 21 mars, 15h, à Paris Barbès, à la grande manifestation unitaire « Ensemble contre tous les racismes et le fascisme ».

Source : http://conscience-musulmane.over-blog.com/art...


1 2 3 4 5 6 7

21 mars journée internationale de lutte contre le racisme

Communiqué de presse du MRAP

49 ans après l'instauration par l'ONU de la Journée internationale de lutte contre le racisme, 43 ans après le vote par le Parlement français de la loi sanctionnant le racisme comme délit, le MRAP s'inquiète d'une montée sans précédent de toutes les formes de racisme et du rejet de l'Autre parce différent.

Les vieux démons réapparaissent : comme dans les années 30, l'étranger, le Juif, le Rom, le Musulman - ou supposé tel - ou encore le sans papier, sont les « boucs émissaires » auxquels est attribuée la responsabilité de tous les maux et de toutes les injustices de la société, qu'ils sont pourtant parmi les premiers à subir.

Profitant du désarroi d'une partie de plus en plus grande de la population, en France comme dans l'ensemble de l'Europe, l'extrême droite progresse. Le discours de la présidente du FN se veut rassurant, mais il est contredit par les propos odieux, racistes, xénophobes et homophobes, tenus sur les réseaux sociaux ces derniers jours par plusieurs de ses candidats aux élections départementales.

Mais l'extrême droite n'est pas seule en cause.

Quand la Méditerranée est devenue le cimetière de milliers de migrants africains, quand en France, les expulsions d'étrangers n'ont jamais été aussi nombreuses, quand les Rroms sont violemment expulsés de bidonville en bidonville, comment s'étonner de la banalisation du racisme ?
Lorsque des responsables gouvernementaux, lorsque d'anciens ministres vont jusqu'à tenir des propos stigmatisants, comment croire que c'est sans rapport avec la recrudescence des actes racistes au quotidien ? avec la persistance des discriminations qui minent le vivre ensemble ? Les contrôles au faciès perdurent… Les Africains et les Ultramarins subissent les mêmes injures. La parole raciste envahit les réseaux sociaux, s'afficher « raciste » n'est plus tabou.

Le 11 janvier, des millions de citoyens ont dit leur solidarité avec Charlie et les victimes du magasin casher, ils ont dit aussi leur refus de la haine et de l'amalgame. Mais depuis cette date, les actes islamophobes ont augmenté de 70% par rapport à janvier 2014. Les actes antisémites ont doublé en un an.

En ce 21 mars, le MRAP réaffirme son refus de toute forme de racisme et son refus d'une société racisée. Il condamne les discours de haine d'où qu'ils viennent.

Parce que le racisme prospère sur les inégalités, le MRAP appelle à une mobilisation de toutes et tous pour une véritable égalité des droits. La solution n'est pas dans de futurs matins bruns, mais dans une mobilisation de tous pour faire reculer les problèmes sociaux et politiques de la France, générateurs de souffrances, d'inégalités et de ghettoïsation.

C'est sur ces bases universalistes que le MRAP appelle à manifester le 21 mars contre tous les racismes, pour les valeurs de la République, d'égalité, de liberté, de fraternité.

Source : communiqué MRAP, reçu le 19 mars 11h


1 2 3 4 5 6 7

Expulsion Alaa J-4

Cortège lycéens sans papiers à la manifestation du 21

Lycéen au LP la Tournelle, à la Garenne-Colombes (92), Alaa est originaire d'Algérie. Il vit et étudie en France depuis 4 ans. Entré en France après 16 ans, Alaa figurait comme tant d'autres dans les laissés-pour-compte de la circulaire Valls du 28/11/2012, dite de « régularisation ».

Depuis un banal contrôle de police le 27 février, il est enfermé au centre de rétention de Vincennes avec une OQTF préfectorale (obligation de quitter le territoire français). Il y est encore et peut, d'un jour à l'autre, être renvoyé en Algérie où il n'a plus personne car toute sa famille vit en France. Il ne pourra donc pas passer son bac en juin. De plus, comme il vivait en France il n'a pas été recensé et risque- en plus de ses 18 mois de service militaire - d'avoir à purger 2 ans de prison en Algérie.

Bien conscient de l'impopularité de ces expulsions de lycéens, les gouvernements de gauche comme de droite y avaient presque totalement renoncé depuis des années. Avec Alaa, verrons-nous le retour à de telles pratiques devenues exceptionnelles ? Un avion est prévu pour lundi prochain, le 23 mars à 7h.

Nous sommes sa famille, ses amis, ses enseignants, ses camarades. Simples citoyens ou associatifs, nous refusons l'expulsion d'Alaa.

Ensemble, nous nous joindrons à la manifestation du 21 mars, à Paris, dans le cadre de la journée mondiale contre le racisme.

Manifestation
samedi 21 mars 15h00
Métro Barbès
(rendez-vous devant le MacDo)

Départ collectif
Lycée La Tournelle
14h15

Avec le soutien de : ASTI Colombes, ASTI-RESF Asnières, CGT Éduc 92, FCPE 92, FSU 92, JC Asnières, LDH 92, MJS 92, NPA 92, PCF Asnières, PCF 92, PS 92, RESF 92, SUD Éduc 92, UNEF Nanterre, UNL 92

Pétition en ligne : http://Resf.info/P2881
contact : asti.rexesf.asnieresex@gmail.com

document au format PDF:

Source : http://sudeducation92.ouvaton.org/spip.php?ar...


1 2 3 4 5 6 7

Ensemble contre le racisme

Organisation communiste libertaire Paris

Dans le fumet nauséabond qui se dégageait déjà bien avant le 7 janvier, cette manifestation est bienvenue. Il est bienvenu de rappeler que nous sommes opposé-e-s à tous les racismes. Nous sommes opposé-e-s à ce racisme colonial, qui non content de pourchasser les immigré-e-s, se refuse toujours à considérer les jeunes des quartiers populaires comme français-es égaux-égales en droits à tou-te-s les autres citoyen-ne-s. Nous sommes opposé-e-s à cette vieille tradition nationale d'antisémitisme, tradition honteuse maintenant et qui ne se proclame plus ouvertement dans la bonne bourgeoisie, mais tradition sur laquelle surfe l'extrême-droite pour tenter de récupérer des supporters dans les quartiers populaires. Nous ne supportons pas cette chasse aux rroms qui semblent avoir l'aval tacite de tous. Nous ne croyons pas au « choc des civilisations ». Comment l'occident après la traite négrière, après les massacres coloniaux, après la destruction de l'Irak, après ses nombreuses interventions meurtrières à travers toute la planète peut-il prétendre lutter contre la barbarie ? Nous n'oublions pas comment les « manifs pour tous » ont redonné vigueur aux vieux relents homophobes, ni le sexisme éhonté de ceux et celles qui ont réussi à travers leur « journée de retrait de l'école » à enrayer les timides tentatives de l'éducation nationale pour promouvoir l'égalité hommes-femmes.

Bref, nous sommes opposé-e-s à tous les racismes. Et nous ne le sommes pas seulement pour des raisons morales. « Diviser pour mieux régner » a toujours été la doctrine constante de tous les pouvoirs. Nous sommes pour l'émancipation sociale. Et nous savons bien que le racisme a toujours été le meilleur moyen d'opposer les exploité-e-s entre eux et elles. C'est la tactique aussi vieille que le pouvoir du bouc émissaire. Le racisme agit aussi de façon plus subtile. Il se traduit par des conditions d'exploitation différentes, ce qui permet d'isoler les un-e-s des autres lors de la défense (légitime) d'avantages acquis qui ne sont pas généralisés à tou-te-s, les un-e-s étant stigmatisé-e-s comme privilégié-e-s, les autres désigné-e-s comme jaunes potentiel-le-s. Nous savons bien pourtant que le capitalisme s'est toujours appuyé sur l'existence de populations dominées pour aggraver l'exploitation de tous, noirs contre syndicalistes blancs aux Etats-Unis, hommes contre femmes la première moitié du 20ème siècle en France, français-es contre immigré-e-s et sans-papiers aujourd'hui et depuis toujours. Nous savons bien que ce n'est qu'en intégrant l'ensemble des situations de domination que nous pourrons gagner notre émancipation.

Et c'est là que nous sommes gêné-e-s par certaines évolutions de la lutte antiraciste. Le racisme divise la population, nous divise, en de multiples catégories. Ces catégories ne sont pas fondées sur ce que nous faisons, si nous vivons de l'exploitation des autres ou non, sur le rôle que nous jouons, si nous participons volontairement à la domination ou non, mais sur ce que nous sommes, nos origines raciales ou ethniques, nos orientations sexuelles, notre sexe, nos croyances... Il nous enferme dans des identités qu'il a fabriquées lui-même. Chacun de ces groupes subit des discriminations spécifiques qui sont mises en concurrence les unes avec les autres. Le combat antiraciste glisse alors d'un projet émancipateur, la libération de l'humanité de toutes les exploitations et de toutes les dominations, à une concurrence malsaine : qui souffre le plus ? Quel antiracisme spécifique est le plus légitime ? Nous nous égarons alors dans des listes de l'ensemble des discriminations en tâchant de n'en oublier aucune, et pourtant nous en oublierons toujours tant la liste est extensive. Certes, l'émancipation ne peut être l'oeuvre que des travailleurs eux-mêmes. Certes, la lutte contre le racisme passe par chacun des groupes qui en sont victimes, et qui lutte contre son oppression spécifique. Mais si nous reprenons systématiquement les catégories de nos ennemis, si nous nous égarons dans des discussions sans fin sur la question de savoir lequel parmi les racismes est le plus virulent, le plus urgent à combattre, notre lutte sera perdue d'avance. Le pouvoir pourra toujours trouver des catégories délaissées à surexploiter, des groupes discriminés à opposer contre les autres.

Tous les racismes sont solidaires. Derrière le racisme anti-arabe et anti-noir, l'antisémitisme et le sexisme ne sont jamais loin. Ne l'oublions pas, et restons solidaires contre tous les racismes.

document au format PDF:

oclidfex@riseup.net

Source : http://paris-luttes.info/ensemble-contre-le-r...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

manif. pr les chomeurs

Par Anonyme, le 21/03/2015 à 17:32

Au lieu de faire cette manif il faudrais mieux bouger pr emploie la retraite contre se gourvernement

Et Montrouge ?

Par Anonyme, le 20/03/2015 à 18:13

Quid de la jeune policière assassinée à Montrouge ? Merci de penser à elle.

Lyon

Par Anonyme, le 17/03/2015 à 21:11

Lyon : Rassemblement 15H00, Quai de Rhône (Pont de la Guillotière en face du manège)

Collectif Savoyard Contre les Racismes et la Haine

Par Anonyme, le 17/03/2015 à 18:13

Attention, modification du lieu de rassemblement à CHAMBERY => 15h DEVANT LES HALLES !

est ce legal?

Par Anonyme, le 15/03/2015 à 18:39

est ce legal une manif aux mots d ordres politiques à la veille d élection? qui organise? cela me semble contre les regles de la democratie actuelle;

Bordeaux

Par Anonyme, le 28/02/2015 à 11:21

Est-ce qu'il ya une manifestation a Bordeaux le 21 Mars?