Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 29 mai 2015 à 9h

Petite enfance : grève reconduite vendredi 29 mai !

Ce vendredi 29 mai :

  • 9h - Assemblée Générale des personnels à la Bourse du Travail 3, rue du Château d'eau Métro République.
  • 11h - A partir de 11h manifestation en direction de l'Hôtel de Ville

Compte rendu de la journée du 28 mai :

Suite au préavis de Grève DFPE pour ce Jeudi 28 mai, la CGT Petite Enfance a été reçue en audience.
La DFPE et la DRH de la Ville étaient présents, mais aucun élu de la municipalité ne s'est déplacé.

Nous avons abordé les points suivants :

a) Les effectifs et la nécessité de recruter de 1 à 2 professionnels supplémentaires par établissement, ainsi qu'une aide administrative pour les responsables.

b) Le volant de remplacement qui en l'état ne satisfait pas la CGT Petite Enfance (prime trop faible - mobilité et contraintes trop importantes - volant pas assez attractif).

c) Le respect des droits des agents qui sont mis à mal du fait des sous-effectifs.

Les réponses de l'administration sur ces différents points :

a) La DRH estime avoir fait un gros effort sur la question des effectifs car la DFPE est la seule direction à avoir droit à un "sureffectif" donc plus de personnel que de postes budgétaires. Il faut y ajouter la création de 40 postes supplémentaires pour le volant de remplacement.

En ce qui concerne la charge de travail des responsables, la DRH estime que les nouveaux outils (SIPE, chronogestor…) allègent leur travail administratif.

b) 270 postes étaient prévus pour le volant de remplacement. Il y a eu seulement 180 candidatures, dont 103 ont été retenues. Il reste donc 167 postes vacants sur ce pôle de remplacement !

La DRH estime avoir fait un gros effort en acceptant la prime à 85€ (Bruts) quand nous en demandions 100 euros (Nets). La DRH pense qu'il n'y a pas de pénibilité inhérente à ce type de poste !

La DFPE nous assure qu'il est peu probable que les agents remplaçants soient envoyés sur un autre secteur que celui de leur affectation. La DRH propose que le choix du mode de communication pour tout changement d'affectation soit vu avec les agents au cas par cas (La DFPE veut pouvoir joindre les agents sur leur portable ou leur téléphone du domicile, en particulier durant leurs congés pour leur affectation de retour). Mais il n'y pas d'engagement à ce que ces précisions soient écrites !

c) Concernant le non-respect des droits des agents souvent lié au manque de personnel (10 minutes de pause quotidienne - Heures de grossesse - Jour de TP - Autorisation d'absence pour garde momentanée d'enfant - Respect de la fiche de poste ATEPE - Droit de Grève), la DRH Ville ne cautionne pas le non-respect des droits quelques soient les contraintes de travail, que ce soit par la hiérarchie directe et indirecte et considère même qu'il peut s'agit une faute professionnelle.

Les 10mn de pause quotidienne comme les heures de grosses à partir du début du 3eme mois de grossesse doivent pouvoir être prises. Les jours de TP validés doivent être respectés.
La CGT demande aussi des règles transparentes et équitables concernant l'attribution des TP.

La DRH invite la CGT Petite Enfance à lui faire remonter toute transgression de ces droits.

Concernant l'autorisation d'absence pour garde momentanée d'enfant (jour dit « enfant malade »), la DRH maintient une interprétation plus restrictive qu'auparavant : ces autorisations ne peuvent être accordées que si l'agent n'a pas de délai pour trouver une solution alternative (soit dans les 48h qui précèdent).
Ces autorisations d'absence sont donc possibles pour les situations de maladie de l'enfant, les grèves éducation nationale et petite enfance (si on a une enfant en crèche) lorsque l'agent est prévenu tardivement. Mais, pour la DRH, elles ne sont pas possibles pour des prises de rendez-vous médical programmées à l'avance.

Sur le droit de grève, la DRH invoque une jurisprudence au Conseil d'Etat (pas de grève l'après-midi).

Concernant le respect des fiches de poste des ATEPE, la DRH a demandé à la DFPE de corriger le livret d'accueil stipulant que les ATEPE "assistent occasionnellement les agents exerçant auprès de enfants pour le repas, la sieste, le goûter...".

Des clarifications ont eu lieu concernant le respect de certains droits des agents. La DFPE doit désormais agir pour faire respecter ces droits. Et des désaccords persistent sur certains droits.
Surtout, le compte n'y est pas. En particulier pour ce qui concerne les nécessaires créations de postes et un volant de remplacement plus attractif capable de pallier aux difficultés des établissements.

La question est posée aux élus de la municipalité parisienne.

L'Assemble Générale des personnels a décidé de reconduire la Grève ce Vendredi 29 mai et de manifester en direction de l'Hôtel de Ville.

La CGT Petite Enfance demande à être reçue par la municipalité.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/40299
Source : http://cgtparis.fr/Petite-enfance-greve-recon...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir