thème : éducation
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 24 octobre 2015 à 10h30

La petite école n'est pas un problème... c'est une chance !

La FNER Fédération nationale pour l'école rurale organise à Paris le samedi 24 octobre 2015 une rencontre "La petite école n'est pas un problème... c'est une chance !"

(lieu à confirmer) Bourse du Travail, 3 rue du Château d'Eau, 75010 PARIS - Métro République

...Oui, nous prétendons que les petites écoles représentent une chance pour le présent et pour l'avenir. Elles proposent en effet :

  • une proximité qui permet l'indispensable relocalisation des activités humaines ; en particulier, moins de transports = moins de pollution = mieux -être pour les enfants.
  • un meilleur cadre éducatif : mélange des âges, prise en charge citoyenne par la collectivité des questions éducatives (enseignants, parents d'élèves, élus et personnel communal, amis de l'école)
  • une vie sociale active autour et au-delà de l'école...

Tout cela a été maintes fois dit et montré.
Sans oublier que les meilleurs résultats scolaires, observés dans ces petits établissements, ont été prouvés à plusieurs reprises.

C'est donc pourquoi, bien au-delà des simples suppressions de postes, toute fermeture d'école constitue une grave erreur écologique, humaine, éducative, sociologique, voire économique, et doit être combattue. De même que doivent être combattues en amont toutes les politiques qui mènent à ces fermetures : les regroupements d'écoles, imposés dans le cadre des conventions départementales, le refus d'inscrire les plus petits en classe unique, etc.
Localement, les résistances aux regroupements sont nombreuses, et de plus en plus de personnes en perçoivent les enjeux écologiques, éducatifs, sociétaux... Mais les succès sont rares et éphémères.

Aussi, ce que nous proposons, c'est de fédérer, de mettre en réseau, d'étendre ces luttes au niveau national, et très au-delà de la sphère "éducation nationale".
Avec tous ceux qui pensent qu'on ne peut pas en rester là !
Avec tous ceux qui sont déjà engagés, dans leurs pratiques quotidiennes au sein de leurs écoles, de leurs territoires, dans une transition vers des solutions d'avenir réellement pérennes et satisfaisantes.

Tout cela, nous sommes venus l'affirmer à Limoges le 6 juin dernier, c'est le sens de l'appel que nous avons alors rédigé (http://ecole-rurale.marelle.org/Appel-de-Limoges.pdf) - cri d'alarme mais aussi texte de propositions -, c'est la raison d'être de la rencontre de Paris le samedi 24 octobre prochain !

Nous savons que notre analyse, nos propositions (voir l'appel), ne sont pas consensuels, et qu'un certain nombre d'enseignants, de parents, d'élus sont persuadés que le regroupement d'écoles est une bonne chose. Ce que nous refusons, c'est que le regroupement soit imposé sans discussion possible, comme le fruit d'une « pensée unique », comme le nec plus ultra voire la « solution finale » en matière de réseau scolaire !

Et pour que les enfants ne soient pas les grands oubliés des bonnes intentions des adultes, la rencontre proprement dite sera précédée en matinée (à l'initiative de la FNER) d'une conférence de la chronobiologiste Claire Leconte sur "Les temps de l'enfant en milieu rural", ouverte à tous.

Pour tout renseignement supplémentaire sur cette rencontre http://ecole-rurale.marelle.org/Limoges-2015.html.

Programme :

  • 10h30/12h : intervention de Claire Leconte "Le temps de l'enfant en zone rurale"
  • 12h : on mange et on partage sur place ce que chacun a pu apporter.
  • 13h/17h : rencontre proprement dite : accueil, faire le point, propositions, organisation du mouvement, débats/table ronde.
  • 17h point presse.
  • Si nécessaire, ceux qui peuvent continuent dimanche matin 9h/12h...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/42114
Source : http://ecole-rurale.marelle.org/Limoges-2015....
Source : http://www.questionsdeclasses.org/?La-petite-...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir