thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 10 décembre 2015 à 19h

Réunion d'organisation du meeting contre l'état d'urgence

Suite à l'appel au rassemblement du 26 novembre place de la république, pour la liberté de manifester, puis la conférence de presse du 3 décembre, il a été décidé lors de la conférence de presse du 3 décembre de mettre sur pied un meeting jeudi 17 décembre, avec les organisations signataires*en soutien, et les initiateurs de l'appel des 58 pour la liberté de manifester.

D'autres organisations, collectifs et initiateurs d'autres appels ont été invités à participer à ce meeting.

Pour l'organisation de ce meeting, et les suites Réunion jeudi 10 décembre, à partir de 19h Bourse du travail , république

Ci dessous proposition sommaire d'appel au meeting rappelant les revendications définies le 3/12 :


Face au recul des libertés , Nous appelons à un meeting le 17 décembre à 18h (bourse du travail château d'eau) pour :

  • Le respect de la liberté de manifester, de se réunir et de s'exprimer,
  • Le rétablissement de l'état de droit et donc la levée de l'état d'urgence
  • L'arrêt de toutes les poursuites contre les manifestants, et les militants des mouvements sociaux
  • L'abandon de la constitutionnalisation de l'État d'urgence et de la déchéance de la nationalité

*Signataires en soutien au rassemblement du 26 novembre, à République :

AC!, APEIS, Artisans du monde, ATMF, ATTAC, CEDETIM, CGT 75, Col. des désobéissants, Col. des sans voix 18e, COPAF, CRLDHT, CSP 75, DAL, Droits devant, Ecologie sociale, FASTI, Femmes égalité, FTCR, FUIQP, Initiative Décroissante pour le Climat, IPAM, MNCP, MRAP paris, Rés. pour une Gauche Décoloniale, Solidaire 75 et 92, SUD Aérien, SUD PTT, Sortir du colonialisme, survie, UJFP …

Ainsi que : Alternative libertaire, Ensemble, NPA, PCOF ...

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/43861
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 9 décembre 09h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir