thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 17 mai 2016 à 18h30

Assemblée générale des travailleurs du secteur social

Contre la Loi El Khomri, pour nos conditions de travail.

Un mouvement d'ensemble contre la loi travail

Depuis le début du mois de mars, la colère gronde dans le pays ! Une pétition contre le projet de loi a d'abord rassemblé plus d'un million de signatures, rapidement suivie par plusieurs manifestations ! Le 31 mars nous étions 1 500 000 dans les rues, et tout au long des mois d'avril et de mai, les manifestations et les Nuits Debout n'ont pas désempli.

Le projet de la « loi travail » est en réalité un projet de loi contre les travailleuses et travailleurs !

Ronronnant la même rengaine libérale, cette loi vise à fragiliser les salarié-e-s face aux employeurs, dans l'attente illusoire qu'en diminuant les protections des premiers, on diminuera le chômage. Cette politique, menée depuis des décennies, n'a cependant jamais réglé aucun problème, si ce n'est les difficultés des employeurs à précariser ou à licencier massivement dans un but de rentabilité.

Dès la diffusion du projet de « loi travail », la jeunesse s'est fortement mobilisée : étudiant-e-s et lycéen-ne-s se sont organisé-e-s pour mener des actions de blocus et des manifestations. Contrairement à ce que voudrait faire croire le gouvernement, il est clair que les futurs salarié-e-s ont compris la gravité de cette loi et ses implications quant à la dégradation des conditions de travail.

De ce mouvement est née une nouvelle forme de mobilisation : les Nuits Debout ! En repensant les espaces politiques, les personnes se réunissent dans un cadre permettant de rassembler et d'agir.

Travailleurs sociaux concernés !

Ce projet de loi nous concerne directement. En tant que travailleuses et travailleurs tout d'abord :

nos conditions de travail, souvent complexes si ce n'est compliquées, se trouveront encore plus fragilisées.

Cette casse directe du Code du travail s'inscrit par ailleurs dans un contexte spécifique pour le travail social.

Qu'il s'agisse de la réforme des diplômes, des contraintes économiques qui empiètent sur nos activités, de la marchandisation grandissante des actions éducatives, le travail social est malade et se retrouve vidé de son sens par des politiques du profit.

Il est évident que cette loi aura également un impact négatif sur les personnes avec qui nous travaillons, autant que sur notre société. Les victimes d'exclusion sociale et économique, vivant dans la pauvreté et la misère seront de plus en plus nombreuses. Le travail social ne doit pas être un pansement sur la jambe de bois d'un système politique et économique défaillant.

Se rassembler, discuter, se mettre en grève

Face à ces constats, nous pensons qu'il est temps de prendre nos responsabilités en tant que travailleurs du secteur social. C'est pour cela que nous proposons une Assemblée Générale ouverte à toutes et tous, aux salariés des fonctions publiques comme du privé, aux syndiqués ou non syndiqués, aux travailleurs en formation, aux étudiants, aux précaires, aux titulaires, aux fonctionnaires, aux membres des différents collectifs qui luttent dans le secteur, aux Nuits-deboutistes...

Suite à la Manifestation du Mardi 17 mai :

Assemblée Générale à 18h30 à la Bourse du travail de Paris (Métro République), salle Eugène Varlin

actionextravailsociaexl@gmail.com

Commission Action Travail Social - Nuit Debout Paris

document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/47700
Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 15 mai 17h
Source : http://openagenda.com/nuitdebout/events/manif...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir