Réagir (6)EnvoyeriCalPartager

jeudi 9 juin 2016 à 14h30

3 parties : 1 2 3

Attention : ceci est la manifestation du 9 juin

Pour la manifestation du 14 juin, suivre ce lien:
https://paris.demosphere.eu/rv/47823


1 2 3

He oh ! Nos retraites !

Départ à 14h30 de Nation en direction de Bercy.

Depuis quelques semaines sur toutes les ondes on nous répète : « La France va mieux, la croissance est de retour ». Mensonge ou omission, car chacun sait que le faible rebond de la croissance est dû à la baisse du prix du pétrole, or celui-ci-repart à la hausse.

Refusant de tirer les enseignement de l'échec de sa politique, le gouvernement maintient le cap de la purge sociale.

Or, ce sont les politiques d'austérité, de réduction des dépenses publiques et de baisse du « coût du travail » (pression sur les salaires, cotisations patronales) menées partout en Europe qui créent la récession, la destruction de millions d'emplois et la diminution des cotisations sociales.

Malgré nos interpellations, nos actions, le gouvernement comme le Medef sont bien décidés à entériner la baisse du pouvoir d'achat des retraites.

Notre pouvoir d'achat

Nos pensions

Cela fait plus de trente mois que nos pensions sont bloquées hormis le 0,1 % « royalement » accordé.

Beaucoup de retraités ont eu le sentiment que l'on se moque d'eux et pour cause !

Le patronat avec le soutien de certains syndicats a décidé de bloquer pour trois années les retraites complémentaires. Beaucoup de salariés devront attendre maintenant 67 ans pour obtenir une retraite complète, alors que le chômage des séniors atteint dorénavant des sommets.

Nous pouvons être inquiets pour le devenir des pensions de réversion qui risquent d'être prochainement remises en cause, selon les indications du ministère du budget lui-même. Il faut rappeler que ce sont les femmes (89 %), qui perçoivent les plus petites retraites. Il faut continuer d'interpeller les parlementaires sur cette question, afin de repousser ce projet nefaste.

La fiscalité

Nicolas SARKOZY avait décidé la suppression de la demi-part fiscale aux parents isolés ou aux veufs et veuves ayant eu un enfant, ainsi que l'imposition de la majoration de 10 % pour les retraités ayant élevé 3 enfants. Beaucoup de retraités ont perdu des exonérations en matière d'impôts locaux ou de cotisations sociales. Alors que le gouverne- ment annonce de nouvelles baisses d'impôts pour les plus démunis, droit dans ses bottes il refuse le rétablissement de la demi-part ! Quelle duperie !

Le candidat Hollande avait promis une grande réforme fiscale pour aller vers un impôt plus progressif, avec plus de tranches et surtout réduire le poids de la TVA. Cet impôt particulièrement injuste : que l'on soit retraité avec 1 000 € mensuels ou que l'on ait un revenu mensuel de 20 000 à 50 000 €, la TVA sur la baguette de pain, le KW d'électricité, ou le litre de carburant est identique. Alors quid de la grande réforme fiscale ?! Pourtant les recettes fiscales existent :

Qui parle des quelque 300 milliards d'exonérations d'aides diverses accordées au plan fiscal et social aux entreprises, principalement les plus grandes, sans qu'aucun emploi supplémentaire ait été créé, ou les 85 milliards liés à la fraude et l'évasion fiscale !?

Les moyens de se soigner

Aujourd'hui, trop de retraités hésitent à se soigner par manque d'argent, à cause des dépassements d'honoraires ou n'ayant pas les moyens de se payer une complémentaire santé. La loi santé va encore réduire l'offre de soins et les hôpitaux de proximité, alors que les besoins sont gran- dissants et que le vieillissement de la population suppose d'offrir des lieux d'accueil capables de prendre en charge la population à tous les stades de la vie. Parallèlement, le patronat travaille à la privatisation de l'assurance-maladie. 70 ans après sa création, la Sécurité sociale est toujours une idée moderne qu'il nous faut préserver dans sa conception et reconquérir dans sa gouvernance.

La Loi travail

Retraités nous sommes nombreux à manifester avec les jeunes, les salariés et les privés d'emploi pour refuser le projet de loi Travail. Qui aurait imaginé qu'autant de personnes descendent dans la rue pour refuser ce recul social sans précédent ! Beaucoup de retraités sont mobilisés, inquiets pour leurs enfants, petits-enfants, mais aussi pour défendre le droit à vivre dignement leur retraite.

Ce projet de loi a pour objectif de faire « baisser le coût du travail » pour satisfaire le patronat. Cela aurait pour conséquence une baisse des cotisations versées aux caisses de retraite, qu'elles soient de base ou complémentaires, seront diminuées. Il y a donc un grand danger pour nos pensions de retraite, notre Sécurité sociale.

Le gouvernement a dû utiliser le coup de force du 49-3 pour faire adopter une loi rejetée par plus de 70 % de la population et une majorité de députés. Un déni de démocratie !

Depuis 2014, à l'appel des organisations et associations de retraités (CGT, CFE-CGC, CFTC, FGR-RP, FSU, FO, Solidaires, LSR, UNRPA), les retraités se mobilisent nombreux pour le droit de vivre dignement leur retraite.

À l'appel des organisations et associations de retraités

Le 9 juin 2016

Rassemblements, manifestations unitaires dans toute la France

Nous revendiquons

  •  l'amélioration du pouvoir d'achat des retraités par rattrapage immédiat de 300 € par mois ;
  •  l'indexation des pensions sur l'évolution du salaire moyen et non sur les prix ;
  •  aucune pension inférieure au Smic pour une carrière complète ;
  • le retour à une revalorisation annuelle des pensions au 1er janvier de l'année prenante en compte l'évolution des salaires ;
  •  Le maintien de l'intégralité des pensions de réversion ;
  •  Le rétablissement de la demi-part fiscale.

document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/47848
Source : http://www.cgt91.fr/agenda/evenement/he-oh-no...
Source : http://www.ugff.cgt.fr/spip.php?article5629
Source : http://www.cgt95.fr/?p=1243


1 2 3

Les retraité-e-s dans le mouvement social

Mobilisation générale les 9 et 14 juin !

Les organisations syndicales qui mobilisent contre le projet de loi travail le disent « Face à la détermination sans faille des salariées, jeunes, privé-es d'emploi et retraité-es, avec l'appui majoritaire de l'opinion publique, la violence des propos tenus par le gouvernement, le mépris à l'égard du mouvement social et son entêtement à ne pas retirer le projet de loi renforcent cette détermination ».

Les retraité-e-s subissent le même mépris, le même refus de mettre fin à la régression sociale et à l'augmentation des inégalités, la même mauvaise foi dans les arguments que le pouvoir leur oppose. En effet, les 9 organisations de retraité-e-s ont été reçues au ministère sur la ½ part fiscale et la fiscalisation des 10 % de complément de pension. Le message porté par le gouvernement est clair : c'est non à tout et refus d'en discuter.

[...]

Injustice sociale et inégalités

Une étude du ministère des Affaires sociales prouve que, plus une femme a d'enfants, moins elle touche à la retraite (pension moyenne de 1 143 € pour les mères sans enfant, 1 146 avec un enfant, 1 006 avec deux, 754 avec trois, 572 avec quatre, 420 avec cinq et plus), et que les pères de famille nombreuse sont également pénalisés (1 697 € de retraite avec moins de trois enfants ; 1 518 € au-delà).

Les inégalités restent importantes, malgré la ½ part fiscale et la majoration familiale de 10 %.

En supprimant ces « avantages » fiscaux, le gouvernement accroit les inégalités, pénalise les personnes qui ont sacrifié une partie de leur salaire et renoncé à un meilleur déroulement de carrière, pour élever un ou plusieurs enfants.

Le 9 juin, clamons haut et fort notre refus de cette politique !

Et participons au mouvement de colère qui monte contre cette politique :
le 14 juin, manifestons « tous ensemble » à Paris

document au format PDF:

Article publié le 9 juin 2016

Source : https://www.solidaires.org/Journee-nationale-...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 07/06/2016 à 12:59

Bonne Apatie, comme dirait le journaliste d' Europe N° 1...

Par Anonyme, le 07/06/2016 à 10:42

Une belle omelette à l'oseille ! Hummm !! y va se régaler le Macron !

Talonettes...

Par Anonyme, le 07/06/2016 à 09:02

Talonette solidaire de sa campagne électorale financée par le futur assassiné Kadafi, confirmée par des documents autentifiés par la justices française, voudrait donner des leçons de Morano aux salariés et retraités qui défendent leurs acquits et leurs droits, sous Lagarde rapprochée en marche Valls euse des Macron à Juppé et Coppé du bossu du Médef, cà se Barre en ...

Les syndicats défendant réellement les droits des salariés des entreprises, et ont plus d'adhérents que tous les partis politiques français assemblés, malgrè toutes les répressions patronales, alors quelle est la représentation des élus et ministres appliquant une politique de droite à leurs profits, plutôt que de relancer le pour d'achat des travailleurs

Les retraités qui défileront le neuf sont solidaires des luttes des travailleurs et inondés qui en ont Barre des propos démaguogues des tenants du pouvoirs, appuyés par le bossu qui se trompe de chappelle!

Quel est le prcours ?

Par Anonyme, le 06/06/2016 à 20:50

Omelette de Macron

Par Anonyme, le 06/06/2016 à 15:39

Aura- t- il encore assez d'oseille le Macron après avoir payé le surplus d'impots sur la fortune...en tous cas il pourra se faire une omelette avec les oeufs qu'il a pris dans la tronche ce matin à Montreuil.

Et les autres PDG qui s'octroient de Royal ement des augmentations de salaire, seront- ils solidaires des augmentations des rentiers de la CNAV recevant honteusement en moyenne qu'un Euros suplémentaire mensuel depuis octobre 2015?

Les manifs entretiennent la jeunesse et les revendications!

Valls Pépie

Par Anonyme, le 05/06/2016 à 15:44

Le petit Bachelot de Valls Pépie comme le bossu du MEDEF, Gattaz l'entreprise de démolission du code de travail pour le mettre dans un cercueil de Sapin, rempli de Baupin.

Est- il solidaire des petits retraités dont il revalorisera Royal lement en moyenne la rente mensuelle... d'un Euro en novembre 2015, après blocage de plusieurs années, provenant uniquement de la CNAV.

Par ce Fillon Royal, le Macron est en marche pour payer un supplément d'impot sur la fortune sous-estimée, et Coppé des Juppé de la Morano pour s'en mettre plein Le Penn.

C'est pour ces raisons, sauver leurs qualités de vie, maintenir leurs pouvoirs d'achat et avoir une fin de vie déscente, que les retraités, tous ensembles, manifesteront cette journée.