Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

jeudi 20 octobre 2016 à 8h

9 parties : 1 2 3 4 5 6 7 8 9

Les 19 et 20 octobre 2016 à Amiens:

Obtenons le retrait des poursuites et la relaxe des 8 Goodyear

Un rassemblement est organisé le 19 octobre, à compter de 8 heures devant le TGI d'Amiens.

Des concerts et des prises de parole sont prévues (voir le programme ci-dessous).

Un village sera mis en place pour l'accueil des camarades avec des barnums pour pouvoir dormir (toilettes, sanitaires....).

Départs en car de la région parisienne :

  • Paris :
    RDV à 6h précises le 19 octobre Porte de la Chapelle
    Deux types de cars : départs sur la seule journée du 19 octobre ou sur les deux jours les 19 et 20 octobre.
    Le prix est de 5 euros A/R (ou 10 € en soutien)
    Pour vous inscrire, envoyez vos noms, prénoms, adresse mail, lieu de travail ou de vie, organisation (le cas échéant), portable/téléphone au mail suivant
    Inscriexptions.cars.examiens.rp@gmexail.com
  • Paris - L'UD CGT de Paris met en place 2 cars:
    Départ à 7h le 19 octobre devant l'UD CGT - BD du Temple/angle rue Charlot
    Retour le même jour à 15h30 départ d'Amiens.
    Une participation de 5€ est demandée par camarade souhaitant participer à l'initiative, inscription auprès de l'UD soit par mail à l'adresse accueiexl@cgtparis.fexr soit en téléphonant au 01.44.78.53.31
  • Evry-Corbeil - CGT - Transport collectif en car > INSCRIVEZ- VOUS auprès de l'UD : 01 60 78 28 41 ou ud91@cexgt.fr
    Départ : 6h00 parking Snecma (au fond du parking vers la statue)
    Retour : aux alentours de 20h00
  • Trappes Yvelines : départ en bus - renseignements à l'UD CGT des Yvelines - ud78@cexgt.fr- tel : 01 30 62 8127
  • Argenteuil : départ d'un bus à 6 H, le 19/10 devant la salle Jean Vilard. Renseignements à l'Ul CGT Bézons ulcgt.bezons @orange.fr - tel 09 62 18 32 01 ou à l'UD CGT 95 au 01 30 32 60 22
  • Nanterre : un bus partira de Nanterre le 19/10 à 8 H 30 au 32/24 avenue des Champs Pierreux. Renseignements à l'UD CGT 92 au 01 41 20 91 00 ou cgt.udex92@wanadoo.fexr ou encore
    l'UL CGT au 01 47 21 18 70
  • 92 : Sud PTT et solidaire 92 font 2 cars. Renseignement au 06.86.70.93.80
  • Fontenay-sous-Bois: Rendez vous de départ du car, le 19/10 à 6 h 15 au garage municipal. Renseignements pour un départ en car auprès de l'UD CGT 94 au 01 41 94 94 00 ou à infos@excgt94.fr
  • Créteil : départ d'un car le 19/10 à 6 h devant la maison départementale des syndicats. Renseignements à l'UD CGT 94 au 01 41 94 94 00 ou infos@excgt94.fr
  • Melun : 1 Bus pour le Rassemblement Good Year A Amiens - 8h00 parking de Giga Store - Réservations par SMS (indiquant Nom Prénom et nombre de personnes) au 06 82 57 66 72
  • Villeneuve-Saint-Georges : départ de la gare routière de Villeneuve saint georges le 19.10 à 8h30 Retour le 19.10 à 17H Renseignements à l'UL CGT - 01 43 89 04 38 - ulscgtex@wanadoo.fr
  • Malakoff : Rendez-vous de départ du car : 8 h 15 - 24 rue Victor Hugo. Appeler au 07.77.31.58.87 pour réserver votre place . UL CGT
  • Gennevilliers : Un bus partira de Gennevilliers le 19/10 à 8 h 30 - 3 rue Lamartine. Renseignements à l'UL CGT - 01 41 11 89 20 - cgtgenexnevilliers@wexanadoo.fr
  • Coulommiers : départ en bus le 19/10. Rendez-vous à 8 h devant le château de Champs sur Marne. Renseignements à l'UL CGT Coulommiers 01 64 03 54 85 ou ulcgtcexoulommiers77ex@wanadoo.fr ou auprès de Pierre au 06 70 33 73 34
  • Champs-sur-Marne : Départ en co-voiturage . Rendez vous à 6 h 45 parking de l'Aitre. Renseignements Union locale CGT Coulommiers 01 64 03 54 85 ou auprès de
    Pierre au 06 70 33 73 34 ou encore à ulcgtcexoulommiers77ex@wanadoo.fr
  • Le Plessis-Robinson : un car partira de Le Plessis Robinson à 8 h - 14 avenue Galilée; Renseignements à l'UL CGT - ulcgtlexeplessisrobiexnson@wanadooex.fr - Tel 01 46 31 62 74
  • Issy-les-Moulineaux : Rendez vous de départ du bus 8 h 30 - 14 avenue Paul Bert. Renseignements à l'UL CGT
  • Bonneuil-sur-Marne : Rendez-vous de départ à 6 h 30 à la médiathèque. Renseignements à l'UD CGT 94 au 01 41 94 94 00
  • Champigny-sur-Marne : Rendez-vous de départ du car à 6 h 30 devant la mairie. Renseignements auprès de l'UD CGT 94 au 01 41 94 94 00.
  • Bobigny : Pour les départs en bus se renseigner à l'UD CGT de Seine St-Denis au 01 48 96 36 37 ou à l'UL au 01 48 31 30 91 - ulcgtbexobigny@orangexe.fr
  • Saint-Denis : départ d'un car affrété par la CGT énergie. Rendez-vous le 19/10 à 6 h 30 complexe Mandela à St Denis. Renseignements à la CGT Energie ou à egf.cgextenergiepariexs@laposte.neext ou au 01 42 62 55 25

Carte : https://drive.google.com/open?id=1VHBuM-I_piTLXeI0AjkRyXov7TA&usp=sharing


Pré-programme :

Rendez-vous parc saint-pierre à 8 h. (attention aux bouchons)

Procès

Prise de parole de Mickaël Wamen (CGT Goodyear) accompagné des 7 autres camarades mercredi 19 à 8 heures.

Compte-rendu régulier de l'audience par Mickaël Wamen et Fiodor Rilov (avocat CGT Goodyear).

Concerts

Sidi Wacho, San Severino, Accordémon, La compagnie Jolie Môme, Roadmaster, Paul Exploit.

Projections

Film « Liquidation » de Mourad Laffitte.

Clip « Libertés syndicales CGT », Clip « La loi Travail ne rentrera pas dans les entreprises ».

Interventions comités de soutien Goodyear

Lille, Limoges, Beauvais, Charleville, Belgique, Béthunes, Strasbourg, Douai, Mulhouse, Perpignan, Chambéry.

Interventions dirigeants syndicaux

Philippe Martinez (CGT), Bernadette Groison (FSU), Eric Beynel (Solidaires), Serge Allègre (secrétaire Fnic-CGT).

Interventions dirigeants politiques

Jean-Luc Mélenchon (PG), Isabelle de Almeida (PCF), Olivier Besancenot (NPA), Frédéric Gillot (député belge PTB).

Interventions syndicales

Romain Altmann (Info'Com-CGT), Gaël Quirante (Sud PTT 92), Mehdi Kemoune (CGT Air France), Pierre (Continental), Cédric Liechti (CGT Energie Paris), Olivier Guillot (UD de l'Eure), Philippe Christmann (FD de la construction), Jean-Michel Delaye (UL CGT Haguenau), Raynald Kubeki (US-CGT du Havre), Jean-Paul Barnaud et Didier Marchand (Roanne), Bernd Landsiedel (DGB-Ver.di Allemagne), Renaud Poncet (CGT Bodyguard) et des représentants d'Alstom, d'ID Logistics, de Roanne, de la Santé de Lille, de la Construction, Caterpilar Belgique.

Témoignages

François Ruffin (réalisateur du film « Merci Patron), Xavier Mathieu (ex-CGT Continental), Guillaume Vadot (enseignant à Paris 1, victime de violences policières), Amal Bentounsi (collectif Urgence notre police assassine), Arnaud Bellettre (comité de soutien des condamnés à Amiens loi travail), Loïc Canitrot (Compagnie Jolie Môme), Joachim (Collectif 8 juillet - se défendre de la police), Joël (militant écologique)...

Animations

Animation théâtrale, Youtuber Z...

comiteexdesoutienauxexgoodyears@gmexail.com

TOUS À AMIENS les 19 et 20 octobre 2016

Programme au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/49386
Source : http://www.solidaires.org/Goodyear-Programme-...
Source : message reçu le 6 octobre 20h
Source : http://www.communcommune.com/2016/09/pour-la-...
Source : http://www.communcommune.com/2016/09/les-19-e...
Source : http://boulmich.org/spip.php?article2144
Source : http://www.cgt91.fr/agenda/evenement/relaxe-p...
Source : https://fr-fr.facebook.com/events/54554345230...
Source : http://cie-joliemome.org/?p=2887


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Relaxe pour les 8 syndicalistes de GOODYEAR

Pas de conquêtes sociales sans les libertés syndicales

Communiqué commun de la CGT, de l'Union départementale de la Somme, de la Fédération CGT FNIC et du syndicat CGT Goodyear

Journée de mobilisation et de grève, les 19 et 20 octobre 2016

Les 19 et 20 octobre prochains, 8 militants CGT de GOODYEAR sont convoqués devant la Cour d'Appel d'Amiens. Ils ont été condamnés à 24 mois de prison dont 9 mois fermes assortis d'une mise à l'épreuve de 5 ans pour avoir défendu leurs emplois et ceux de leurs collègues.

Cette procédure judiciaire a été enclenchée par le Procureur de la République d'Amiens alors même que la direction de Goodyear avait retiré sa plainte.

Le gouvernement porte une forte responsabilité dans la criminalisation de l'action syndicale. Cela confirme nos craintes depuis la promulgation de l'état d'urgence, sur le respect des libertés individuelles et collectives fondamentales.

La longue liste des militants de la CGT convoqués devant les tribunaux est dramatique. Aucun citoyen attaché aux valeurs de la République ne peut accepter la criminalisation de l'activité syndicale notamment à l'heure où la financiarisation de l'économie ne cesse d'attaquer de plein fouet les conditions de travail et de vie au travail de la population tant en France qu'au niveau mondial.

Ce sont les fondements mêmes de notre démocratie qui sont atteints lorsque les libertés syndicales sont attaquées avec une telle violence.

Face à cette volonté clairement affichée de criminalisation des militants syndicaux, la CGT invite l'ensemble de ses organisations à continuer de prendre les différentes initiatives permettant d'assurer la plus large mobilisation possible pour les 19 et 20 octobre 2016 à Amiens.

Comme elle l'a déjà annoncé, la CGT a décidé de faire de la journée du 19 octobre un temps fort de sa campagne pour les libertés syndicales. C'est pourquoi elle rappelle la nécessité d'être le plus nombreux possible devant le tribunal d'Amiens pour exprimer un soutien aux 8 de Goodyear mais aussi à l'ensemble des militants concernés par ces procédures judiciaires scandaleuses et indignes d'une démocratie.

Source : message reçu le 6 octobre 20h
Source : http://www.cgt.fr/Communique-commun-de-la-CGT...


1 2 3 4 5 6 7 8 9

À nos camarades, collègues, frères de lutte ....

Les 19 et 20 octobre 2016 à Amiens nous serons 8 ex Goodyear devant la cours d'appel pour exiger une relaxe , nous avons été condamné à 24 mois de prison dont 9 fermes.

Cette condamnation nous a plongé dans un profond désarroi, une profonde colère face à une injustice énorme .

Chacune et chacun d'entre vous aurait pu être à notre place, Comme l'a dit le procureur, dommage pour vous c'est votre nom qui a été donné !!!

Nous étions plus de 1000 quand Goodyear a fermé notre usine et vous étiez plus de 1000 à m'applaudir alors que je m'effondrais de savoir que plus jamais nous ne serions tous ensemble dans notre usine .

Aujourd'hui encore, je souffre énormément de savoir que ce groupe qui fait des milliards de profits nous a jeté à la rue comme des moins que rien ....

Nous sommes une grande majorité à n'avoir trouvé aucune solution viable pour notre avenir, malgré les annonces mensongères de Goodyear, la réalité pour nous c'est le chômage ....

Mais pour 8 d'entre nous, c'est en plus le risque d'aller en tôle et là être détruit totalement !!!

Je n'ai jamais compté mes jours, mes mois, mes années à vous défendre, j'ai souvent été l'homme à abattre , j'ai mis toute mon énergie à vous défendre le mieux possible ET j'aurai tant aimer de pouvoir encore aujourd'hui vous rencontrer sur le site, sur les machines et dans les bureaux....

J'ai vécu la fermeture comme la chose la plus difficile à vivre de toute ma vie, j'ai perdu énormément le jour où le site à cessé de produire et à fermé ses portes ....

Pendant des mois, dans les commissions de suivi, j'ai œuvré avec mes camarades à améliorer sans cesse le contenu de vos droits et alors que j'essayais d'avancer. Ce jugement est venu me rappeler que Goodyear avait comme allié l'État pour ce venger !!!

Cette condamnation est aussi la vôtre, elle vient nous rappeler à toutes et tous que la multinationale n'a jamais accepté notre combat de plus de 7 ans et qu'ils veulent nous le faire payer !!!

Les 19 ET 20 octobre, je serai aux côtés des 7 autres condamnés, tous des frères de lutte qui n'ont rien fait de plus ou de moins que celles et ceux qui, pendant cette période, sont entrés et sortis de cette salle ....

Je n'ai jamais hésité une seule seconde à venir dès qu'il fallait vous défendre, j'ai toujours mis en avant notre combat et il est toujours passé avant d'autres intérêts pour moi ....

Aujourd'hui j'ai besoin de vous, nous avons les 8 condamnés besoin de vous, de votre présence en nombre, depuis la condamnation nous avons parcouru toute la France et même au delà des frontières, partout nous avons eu le même accueil de personnes à la fois choquées et déterminées à venir le jour de l'appel à Amiens.

Il y aura énormément de monde pour venir nous soutenir et au delà soutenir tou(te)s celles et ceux qui souffrent de répression dans notre pays, votre place à vous les Goodyear est donc d'être à nos côtés comme je l'ai toujours été quand vous en aviez besoin.

Au nom des 8 martyrs de Goodyear je vous remercie par avance de votre présence et vous donne rendez avec mes 7 autres camarades devant le tribunal d'Amiens les 19 et 20 octobre 2016.

Nous vous donnons rendez-vous à 8h au parc Saint Pierre devant la scène, je prendrai la parole dès 8.00 heures et vous nous accompagnerez, nous les 8 de Goodyear jusqu'au tribunal.

Fier d'être un Goodyear, fier d'être des vôtres...

Pour les 8 condamnés

Mickael Secretaire CGT Goodyear

Source : http://blog.cgt-goodyear-nord.com/post/2016/1...


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Pour la relaxe des Goodyear,

toutes et tous à Amiens les 19 et 20 octobre 2016 !

Solidaires

Les 19 et 20 octobre, se tient à Amiens le procès en appel des 8 de Goodyear, condamnés en 1 ère instance à 24 mois de prison dont 9 mois fermes et 5 ans de mise à l'épreuve... pas moins... pourtant même la direction de Goodyear et les 2 cadres (soi-disant séquestrés) avaient retiré leur plainte... cela n'a suffi ni au procureur ni au tribunal qui devaient avoir des comptes à régler.

Pourquoi une condamnation aussi lourde ? Pour avoir osé se battre et refuser le licenciement des 1173 salariés de l'usine d'Amiens Nord. Pourtant, c'est grâce aux syndicats que les salariés ont pu, pendant 7 ans, tenir tête à un groupe qui voulait leur peau, coûte que coûte.

Comme dans l'affaire Tefal, comme pour les 16 salariés d'Air France, les procureurs y sont allés de leur foudre, se sont lâchés n'hésitant pas à traiter les militant-es de « casseurs », de « voyous ». Dans le même temps, c'est la liberté même de manifester qui est attaquée et le « maintien de l'ordre » a pris en France un tour dangereux pour les libertés publiques ces derniers mois dans les manifestations contre la loi travail, les actions de solidarité avec les migrant-es ou d'autres actions militantes.

Ces procès en appel marqueront sans aucun doute les suivants, ceux de tout-es les militant-es eux aussi victimes de répressions syndicales... Les attaques contre les libertés syndicales se multiplient, elles sont de plus en plus nombreuses, de plus en plus violentes, et sans doute à la mesure de la violence sociale qui se généralise à l'encontre de l'ensemble des salarié-es, et de ceux et celles qui veulent y faire barrage. Beaucoup de militant-es sont poursuivis comme des criminels pour avoir dénoncé, combattu, refusé de baisser la tête. La répression syndicale, plus forte que jamais, remet en cause le syndicalisme de luttes, le syndicalisme indépendant qui donne une place centrale à l'expression des salariés et à la construction de rapport de force, la liberté d'adhérer au syndicat de son choix, le droit de grève, le droit de manifester...

Le gouvernement et la justice de classe, le patronat ne supportent plus ceux qui défendent leur emploi, ceux qui résistent au libéralisme et qui luttent pour un monde meilleur. Ce grand patronat ne tolère pas les capacités d'organiser des luttes, des syndicats. Tous veulent enfermer l'activité syndicale dans des salons, dans un cadre institutionnel de discussion et d'accompagnement des réformes. Ils ne tolèrent ni les désaccords ni la colère.

Nous devons rester ensemble, unis et debout pour refuser l'inacceptable, défendre les libertés syndicales pied à pied, ne rien lâcher, exiger le respect des libertés syndicales, l'arrêt des poursuites judiciaires pour les camarades incriminés injustement, une loi d'amnistie pour celles et ceux déjà condamnés.

L'Union syndicale Solidaires appelle à se rendre en nombre à Amiens les 19 et 20 octobre 2016 pour dire non à la répression, pour exiger la relaxe des 8 de Goodyear et leur manifester notre solidarité. C'est notre nombre qui fera notre force, toutes et tous uni-es et solidaires !

Source : http://www.solidaires.org/Pour-la-relaxe-des-...


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Toutes et tous avec les Goodyear

Sud PTT

Les 19 et 20 octobre, se tient à Amiens le procès en appel des 8 de Goodyear, condamnés en 1 ère instance à 24 mois de prison dont 9 mois ferme et 5 ans de mise à l'épreuve.

SUD PTT réaffirme sa solidarité pleine et entière aux 8 de Goodyear

Un procès politique

Ce procès est avant tout voulu par le gouvernement : alors que la direction de Goodyear et les 2 cadres (soi-disant séquestrés) avaient retiré leur plainte, le procureur a maintenu les poursuites.

Les Goodyear sont menacés de prison pour avoir simplement dé- fendu le site d'Amiens-Nord et refusé le licenciement des 1 173 salarié-es de l'usine.

Pourtant, c'est grâce aux syndicats que les salarié-es ont pu, pendant 7 ans, tenir tête à un groupe qui voulait leur peau coûte que coûte.

Ce procès s'inscrit dans un climat de chasse aux militant-es, et plus globalement à tout ce qui représenterait un danger pour l'État : jeunes des banlieues, militant-es syndicaux, migrant-es, travailleurs et travailleuses en lutte...

Cette répression est la même que dans nos entreprises. Elle frappe chaque jour des militant-es syndicaux, mais aussi les salarié-es.

Le gouvernement et la justice de classe ne supportent pas que nous puissions leur tenir tête.

Le combat des Goodyear est aussi le nôtre

SUD PTT appelle les salarié-es à manifester leur solidarité, y compris par la grève, et à se rendre en nombre à Amiens les 19 et 20 octobre pour dire non à la répression et exiger la relaxe des 8 de Goodyear !

Toutes et tous à Amiens

Le 19 et 20 octobre

Un préavis a été déposé à La Poste et à Orange le 19 et 20 octobre

document au format PDF:

Source : http://www.sudptt.org/spip.php?article102741


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Soutien aux 8 de Goodyear

Comme vous le savez, les 19 et 20 octobre, les 8 de GOODYEAR passent en jugement en appel car ils ont été condamné à 24 mois de prison dont 9 mois fermes et 5 ans de mise à l'épreuve pour avoir défendu l'emploi de 1173 de leurs camarades.

N'oublions pas que ce jugement est le premier jugement en appel et que la décision qui sera prise, sera un marqueur fort pour les futurs jugements des camarades qui ont eux aussi ont été victimes de répressions syndicales et militantes.

Il faudra donc être très nombreux pour stopper cette répression militante et syndicale, montrer que TOUS ENSEMBLE nous refusons de baisser la tête et que TOUS ENSEMBLE nous pouvons obtenir des victoires !

Source : message reçu le 21 septembre 23h


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Les 19 et 20 octobre 2016 : tous à Amiens !

Exigeons la relaxe pour les 8 Goodyear !

A quelques semaines d'un jugement vital pour le monde du travail, nous vous relançons pour faire en sorte que nous soyons des dizaines de milliers à Amiens pour venir obtenir la relaxe des 8 de Goodyear !!!

Nous appelons la confédération CGT à faire de cet instant un appel à une mobilisation nationale, car cette attaque contre les 8 de Goodyear est la poursuite de la guerre lancée par le gouvernement au service du patronat ...

Les Goodyear, Air France , mais aussi des dizaines de militants, de jeunes, poursuivis pour avoir demander un monde plus juste et poursuivis comme des criminels....

La loi chômage, qui est la poursuite du rêve des actionnaires et du CAC40....

Il y a de quoi appeler à une mobilisation énorme les 19 et 20 octobre 2016 ...

Nous serons également présents à la fête de l'Humanité. Les tee-shirts "relaxe pour les 8 de Goodyear" seront en vente au stand info com' et également au stand tenu par Mourad Laffite qui vous proposera à la vente l'excellent film "Liquidation " qui retrace notre combat pendant plus de 7 années.

Et bien-sûr nous nous retrouverons toutes et tous dans la rue le 15 septembre pour obtenir le retrait de la loi travail.

La CGT Goodyear

Source: Mickael Wamen sur Facebook

Source : http://www.communcommune.com/2016/08/les-19-e...
Source : http://www.communcommune.com/2016/07/l-activi...


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Pas de conquêtes sociales sans libertés syndicales :

relaxe et amnistie pour les militant-e-s

CGT

Rassemblons-nous toutes et tous en France, mardi 27 septembre pour dire stop à la répression et à la criminalisation de l'action syndicale. Ce jour-là, seize salarié-e-s d'Air France sont convoqué-e-s au Tribunal de grande instance de Bobigny, et notre camarade de Rhône-Alpes sera auditionné à Grenoble.

Les attaques aux libertés syndicales qui peuvent aller jusqu'à la répression et la criminalisation de l'action syndicale sont parfois insidieuses et sont toutes inacceptables :

Les patron-ne-s ont beaucoup d'imagination sur les discriminations syndicales :

  • Discrimination syndicale ;
  • Entrave au libre exercice de l'activité syndicale ;
  • Atteinte à la liberté d'expression ;
  • Fermetures de bourses du travail ;
  • Atteintes au droit de grève ;
  • Sanctions disciplinaires déguisées ;
  • Dénigrements publics des syndicats par le Medef et le gouvernement ;
  • Autorisations de manifester en « liberté surveillée » dans le contexte d'État d'urgence ;
  • Condamnation de militant-e-s en correctionnel.

Le grand patronat ne tolère pas les capacités d'organisation des syndicats. Il essaie d'enfermer l'activité syndicale dans un cadre institutionnel, d'accompagnement des réformes et de la casse des entreprises et du secteur public.

Cette répression syndicale remet en cause le syndicalisme de luttes et de propositions, le syndicalisme indépendant qui donne une place centrale à l'expression des salarié-e-s et à la construction des rapports de forces.

Notre liberté d'adhérer au syndicat de notre choix, tout comme le droit de grève sont des droits fondamentaux inscrits dans la constitution.

Nous devons quel que soient l'entreprise, le service, le territoire, défendre les libertés syndicales pied à pied, ne rien lâcher.

À Grenoble, A Bobigny devant le TGI et sur tout le territoire, mobilisons nos forces pour exiger le respect des libertés syndicales, l'arrêt des poursuites judiciaires pour toutes et tous les camarades incriminés injustement, une loi d'amnistie pour celles et ceux déjà condamnés, la mise à disposition de locaux syndicaux et de bourses de travail à titre gracieux dans les collectivités territoriales…

Cette action nationale pour la défense des libertés syndicales ne sera pas la dernière.

Le 19 octobre, jour du procès en appel des Goodyears, sera une nouvelle date de forte mobilisation sur tout le territoire.

document au format PDF:

Source : http://www.cgt94.fr/spip.php?article1566


1 2 3 4 5 6 7 8 9

Soutien aux syndicalistes de Goodyear !

Non à la criminalisation du mouvement social !

CNT

Le 12 janvier dernier, 8 anciens salariés syndicalistes à la CGT de l'usine Goodyear ont été condamnés à 9 mois de prison ferme dans le cadre de leur lutte contre la fermeture de leur usine. Ayant fait appel de cette décision antisociale, ils sont donc convoqués devant la cour d'appel d'Amiens les 19 et 20 octobre prochain.

À travers ces condamnations des 8 camarades, ce sont l'ensemble des travailleurs et des travailleuses qui sont concerné-es, puisqu'elles s'inscrivent dans un climat où l'État et le patronat usent de tous les moyens pour faire taire toutes formes de contestations et de luttes.

En témoignent les nombreuses répressions et violences policières de ces dernières années :

Le cas de notre camarade Fouad Harjane, condamné à 40 000 euros d'amende pour sa participation à un mouvement anti-CPE, en est un exemple frappant [http://www.cnt-f.org/appel-a-souscription.html]. Des poursuites ont également été engagées à plusieurs reprises contre des personnes venant en aide aux migrant.es, sans parler de la violente répression dont sont victimes les Zadistes partout en France, à commencer par ceux et celles de Notre-Dame-des-Landes mais aussi les condamnations des syndicalistes d'Air France tout comme celles des opposant-es à la loi Travail.

N'en déplaisent aux autorités, collectivement nous réaffirmerons notre solidarité de classe envers l'ensemble des condamné-es du mouvement social et nous continuerons à nous mobiliser contre l'ensemble des lois patronales.

Pour la CNT, la seule condamnation qui tienne c'est celle de la violence des licenciements que subissent les salarié-es, celle de la violence sociale que nous subissons chaque jour.

Les 19 et 20 octobre prochains, la CNT invite l'ensemble des salarié-es à multiplier les initiatives de soutien aux Goodyear, et notamment à user de la grève pour rejoindre massivement la manifestation de soutien qui aura lieu devant le tribunal d'Amiens dès 8h.

La CNT réaffirme sa détermination à combattre la répression à l'encontre du mouvement social, les attaques faites au syndicalisme, et à lutter pour les droits de tou-te-s les travailleur-se-s contre la justice bourgeoise, l'État et le Capital.

LA CNT

document au format PDF:

Source : http://www.cnt-f.org/soutien-aux-syndicaliste...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir