thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 13 janvier 2017 à 19h

Réunion des adhérents et sympathisants de Reseau-Salariat IDF

Émanciper le travail : agir pour la transition

Intervenant: Franck Lebas, Administrateur de RS, responsable du groupe Auvergne, enseignant-chercheur en linguistique à l'Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand II

Réseau Salariat porte non seulement un projet politique mais aussi une méthode générale consistant à s'appuyer sur le « déjà-là », selon la fameuse formule qui marque tout lecteur de Bernard Friot. Dans les actions menées par Réseau Salariat, certaines dimensions de ce « déjà-là » sont mises en avant, comme les constructions institutionnelles de 1946, d'autres le sont moins, comme le bénévolat, les études, le zèle, les projets de PME ou d'artisanat, le travail des consommateurs, etc. Ces activités ne demandent qu'à sortir de l'ombre et à être interprétées comme autant de « tremplins » (une autre expression chère à Bernard Friot) pour légitimer notre projet politique. Charge à nous d'en proposer une certaine lecture, analogue à celle que nous faisons de la cotisation sociale d'aujourd'hui et qui révèle la « puissance » d'un salariat renouvelé. Je proposerai donc, dans un premier temps, un tour d'horizon des dimensions un peu délaissées du « déjà-là » de notre projet.

Dans un second temps, je discuterai les objectifs et les actions qui sont à la portée de Réseau Salariat et qui me paraissent cruciaux pour accompagner la transition (autrement dit, transformer le « déjà-là » en « tremplin ») : identifier et hiérarchiser les amorces possibles ; relayer les expériences exemplaires et les démultiplier ; développer les partenariats permettant d'accéder à certains leviers ; élaborer nos thèses et non pas simplement les expliquer ; montrer et non pas seulement démontrer.

La force conjuguée de ces deux aspects - le « déjà-là » et le « tremplin » - repose sur les grandes références que sont le matérialisme historique de Marx et les nombreux apports de Gramsci, dont l'historicisme et la nécessité de la bataille culturelle dans toute bataille politique. J'ajouterai à ces références un éclairage anthropologique et linguistique et je militerai pour l'inscription du Statut Politique du Producteur dans un récit historique et culturel, que la gauche s'interdit d'écrire précisément parce qu'elle est fascinée par les puissants contre-récits libéraux (dont la forme superficielle nommée « roman national » n'est qu'une caricature). La transition vers l'émancipation du travail pourra se faire si nous contribuons à écrire l'histoire sociale du rapport entre travail et société, dans un récit populaire, sensé et cohérent.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/51887
Source : message reçu le 12 décembre 09h
Source : message reçu le 16 décembre 09h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir