thème : répression
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 6 juin 2017 à 19h

2 parties : 1 2

Prochaine réunion du GMP « Lecture en prison »

Groupe Multiprofessionnel des Prisons

Invitation à la prochaine séance

Mardi 6 juin 2017
de 19h00 à 22h00

48, bd Jourdan 75014 Paris
Salle R2-02

Première partie (19h-20h) : table ronde sur les informations diverses depuis le mois dernier.

Deuxième partie (20h-22h) : Lecture en prison

Ce thème est pour la première fois le thème principal d'une réunion du GMP.

On connaît l'importance de l'écrit dans le fonctionnement de la vie carcérale, nous avons souvent dénoncé les difficultés majeures pour les analphabètes et ou illettrés et les non-francophones à faire valoir leurs droits, à sortir de leurs solitudes, voire de l'emprise par certains.

Sur l'accès à la lecture pour ceux qui ont accès à des livres, des journaux, des périodiques, sauf il y a longtemps à dénoncer les "caviardages" qui constituaient à découper au ciseau les articles jugés subversifs avant de donner le journal au détenu, nous n'avions pas tenté d'avoir une vue panoramique sur la lecture en prison. On parle le plus souvent des activités d'ateliers de théâtre, d'écriture, d'art plastique, mais n'y accèdent de fait qu'un nombre infime de détenus. Or la lecture en tant qu'activité organisée concerne le plus grand nombre de détenus. Tout le monde y a droit. Au cours de cette séance préparée par un membre du GMP qui a été détenu/bibliothécaire à Fresnes, nous recevrons plusieurs intervenants dont les travaux et expériences se complèteront : recherches, expériences littéraires, pratiques associatives en bibliothèque de prison.

Ont accepté de venir parler et débattre avec nous :

  • Sophie SAULNIER. Agrégée de lettres modernes, docteure en linguistique, elle enseigne en classe préparatoire. Cofondatrice des éditions Le Lampadaire. Elle est auteur du roman "Le Massicot" dont une partie se déroule dans un univers carcéral totalement fictif, et qui évoque une sorte de bibliothèque idéale à l'intention des détenus. C'est cela qui l'a conduite à entamer une recherche sur la réalité des lectures des personnes détenues et des bibliothèques de prison. L'aboutissement en est un livre collectif, "Lectures de prison" (qui est sous presse). Sophie Saulnier ne se définit pas comme "spécialiste du monde carcéral, mais en exploratrice extérieure et curieuse".
  • Jean-Lucien SANCHEZ. Historien, chargé d'étude et de recherche historique au ministère de la Justice. Il est aussi membre et/ou associé au Centre pour les humanités numériques et l'histoire de la justice et au Centre de recherches sociologiques sur le droit et les institutions pénales, le CESDIP. Il est par ailleurs responsable des expositions du Musée d'histoire de la justice, des crimes et des peines du site Criminocorpus, membre du comité de rédaction de la revue "Criminocorpus". Une de ses recherches a porté sur l'histoire des bibliothèques en prison.
  • Francesco MILITELLO et Julia NEUMANN, dans le cadre de leur service civique, sont intervenants au centre pénitentiaire de Fresnes au nom de l'association D'ici à là, en charge de la gestion des bibliothèques. Présent depuis 2012, D'ici à là assure le fonctionnement des bibliothèques du CP de Fresnes dans le cadre d'une convention pluriannuelle d'objectifs. Outre la gestion des bibliothèques, l'association met en place différentes actions culturelles (lecture, théâtre, conte). Ils témoigneront de l'expérience quotidienne de leur travail, de ses contraintes et des pratiques autour du livre en prison.

Attention la salle de réunion a changé elle est dans le nouveau bâtiment. On y accède par le hall du grand immeuble d'angle.

Comment s'y rendre ?

Métro Porte d'Orléans
(prendre sortie Boulevard Jourdan et aller vers la gauche) ou
RER B, arrêt Cité universitaire (à la sortie, aller vers la droite, 5 minutes).

Horaires

Pour éviter de finir trop tardivement les séances commencent à 19 heures précises.
Fin de séance à 22 heures, mais les discussions ensuite peuvent se poursuivre.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/52443
Source : message reçu le 5 juin 10h


Réunion du Groupe Multiprofessionnel des Prisons - GMP

Créé en 1974, le GMP se veut comme un lieu d'échanges et de réflexions entre professionnel-le-s et militant-e-s du monde carcéral.

Ancien-ne-s détenu-e-s, médecins, psychologues, professeur-e-s, travailleur-se-s sociaux, policier-e-s, avocat-e-s, magistrat-e-s, étudiant-e-s, bénévoles ou simples curieux-ses trouvent ici l'occasion d'évoquer et de confronter leurs expériences sensibles ou abstraites, immédiates ou distantes, actuelles ou anciennes, de la prison.

Rassemblé tous les premiers mardis du mois, le collectif se propose de mettre en commun les pratiques et visions de chacun-e sur l'institution pénitentiaire. Le projet du GMP réside dans la mise en lien des intervenenant-e-s, dans l'élaboration d'un savoir partagé et dans l'entretien d'une dynamique critique vis à vis de l'institution.

Les réunions du collectif sont ouvertes à tou-te-s, sans conditions. Aucun pré-requis militant ou professionnel n'est nécessaire, chacun des membres a un regard à faire valoir. La qualité de membre s'obtient par la seule présence.
Collectif libre et gratuit.

Chaque séance du GMP porte la focale sur un sujet particulier.

Pour connaître le thème du mois, rendez-vous sur le site du collectif :
https://gmprison.wordpress.com/

Source : message reçu le 14 janvier 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir