thème :   le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 24 février 2017 à 16h30

3 parties : 1 2 3

Justice et Solidarité pour les

résidents du foyer de travailleurs migrants de Boulogne

Justice et Solidarité pour les résidents du foyer de travailleurs migrants de Boulogne

Foyers de travailleurs migrants en lutte pour une vie digne et collective

Manifestation vendredi 24 février Place de la Bastille côté Opéra

  • rassemblement à partir de 16 h 30
  • Départ à 17 h

Dans le climat général d'aujourd'hui anti-réfugiés et anti-immigrés, le foyer des travailleurs immigrés de Boulogne, rue Nationale, a été pris pour cible. Dans la nuit du 15 au 16 décembre 2016, un incendie criminel a été allumé : un mort, plusieurs blessés graves …

Dans l'ambiance actuelle de recherche du profit et de répression des travailleurs, les foyers et leur mode de vie solidaire et collectif dérangent aussi les gestionnaires et les pouvoirs publics qui font tout pour faire disparaître les activités collectives et solidaires, les salles de réunions et les espaces de convivialité :

  • Riquet à Paris 19e et Claude Tillier à Paris 12e : fermeture de toutes les salles
  • Marc Seguin à Paris 18e, Epinettes à Paris 17e, Boulogne : fermeture des cuisines collectives
  • Foyers Adoma du 95 et du 91 : fermeture de toutes les salles collectives
  • Résidences sociales issues des foyers de travailleurs migrants : espace collectif réduit à une petite salle, même pour des centaines de résidents.

De plus en plus souvent, les résidents n'ont plus que les couloirs et le local des boites aux lettres pour se retrouver. Casser ainsi toute vie collective, c'est obliger les travailleurs à vivre toute une vie de salarié dans les quelques mètres carrés qu'on leur loue (cher).

Cette politique est inacceptable. Elle est indigne !

Contre tout acte raciste et anti-immigrés, protection des foyers et de leurs habitants, réparations pour les victimes les travailleurs immigrés du foyer nationale ont droit a un foyer correctement rénové et entretenu avec une grande cuisine collective

Les travailleurs immigrés des foyers et des résidences sociales veulent vivre dans des vrais lieux de vie collectifs et solidaires.

Comité de résidents du foyer Nationale et son collectif de soutien :

APS, ATTAC, ATMF, CGT, Copaf , DAL, Droits Devant !, Fasti , FTCR, Halem, Intégration 21 et Collectifs des sans-papiers…, Intercollectif parisien de soutien aux migrants, La Ville citoyenne (Boulogne), LDH (Fédé 92 et Nationale), Mrap, personnes individuelles de Boulogne et d'ailleurs, Solidaires ….., soutenus par EELV, Ensemble, PCF, PG, Coordinations des délégués des foyers Coallia, Adoma, Adef, Le Richemont

Pour tout contact : 06 87 61 29 77

document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/53113
Source : message reçu le 10 février 16h
Source : message reçu le 11 février 14h


1 2 3

Manifestation

  • Rassemblement 16h30, Départ Manif 17h
  • Arrivée Reuilly Diderot vers 18h

Appel

  • pour une vie digne et collective dans les foyers d'immigrés et les résidences sociales qui en sont issues,
  • contre la fermeture des salles de prière, salles de formation, salles de réunion, bureaux de comité de résidents
  • pour le droit d'héberger qui on veut quand on veut, pour les droits des locataires dans les foyers et les résidences sociales,
  • contre la fermeture des cuisines collectives
  • contre les attaques racistes et criminelles dont sont victimes les logements collectifs des immigrés
  • pour la protection et la régularisation des sans papiers

Source : message reçu sur infos foyers le 23 février 21h


1 2 3

Manifestation

pour une vie digne et collective dans les foyers d'immigrés

Suite à l'incendie criminel au foyer Boulogne Nationale du 15 décembre, suite à la fermeture brutale de toutes les salles collectives aux foyers de Riquet (ADOMA, Paris 19ème) Diderot (COALLIA, Paris 12ème), Marc Séguin (ADOMA, Paris 18ème), Foyers ADOMA du 91 et du 95, suite à la fermeture des cuisines collectives au foyer de Boulogne, Epinettes (Paris 17ème) nous manifestons contre cette répression de la vie collective et solidaire dans les foyers de travailleurs immigrés, pour le droit à une vie collective et digne, et pour la protection des sans papiers.

  • Contre tout acte raciste, protection des foyers et leurs habitants, réparations pour leurs victimes;
  • Rénovation et réhabilitation des foyers en tenant compte des besoins et des désirs des habitants;
  • de vrais lieux de vie collective et solidaire dans les résidences sociales issues des FTM

Banderoles (entre autres)

  • foyers de travailleurs migrants en lutte pour une vie digne et collective
  • foyers Adoma en colère
  • foyers Adef - trop de problèmes
  • non a la fermeture des salles collectives
  • ouverture de notre cuisine
  • justice et solidarité pour les résidents du foyer nationale, boulogne

Source : message reçu sur infos foyers le 22 février 13h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir