thème :   le plus vu
Réagir (3)EnvoyeriCalPartager

samedi 25 février 2017 à 15h

Rassemblement contre la corruption des élus

Après le succès des rassemblements du 19 février, maintenons la pression, et rassemblons nous de nouveau le 25 février.

Deux des candidats favoris de la présidentielle sont sous le coup d'enquêtes pour abus de biens sociaux et détournement de fonds publics. Des sénateurs sont impliqués dans un vaste système de détournement d'argent public. Sans compter les affaires qui se multiplient ces dernières années.

Nous sommes nombreux à penser que notre pays mérite mieux que des escrocs minables. En Roumanie ou en République Dominicaine des milliers de personnes descendent dans la rue pour protester contre la corruption : et nous ?

Parce que le comportement et le manque de tenue de certains hommes et femmes politiques conduit tout droit à l'abstention, en nourissant l'impression d'un cercle du pouvoir fermé et magouilleur. Le 25 février, descendons tou.te.s dans la rue, à Paris et ailleurs pour exiger :

  • Le retrait de tou.te.s les candidat.es mis en cause dans des affaires,
  • Le contrôle des dépenses des parlementaires et des ministres,
  • Le renforcement des sanctions pour abus de biens sociaux et détournement de fonds publics.
  • Et surtout RENDRE L'OSEILLE !

PS : Il s'agit d'un rendez-vous citoyen spontané totalement non partisan et apartidaire.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/53403
Source : message reçu le 24 février 17h
Source : https://www.facebook.com/events/1230505247040...
Source : message reçu le 22 février 13h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Ne pas tout mélanger svp

Par Anonyme, le 25/02/2017 à 14:59

En réaction aux demandes d ajouter "contre les violences policières.. .". Merci de ne pas tout mélanger sous peine d enlever toute sa crédibilité à certes démarche en brouillant potentiellement les messages. Ce que nous voulons, ce sont des élus qui ne soient plus au dessus des lois, des lois claires en matière d utilisation des fonds publiques. Des controles réels par des structures indépendantes type cours des comptes avec sanction effective en cas de delis . C est tout et déjà beaucoup demander manifestement

Par Anonyme, le 25/02/2017 à 14:37

oui et aussi y ajouter le fascisme dur ou mou qui se développe partout de hollande à sarko en passant par le pen

Par Anonyme, le 24/02/2017 à 20:45

Pourquoi contre la corruption uniquement ? Pourquoi ne pas y associer les violences policières, le racisme d'Etat, la répression ?