thème : écologie
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 13 juillet 2017 (heure non définie)

(f)estives 2017 de la décroissance

Les sens de la vie est une question politique

Depuis 10 ans, les décroissant.e.s rencontrent leurs amis, de l'objection de croissance, de l'antiproductivisme, de l'écologie radicale, pour partager un moment de dialogue.

Cette année, dans le Bourbonnais, à Saligny (Allier), les (F)Estives sont organisées par les décroissant.e.s en chemin vers une Maison commune de la décroissance (c'est nous 🙂 ).

Dans le même esprit que ce que nous appelons « discussions lentes » - davantage co-construire un « nouveau paradigme », à la fois systémique et enthousiasmant et honorer vraiment les intervenants - nous poursuivrons cette année notre exploration de formes plus conviviales et plus radicales de réflexion : car nous pensons que ce sera le plus solide moyen pour déboucher sur des propositions cohérentes et davantage « visibles ».

Le cœur thématique de cette rencontre sera celui d'une critique de l'individualisme : cette « fable » selon laquelle une société serait d'abord une juxtaposition d'individus rivaux. Ne faut-il pas au contraire retrouver une forme d'organisation sociale dans laquelle la découverte du sens de sa vie ne sera pas l'affaire de chaque individu isolé : « Trouver seul le sens de sa vie est une chimère » ?

En complément avec des « grands échanges », les ateliers seront les lieux pour approfondir, critiquer mais aussi formuler des alternatives, des contre-propositions, des expérimentations.

Ils seront aussi des moments de convivialité et de festivité dans lesquels l'imagination et l'écoute bienveillante seront favorisées.

Bref, il ne s'agira pas de « consommer » de l'atelier, de la table ronde, du divertissement mais d'abord de partager des moments en commun.

Comment a-t-on pu en arriver à un monde qui abandonne toute son organisation politique à la seule concurrence entre absurde et indécence ? Mais ce monde est le nôtre, alors… … alors si nous voulons radicalement rompre avec une telle course folle, les décroissants, au moment de co-construire leurs propositions radicales pour une réelle transition vers des sociétés écologiquement soutenables, socialement décentes et démocratiquement organisées, doivent produire un profond effort d'analyse critique pour aller débusquer les racines du productivisme et du consumérisme.

Ces (f)Estives exploreront l'hypothèse que l'une des racines la plus enfouie est celle de l'individualisme : le cadre d'une telle critique, c'est d'oser affirmer que « le sens de la vie est une question politique ».

Comment retrouver du Commun (vie commune, sens commun, décence commune, limites communes…), comment s'organiser politiquement pour s'occuper des « surplus » de l'économie, quels rapports devons-nous entretenir avec la Vie, le vivant et le vécu ?

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/54209
Source : http://processus-decroissance.xyz/2017/01/23/...
Source : message reçu le 24 mars 20h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir