thème : international   le plus vu incomplet
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 7 juillet 2017 (heure non définie)

Programme à confirmer et à préciser.

« Solidarité sans frontières à la place du G20 ! »

Mobilisations contre le sommet du G20 à Hambourg

https://www.g20hamburg.org/fr

Quelque chose va vraiment mal dans le monde :

  • Il ne semble pas y avoir de fin aux guerres et conflits armés comme en Syrie, au Kurdistan ou en Ukraine. 1,8 billions d'euros sont dépensés par an pour l'équipement militaire et la guerre. Pendant ce temps, les exportations d'armes montent.
  • Plus de 65 millions de personnes fuient les combats, errant de par le monde. Les frontières de l'Europe et de l'Allemagne sont à nouveau bouclées. A la recherche de la sécurité, des milliers d'êtres humains se noient dans la Méditerranée, qui est devenue la frontière mortelle du monde.
  • Le racisme et la haine ouverte montent dans beaucoup de pays, - en Allemagne aussi. La vérité n'est plus un critère, tout peut être prétendu, pourvu que cela attise les peurs et les préjugés. La politique régnante cède à ces voix et les excite encore. Entre-temps les réfugiés sont même renvoyés dans les zones de combat, comme en Afghanistan.
  • Le changement climatique créé par l'homme est une réalité incontournable et menaçante. Ses effets sont déjà sensibles aujourd'hui et atteignent avant tout les hommes et les pays qui l'ont le moins provoqué. Pourtant le Gouvernement féderal d'Allemagne a adapté son plan de protection du climat aux intérêts de l'industrie du charbon. A la Maison Blanche siège même avec Donald Trump un Président qui tient le changement climatique pour un mensonge.
  • Le clivage social a atteint une échelle dramatique. Exactement 8 hommes ont plus de revenu à eux seuls que moitié la plus pauvre de la population mondiale. Ce clivage n'existe pas seulement à une échelle globale, il traverse toutes les sociétés, et aussi la société allemande. Des millions d'êtres humains doivent se débrouiller avec des bas salaires, n'ont en aucun cas la perspective d'une retraite assurant leur existence, doivent entrer en compétition entre eux pour le peu d'habitations possibles à payer. Ces problèmes, au lieu d'être affrontés, seront encore rendus plus aigus par des accords comme EPA, CETA, TISA ou TTIP.

Les 7 et 8 juillet, les responsables de ce désastre humain et social vont se rencontrer à hambourg. A leur sommet annuel , les chefs d'États et de gouvernements des États du G 20 parlent de la « lutte contre les causes de la fuite des réfugiés », mais aucun des grands pays d'origine n'est assis à la table. Ils parlent de « partenariat avec l'Afrique », mais il manque presque tout ce continent. Ils parlent du changement climatique, mais représentent les intérêts de l'industrie pétrolière, charbonnière et automobile. Ils parlesnt de la paix, mais sont eux-mêmes les plus grands États faisant des guerres et produisant des armements.

Au milieu de ces hôtes illustres, Merkel et le Gouvernement fédéral vont se présenter comme les gardiens de la raison et de l'équilibre. Et au même moment ils renforcent les frontières de la forteresse Europe, dictent à la Grèce et à d'autres pays une politique néolibérale d'appauvrissement, et oeuvrent par le monde entier à des changements de régime non-légitimes. Le rôle de l'Allemagne dans les batailles pour le partage des marchés et des ressources doit être dénoncé. A cette bataille servent aussi les corps expéditionnaires de plus en plus importants de la Bundeswehr à l'étranger.Le gouvernement allemand s'allie même à des dictateurs comme Erdogan et soutient la guerre de ce dernier contre la population kurde, pour poursuivre ses buts propres dans la région et pour que la Turquie ferme le chemin de l'Europe aux réfugiés.

Le sommet du G 20 va paralyser Hambourg pendant des jours et faire de la ville la coulisse de la mise en scène de la puissance, cependant que les personnes vivant sur place seront repoussées sur le bord. Mais ce plan ne marchera pas. Les hôtes d'État et leur délégations n'ont qu'à se barricader dans le hall des expositions. Les rues appartiendront aux hommes qui n'ont pas invité le sommet. Notre critique n'est pas seulement dirigée contre des personnes et des représentants particuliers, mais contre les rapports sociaux et les structures que ceux-ci engendrent. Nous rendront clair notre rejet du monde froid et cruel du capitalisme mondial, tel que ce monde est représenté et organisé par le G 20. Nous exprimerons notre solidarité avec tous ceux qui de par le monde, à travers des protestations, des grèves ou des soulèvements s'opposent à la politique du G 20.Notre exigence d'un monde de paix, de justice globale et de solidarité sans frontières ne pourra pas ne pas s'entendre.

Nous invitons toutes les personnes qui partagent notre indignation et notre espoir à marcher dans la rue dans une manifestation qui parle haut et fort, dans toute sa diversité multicolore.

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/54239
Source : message reçu le 22 juin 15h
Source : https://www.facebook.com/enrage.e.s.org/photo...
Source : https://www.g20hamburg.org/en
Source : https://www.facebook.com/riposteantifascistep...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir