thème :   le plus vu
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 6 mai 2017 à 16h30

Mois de la Résistance

Plus que jamais, la mémoire des luttes antifascistes et pour la liberté occupe une véritable place au cœur de la cité. Plus que jamais, il nous faut connaître l'implication des étrangers dans l'histoire du combat pour la liberté dans le monde et savoir comment, malgré les écueils rencontrés, ils ont choisi de s'arrêter sur ce bout de terre et de contribuer à bâtir l'avenir, comme ils ont pu, avec, chevillé au corps, leur idéal de justice et de fraternité.

Dans leur exil, ces fils et filles de l'Espagne libertaire n'ont pas renoncé à changer la vie. Ils ont commencé par modifier quelques vieilles maisons, construit des canaux d'irrigation, inventé le travail en coopérative, apporté chaque jour leur grain de sel au débat.

En mettant inlassablement la main à la pâte, ils montrent comment chacun pourrait entreprendre de reconstruire autour de lui la Terre, notre bien commun, qui souffre tant.

Dans le cadre du mois de la Résistance, et parce qu'il est urgent de savoir que la volonté de vivre et d'apprendre est la première forme de résistance à l'oppression, l'association 24 août 1944, en partenariat avec la mairie du 19 e , vous propose deux grands moments sur la révolution espagnole, la guerre, la Retirada (retraite), l'exil, les camps en France et l'implication des antifascistes espagnols dans la Seconde Guerre mondiale, leur résistance au fascisme

Le 6 mai:

16 h 30

Lecture de témoignages qui recouvrent l'ensemble de cette période historique, de 1931 à 1945. Cette lecture est agrémentée d'un diaporama, avec des photos d'archives et des portraits de témoins...

17 h - 18 h

Débat avec le public. Durée : 60 min environ.

19 h

Projection du film Il nous faut regarder, de François Boutonnet. Durée : 52 min.

« Sur la question concrète du bien commun, il montre comment chacun pourrait entreprendre de reconstruire autour de lui... la Terre. »

Le film évoque la vie de deux personnages hors du commun, Jordi et José, qui ont connu, enfants, la guerre d'Espagne, la Retirada, les camps de l'exil. Ces libres héritiers de la révolution espagnole ont ensuite construit dans le sud de la

France une vie inventive, altruiste et exemplaire, malgré l'exil ou, peut-être, à cause de lui...

« Leurs vies dessinent les prémices d'une utopie... »

Au travers de cette projection, nous souhaitons comprendre et regarder avec le public ces itinéraires tournés vers l'avenir, qui racontent l'histoire de ces étrangers luttant contre le fascisme (nazi et franquiste) dans une France hésitante, où, ensuite, ils ont semé leurs rêves de solidarité.

Le parallèle est évident, avec ces exilés d'aujour d'hui, contraints de fuir la mort...

20 h

Débat avec le réalisateur François Boutonnet et le public, animé par l'association 24 août 1944.

document au format PDF:

document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/54545
Source : message reçu le 9 avril 13h
Source : message reçu le 15 avril 19h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir