thème :   le plus vu
Réagir (1)EnvoyeriCalPartager

samedi 20 mai 2017 à 14h30

2 parties : 1 2

Montée au mur des fédérés 2017

La Commune comme une espérance

Certaines commémorations, avec le temps, ont perdu de leur originalité et s'essoufflent pour un jour, ne plus avoir raison d'être. Rien de tel avec celle de la Commune de Paris.

Au fil des événements qui se sont déroulés depuis 146 ans dans le monde, il est indéniable que la Commune a marqué la mémoire collective des travailleurs. Elle s'inscrit dans la grande tradition des combats du peuple pour la liberté et l'égalité.

Le 29 novembre dernier, la Commune, les communardes et les communards ont été enfin réhabilités. Depuis 2011, notre association Les Amies et Amis de la Commune de Paris attendait ce geste historique.

Mais il reste encore beaucoup à faire pour que la Commune de Paris soit mieux connue de la population. Cela passe par l'école, le travail de recherche, la création de lieux de mémoire et par la traduction dans le champ politique des idées portées par la Commune : une démocratie qui permette au peuple d'être entendu et de conserver sa pleine souveraineté, la reconnaissance de la citoyenneté pour les étrangers, l'égalité des salaires femmes/hommes, la réquisition des logements vides et des entreprises abandonnées, la séparation de l'Église et de l'État, l'école laïque et obligatoire…

Nous appelons toutes celles et tous ceux qui veulent résister aux atteintes contre les droits sociaux et démocratiques et lutter pour en conquérir de nouveaux, à se rassembler au Mur des Fédérés pour réaffirmer l'actualité de l'œuvre de la révolution du printemps 1871.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/54615
Source : http://www.commune1871.org/?APPEL-A-LA-MONTEE...


Vive la Commune !

Lutte Ouvrière

Le 18 mars 1871, les travailleurs de Paris prenaient le pouvoir dans la capitale et, pendant 71 jours, allaient la gérer aux mieux des intérêts de la population laborieuse. Donnant vie au premier gouvernement ouvrier de l'histoire, ils mirent en œuvre une gestion démocratique et à bon marché de l'État, avant que les forces armées de la bourgeoisie, conduites par Thiers, ne rétablissent l'ordre capitaliste en fusillant les Communards et leurs soutiens. Les rescapés de ce massacre furent déportés dans les colonies.

Comme chaque année, l'Association des Ami(e)s de la Commune de Paris-1871 appelle à se rassembler au mur des Fédérés, au cimetière du Père-Lachaise, où les Communards furent fusillés pour affirmer que, 146 ans après, la Commune n'est pas morte !

Lutte ouvrière s'associe à cette initiative et appelle ses amis et sympathisants à y participer.

Rendez-vous à l'entrée du Père-Lachaise, rue des Rondeaux, Paris 20e, métro Gambetta.Le samedi 20 mai à 14 h 30

Source : http://journal.lutte-ouvriere.org/2017/05/10/...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

SILENCE ON COGNE?

Par Anonyme, le 19/05/2017 à 23:34

Le Collectif Alerte 2017 (mail: collecextif.alerte20ex17@gmail.com )distribuera le 4pages d informations sur les dernières violences du FN (et apparentés ), "parti" auquel on va faire un chèque de subvention electorale-record, au moment où une des 2 victimes de l agression de Nantes (par un commando de 4 à 5 personnes frappant à mort avev barres de fer et bouteilles), ERWAN, 18 ans se bat pour survivre, sortir du coma, et sans doute pas sans sequelles graves.

Le commando a été évacué, une fois son quasi-homicide perpétré, par une voiture.

Les cogneurs fascistes, avant de se jeter sur eux, ont demandé aux 2 jeunes gens s ils etaient "antifa".

Pas la moindre information dans la presse ni écrite ni parlée. Merci de faire bon accueil aux tracts, au nom même des morts et blessés de la Commune.

Le mur du silence sur le crime de Nantes doit tomber. Une information sur internet est loin de suffire.

Ce mur sur les exactions du FN, comme l epais silence jeté sur les crimes des Versaillais, peut tomber, doit tomber, va tomber: Tous ensemble!

Cette victoire morale indispensable doit être notre contribution au centenaire de 1917! Halte au FN!

Et rendez-vous le plus nombre possible, le samedi 3 juin, place de la République à 13h pour les débats et la mobilisation collective "contre le fascisme et tous les racismes " jusqu'à 17h et pour la manifestation qui suivra en mémoire de Clement Meric, sans "débordements " nuisibles à notre cause cette année.

Jean-Pierre, Paris