thème : sans-papiers
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 23 avril 2017 à 18h

Ateliers de construction, concerts ...

personnes en situation de migration.

« Premier tour à La Volte »

Bulletin de Volte !

Le 23 avril prochain est une date importante pour la France mais surtout pour La Volte puisque ce sera l'occasion pour vous de venir y faire un premier tour.

De 13h à minuit, La Volte ouvre son portail sur des des ateliers de construction, des concerts et des projections sur le thème des personnes en situation de migration.

L'occasion de ne pas oublier que pendant qu'on nous pousse à « faire entendre nos voix » d'autres sont poussé.e.s hors de nos villes et de l'état de droit, tout ça parce qu'ils et elles n'ont pas les bons papiers.

L'occasion pour nous de faire entendre la voix de celles et ceux qu'on veut réduire à l'exploitation dans le silence et à la survie dans des espaces périphériques.

Y'a qu'à voir le programme détaillé :

13h

Ouverture (utile) du portail.

De 14h à 18h

Des concerts acoustiques ambianceront la terrasse ensoleillée et les ateliers.

- Atelier cuisine ! Préparation de la bouffe du soir et de savoureux repas à aller distribuer ensuite dans le quartier, tout ça à partir de récupérations de denrées alimentaires invendues.

+
- Atelier construction de meubles d'extérieur pour aménager la cour, planter des fleurs et des plantes grimpantes, aménagement du jardin… etc.

=

Les garçons, les filles et les autres sont également les bienvenu.e.s à la cuisine qu'au bricolage.

Une expositions de photographes ayant travaillé auprès de personnes en situation de migration à Calais ou à Paris, viendra faire parler les murs intérieurs.

et

Des ami.s peintres laisseront probablement parler leurs créativités sur les murs extérieurs.

18h

Distribution alimentaire dans le quartier et installation du repas.

19h

Repas

20h

Hind Meddeb et Joseph Paris proposeront une projection des vidéos réalisées pour La Chapelle Debout ou Radical Cinema, dans lesquelles les exilé.e.s racontent l'enfer qu'ils/elles vivent dans les rues de celle qui se présente comme « ville refuge ».

À Paris, depuis le mois d'août 2016, la ville des droits de l'homme offre aux exilé.e.s le régime de la tyrannie ; 30 rafles policières contre des migrants entre le 31 juillet et le 12 décembre 2016, 4000 arrestations, 500 OQTF distribuées (Obligation de quitter le territoire sous 15 à 30 jours), et 130 placements en détention dont des mineurs. La Préfecture et la Mairie de Paris mènent ce qu'ils appellent des « évacuations sanitaires », avec matraques, gaz lacrymogènes, masques anti-bactéries, et lances à eau. La police rafle les exilé.e.s en leur promettant un hébergement s'ils/elles se laissent faire, mais le soir on voit revenir à la rue plus de 90% d'entre eux/elles, systématiquement dépouillé.e.s de leurs bagages, et parfois de leurs papiers administratifs également.

Une discussion suivra bien-sûr les projections.

Alors à vos bulletins de Volte !

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/54684
Source : http://paris.intersquat.org/les-evenements/bu...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir