thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 23 mai 2017 à 19h

Réunion publique

La lutte des résidents des foyers immigrés

Créés massivement dans l'après-guerre pour résorber les bidonvilles et loger la main d'oeuvre issue des anciennes colonies françaises, les foyers de travailleurs immigrés sont souvent insalubres et coupés de la vie des communes où ils se situent. Leur isolement et leur insalubrité jouent un rôle ségrégatif révélateur de la conception de l'Etat en matière de politique migratoire et de politique du logement. Ils ont été des lieux de lutte où s'est affirmé e la nécessaire solidarité des Français et des immigrés pour l'émancipation collective et la justice sociale.

Le 20° arrondissement de Paris compte 5 foyers de travailleurs migrants, gérés par trois grands organismes : Coallia, Adef et Adoma. Les chambres de 11m² coûtent autour de 500 euros / mois. Depuis plusieurs années, les résidents de ces foyers subissent de multiples attaques : fermeture des salles collectives (cuisines collectives, salles de réunion, salles de prières…) indispensables à la vie sociale, très nombreuses procédures d'expulsion engagées chaque semaine, soit pour dettes locatives (les gestionnaires ne facilitent pas l'accès des résidents aux dispositifs de prévention des expulsions), soit parce que certains hébergent un cousin, frère, ou ami.

Le Collectif 20° Solidaires avec tous les migrant.e.s et le le Copaf (Collectif pour l'avenir des foyers) organisent une réunion sur l'histoire et les modalités de la lutte des foyers sur le thème "Des années 1970 à aujourd'hui, les luttes des résidents des foyers contre le mépris et pour l'égalité des droits ". Avec

  • Geneviève Petauton, présidente du Copaf
  • Cissoko Bakary, délégué des foyers Coallia de Boulogne en lutte
  • Des animateurs de luttes d'hier et d'aujourd'hui

Projection de films sur les grandes luttes de foyers des années 1970 et témoignages, échanges et discussions.

Entrée libre et gratuite

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55110
Source : message reçu le 19 mai 17h
Source : message reçu le 9 mai 01h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir