thème : répression
Réagir (2)EnvoyeriCalPartager

samedi 20 mai 2017 à 18h30

Rassemblement de solidarité face à la répression

Le 18 mai 2016, pendant une manifestation sauvage en réponse au rassemblement « contre la haine anti-flics » place de la République, l'embrasement d'une voiture de police a déclenché beaucoup de joie chez bon nombre de celles et ceux qui ont lutté contre la loi Travail : la joie de voir partir en fumée les outils de ceux qui harcèlent, humilient et tabassent quotidiennement les exploités, les rebelles et les marginales dans la rue, la joie de sentir que - pour quelques instants - les rapports de force se renversent.

Un an après l'embrasement de la voiture quai de Valmy, neuf personnes sont mises en cause par la Justice dans cette affaire, parmi lesquelles trois sont toujours incarcérées. Nous refusons cette logique d'une Justice qui tente de briser les liens de solidarité et de complicité en isolant les individus et en les enfermant, en somme une Justice qui veut instaurer la peur pour défendre ce monde basé sur l'exploitation et la domination.

Pour manifester notre solidarité avec les actes de révolte qui s'expriment contre ce monde de flics, de fric et de barbelés, retrouvons-nous pour un rassemblement joyeux à Place des Fêtes. Tout le monde est invité à apporter ses peintures, ses banderoles, ses tracts, ses affiches, ...

Liberté pour les inculpé-e-s de la voiture de flics brûlée le 18 mai 2016 !
Liberté pour tous et toutes !
Vive la révolte !

Affiche en A3

Tract en A5 verso

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55216
Source : http://paris-luttes.info/rassemblement-de-sol...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

SOLIDARITÉ ...PAS AVEC N IMPOERTE QUI

Par Anonyme, le 20/05/2017 à 20:43

Alors que le couvercle s est à peine entr'ouvert sur les 5 noyés de Lille ( de 2010 à 2011), et que le plus honteux silence entoure le quasi-homicide perpétré à Nantes le soir de l election (7 mai), on voudrait associer le mouvement populaire à l action de quelques personnes le 18 mai, action qui visait déjà à éclabousser les manifestants en fournissant des munitions à Alliance ainsi qu à la petite-fille Le Pen, alors sur la place de la République.

Non seulement les conseilleurs ne sont pas les payeurs, Messieurs les "héros " autoproclames abandonnant la masse à son triste sort lorsque la police charge (et s enfuyant eux-mêmes...), mais ces super-héros voudraient deconsiderer le mouvement qu ils ne s y prendraient pas autrement.

Non il n'y a aucune joie à voir une policière s etouffer (et les manifestants qui l ont aide à ouvrir sa portiere et l ont reconfortee l ont dit avec leurs mains ). Non il n'y a aucune "joie" à voir un policier (noir, de plus, et assez intelligent et humain pour ranger son arme de service) prendre à mains nues les coups après qu un petit commando, fort de sa seule force de commando, ait exercé sa terreur.

Faut il rappeler que c est un manifestant disant au "superheros": "Mais tu es fou" qui l a fait reculer? Tout le monde a vu la vidéo.

La pire anti-démocratie n est-elle pas en fin de compte de passer (avec quelle brutalité !) physiquement par-dessus la tête des manifestants?

Messieurs les Super-Duponts, allez vendre votre prose ailleurs. Votre coup a manqué le 18 mai 2016. Vous n avez reussi le 4 juin qu à arrêter (au même endroit, quai de Valmy) la manifestation en memoire de Clement Meric, là encore en passant par-dessus la tête des manifestants, plaçant la famille de Clement Meric et tous les gens honnêtes purement et simplement devant le fait accompli. Eh bien non! Le mouvement populaire n est pas votre petit domestique. Paradez tant que ce mouvement est encore faible et doit se contenter de subir ce qu il n a nullement choisi ( les manieres de supporters de stade) en pouvant trembler seulement que ça ne "dégénére" pas plus.

Profitez bien: demain le mouvement aura pris de la force, verra plus clair dans le "pourrissement " systématique des manifestations, et alors...

Et maintenant, parlons du quasi-homicide de Nantes, des séquelles très graves prévisibles pour Erwan, du silence des radios, télés et journaux ( car on va faire un chèque -record de subvention electorale au FN et on ne peut donc informer et dire ce que ses cogneurs ont fait le 7 mai dernier).

Il y a un danger fasciste. Il y aura une réaction tôt ou tard, pas pour jouer les "héros", mais bien pour demander (ET OBTENIR) des sanctions et des mesures. Le plus tôt sera le mieux, il y a assez eu de victimes. NON AU SILENCE!

Jean-Pierre,de Paris

Pour plus d' infos:

collecextif.alerte20ex17@gmail.com

Par Anonyme, le 20/05/2017 à 18:23

Ratp sûreté présente sortie métro place des fêtes