Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 19 mai 2017 à 18h30

Résistance des autochtones au

projet de gaz de schiste Texas LNG

À l'initiative des mouvements Alternatiba et les Amis de la Terre, l'association Ecocampus vous invite à une conférence sur la résistance amérindienne au projet de terminal d'exportation de gaz de schiste par Texas LNG.

Résistance des autochtones au projet de gaz de schiste Texas LNG
Organisé par Stand up with Standing Rock et Écocampus Ens

le vendredi 19 mai 2017 - de 18h30 à 20h30

Ecole Normale Supérieure
Amphi Rataud, 45 rue d'Ulm, Paris 5e

Cette conférence s'inscrit dans une campagne d'Alternatiba et des Amis de la Terre visant à donner une visibilité en France aux mouvements de résistance de populations autochtones contre divers projets climaticides. Pour cela, plusieurs militant.e.s amérindien.ne.s s'invitent en France du 18 au 25 mai afin de nous donner leur témoignage.

Vendredi 19 mai, deux d'entre eux seront présents pour partager leur expérience personnelle et parler des mouvements locaux de résistance. Des représentants d'Alternatiba et des Amis de la Terre interviendront pour donner des éléments de contexte et élargir aux questions de l'engagement citoyen pour la lutte contre le réchauffement climatique et les problèmes environnementaux.

La conférence est gratuite et ouverte à tou.te.s, à condition de s'inscrire pour les personnes extérieures à l'ENS. Formulaire d'inscription : https://docs.google.com/forms/d/1pWP-gK3FhXVb…

Si vous souhaitez également découvrir les autres mouvements de résistance amérindienne, une autre conférence aura lieu à la Bourse du travail le 22 mai, dans le cadre de la tournée Stand Up for Standing Rock, qui a pour but de médiatiser le combat des amérindien.ne.s de la réserve de Standing Rock contre le Dakota Access Pipeline.
Un autre rassemblement autour de ce mouvement est prévu place de la République le dimanche 21 mai :
https://www.facebook.com/events/1829553227366…

Voici déjà une petite présentation du contexte et enjeux :

Alors que de nombreux projets d'énergies fossiles naissent et sont relancés outre-atlantique, sous l'aile d'une administration qui fait fi des impératifs climatiques, celles et ceux en première ligne de leurs impacts n'hésitent pas à parcourir des milliers de kilomètres pour appeler les banques françaises à faire le bon choix, pour le climat et les droits humains.

Car sans financement, ces projets ne verront pas le jour. Et même au pays de Bill Gates, les banques françaises sont des acteurs incontournables de leur développement. Toutes ont pris part au financement du très controversé Dakota Access Pipeline ; BNP Paribas et Société Générale jouent chacune un rôle clé dans deux projets de terminaux d'exportation de gaz de schiste situés au Texas.

Le chef de la tribu Esto'k Gna et la leadeuse d'origine Tejano de l'organisation Save RGV from LNG, tous deux mobilisés depuis des années contre l'industrie des gaz de schiste au Texas, ainsi que 4 défenseurs de Standing Rock qui ont pris part à la mobilisation contre le Dakota Access Pipeline seront aux Assemblées générales des banques les 23 et 24 mai pour les mettre face à leur responsabilité.

Tous portent un message commun : ces projets menacent le climat et renforcent l'oppression dont sont victimes les populations amérindiennes. Les banques françaises doivent refuser de cautionner ces folies climaticides.

Événement Facebook à partager : https://www.facebook.com/events/1176761821376…

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55354
Source : http://www.csia-nitassinan.org/spip.php?artic...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir