thème : sans-papiers
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 10 juin 2017 à 18h30

Manifestation 18e Quartier populaire Quartier sans frontières

Samedi 10 juin 2017 contre la guerre aux pauvres, contre la chasse aux migrant-es, contre l'occupation policière, manifestations au départ de la Porte de la Chapelle à 18h30 dans les quartiers Évangile - Marx Dormoy - La Chapelle - Pajol

  • 18h30 : départ Porte de la Chapelle (métro 12)
  • 20h : musique et prises de parole : Halle Pajol
  • 22h : repas solidaire et projections : Halle Pajol

Ces dernières semaines on a assisté à une offensive raciste et sécuritaire sur le quartier la Chapelle (18e) largement relayée par les médias. Orchestrée par des associations de quartier comme SOS La Chapelle, et leurs alliés politiques de gauche comme de droite, l'objectif de ce genre de campagne à quelques jours d'une élection est toujours le même : nous faire croire que le problème c'est la sécurité. Depuis le quartier est encore plus que d'habitude occupé par les flics.

Pour nous le problème c'est la guerre aux pauvres

Politiciens et investisseurs veulent faire de nos quartiers, de Barbès à La Chapelle, des quartiers branchés capables d'attirer une nouvelle population plus riche et des touristes prêts à consommer. C'est dans cette optique que la Halle Pajol a été rénovée il y a quelques années, avec son auberge de jeunesse, ses boutiques et terrasses branchées hors de prix.

Pour que les nouveaux venus se sentent en « sécurité », « il faut virer tous les indésirables qui squattent les trottoirs, vendent des trucs à la sauvette, font du bruit, et salissent les rues », disent ensemble mairie, préfecture et aménageurs. Un des prochains grands chantiers est d'ailleurs l'aménagement d'une « promenade urbaine végétale » sous les rails de la ligne 2 du métro.

Joli projet ! Mais ne nous y trompons pas, quand il est écrit dans la plaquette de présentation « développer des axes civilisés », c'est bien de faire la guerre aux pauvres dont il s'agit. Occuper l'espace vide pour empêcher que d'autres puissent s'y installer (il en va de même pour les gros containers posés par la mairie).

Pour nous le problème c'est la chasse aux migrant-es

Cela fait des années que le quartier de la Chapelle est un refuge pour les migrant-es, car l'entraide et la solidarité y sont fortes.

Depuis l'été 2015, les opérations de police se sont multipliées : rafles, expulsions de campements sous couvert d'opération « humanitaire »… Et ce malgré la forte solidarité concrète d'habitant-e-s, de militant-e-s du quartier.

La mairie et les businessman de l'humanitaire (type Emmaüs) ont voulu faire croire avec l'ouverture du centre « Hidalgo » à la porte de la Chapelle que des meilleurs conditions d'accueil seraient offertes aux migrant-e-s.

En réalité, dans ce camp éloigné de la vue de tous, les migrant-e-s sont trié-e-s entre ceux, peu nombreux, qui ont la chance d'accéder à l'asile et le plus grand nombre contraint à vivre à la rue, dans l'illégalité et/ou la crainte de l'expulsion.

Dans le même temps, les foyers de travailleurs immigrés sont attaqués, du foyer de la rue Marc Séguin à celui de la rue Riquet.

L'occupation policière du quartier n'est pas une solution

Ce qui nous paraît insupportable, ce n'est donc pas la présence des vendeurs-euses à la sauvette et des migrant-e-s mais bien celle des flics et le harcèlement qu'ils font subir aux pauvres. C'est que l'État et les promoteurs immobiliers veulent faire des rues de nos quartiers où les rencontres ne sont plus possibles, à moins de consommer dans un restaurant ou un café hors de prix. La police est là pour protéger les riches.

Pour nous la solution c'est la solidarité !

Ici tout le monde se connaît. Contre la guerre aux pauvres, contre la chasse aux migrant-e-s, contre l'occupation policière, des gens ont toujours agi dans le quartier, en organisant des manifestations, en distribuant de la nourriture ou des vêtements, en prévenant des contrôles de police, en s'entraidant face aux galères.

Face à la montée des idées réactionnaires ne nous laissons pas faire : amplifions et propageons cette solidarité.

Manifestons dans le quartier samedi 10 juin 2017 :

  • 18h30 départ Porte de la Chapelle (métro 12)
  • 20h musique et prises de parole : halle pajol
  • 22h repas solidaire et projections : halle pajol

La rue est à toutes et tous !

Zone de solidarité populaire 18e et des habitant-es du quartier


English Version

Saturday June 10th : Demonstration
18th arrondissement : Neighborhood for the people, neighborhood without borders

6:30pm - leave from Porte de la Chapelle to march through Évangile - Marx Dormoy - La Chapelle - Pajol

These past few weeks we've seen a racist and security-centered offensive in the neighborhood of La Chapelle (18th) largely contributed to by the media. Orchestrated by neighborhood associations like SOS La Chapelle and their political allies on the left and the right, the objective of this type of campaign, a few days from the election, is always the same : make us believe that our problem is public safety. Ever since, the neighborhood has become more and more occupied by cops.

For us the problem is the war on the poor

Politicians and investors want to turn our neighborhoods, from Barbès to La Chapelle, into hip areas capable of attracting a new, richer and more touristy population : "better" consumers. This is why the Halle Pajol was renovated several years ago, with its youth hostel, boutiques, and pricey sidewalk cafes.
To make these newcomers feel "safe", "we need to kick out all the undesirables who squat the sidewalks, illegally peddle goods, make noise, and dirty the streets", say the mayor, Prefecture and developers. One of the next big public works is the creation of a "green urban walkway" under the rails of the line 2 metro.
Nice project ! But we're not fooled, because it's written on the presentation brochure "development of civilized axes" - it's all about making war on the poor. Their goal is to occupy empty space so that others can't be there (just like the large containers the mayor installed).

For us the problem is the migrant-hunt

For years the neighborhood of la Chapelle has been a refuge for immigrants because of the strength of the mutual aid and solidarity found there.
Since the summer of 2015, police operations have multiplied : raids, expulsions of camps disguised as "humanitarian" operations...and all of this despite the strong, concrete solidarity of the inhabitants and activists of the area.
The mayor's office and the humanitarian businessmen (see Emmaüs) wanted us to believe that with the creation of the "Hidalgo" center at the Porte de la Chapelle, better conditions would be offered to immigrants.
In reality, in this camp far out of sight, immigrants are divided up and few of them have access to asylum, leaving a vast majority constrained to living in the street in illegality and/or fear of deportation.
Simultaneously, immigrant worker dormitories have been attacked, from the one on rue Marc Séguin to the one on rue Riquet.

Neighborhood police occupation is not a solution

It's not the presence of illegal peddlers or the presence of immigrants that we find unlivable, but the presence of cops and the harassment that they inflict upon the poor. What we find unlivable is that the State and developers want to turn the streets of our neighborhoods into spaces where meeting people is no longer possible unless you're consuming in an overpriced restaurant or café. The police are here to protect the rich.

For us the solution is solidarity !

Here everyone knows each other. Against the war on the poor, against the immigrant-hunt, against the police occupation, we have always been active in this neighborhood, organizing demonstrations, distributing food or clothing, and warning others of upcoming police actions while mutually helping one another in hard times.
Faced with an increase in reactionary ideas, we won't be taken advantage of : amplify and spread this solidarity.

Demonstration in the neighborhood Saturday June 10 2017 :

  • 6:30pm leave from Porte de la Chapelle (metro 12)
  • 8:00pm music and speechs : halle pajol
  • 10:00pm meal and projections : halle pajol

The streets are for one and for all !

Zone de Solidarité Populaire 18è
And neighborhood residents

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55676
Source : http://paris-luttes.info/samedi-10-juin-2017-...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir