thèmes : travail, sexisme
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

vendredi 23 juin 2017 à 19h30

Syndicalisme et féminisme,

les réticences, les frilosités, les avancées

Conférence/débat organisée par le groupe Louise-Michel de la Fédération anarchiste.

Dés la création des premiers syndicats, les femmes ont toujours été présentes dans les luttes ouvrières : elles ont participé aux grèves, aux occupations d'usines, d'écoles et aux grands mouvements de revendications prolétariennes. Cependant, trouver une voix, une place dans les organisations locales comme nationales n'a pas été un « long fleuve tranquille » et a nécessité des actions violentes contre le patronat, l'état mais aussi contre certains camarades de luttes.

Pour les femmes, tous - enfin presque tous - s'accordent à reconnaître aujourd'hui que leur identité de classe repose sur le sentiment d'être exploitées à la fois par le capitalisme et le patriarcat, que les femmes expérimentent une exploitation particulière liées à leur faible salaire, à leur vulnérabilité face aux harcèlements de rue et/ou au travail, à leur double journée, à leur exclusion de fait de certains métiers sur la base de leur sexe ; et pourtant la participation/admission réelle des femmes dans les luttes et dans les organisations syndicales reste, malgré des améliorations, un combat d'actualité.

De ce fait et tous les ans depuis deux décennies, des syndicalistes féministes de la CGT, FSU et Solidaires organisent 2 journées de formation pour préparer les conditions des mobilisations à venir.
Un livre collectif « Toutes à y gagner, 20 ans de féminisme intersyndical » vient d'être publié en mars 2017, qui retrace l'histoire et les prises de position de ces longues années de luttes.

Sigrid et quelques unes de ses camarades militantes syndicalistes et féministes comme elle, viendront nous en parler et répondre aux questions des personnes présentes. Entrée libre et gratuite.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55697
Source : message reçu le 6 juin 21h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir