Réagir (13)EnvoyeriCalPartager

vendredi 14 juillet 2017 à 14h

6 parties : 1 2 3 4 5 6

Défilé national à Paris

Contre la guerre, les ordonnances
et l'état d'urgence permanent,

3 raisons de manifester le 14 juillet !

Front Social

• Manifestons le 14 juillet contre la guerre

14 juillet - Macron s'affiche en chef de guerre avec Trump. L'épouvantable président des USA, raciste et misogyne, lui sert de complice. Pitoyable… et dangereux ! La fête de la prise de la Bastille est défigurée depuis trop longtemps par les démonstrations de force militaire. Macron en rajoute avec sa communication de monarque : « Vive la guerre, tous avec Trump. »

• Manifestons le 14 juillet contre la guerre sociale de Macron

14 juillet - Avec Macron, c'est l'été meurtrier. Ses députés l'autoriseront à gouverner par ordonnances, qui sont les munitions de sa guerre sociale. Obsédé par la destruction du Code du travail, il étend son offensive au contrat de travail, à la sécurité sociale et pour les licenciements. « Vive le chômage et le Medef », voilà son cri de guerre.

• Manifestons le 14 juillet pour nos droits et nos libertés contre l'état d'urgence permanent

14 juillet - Macron veut transformer l'état d'urgence en état d'exception permanent, intégré à la loi ordinaire. Préfets, Procureurs, policiers et militaires auront le droit de perquisition, d'assignation à résidence, de réprimer les quartiers populaires et les manifestations, sur simple ordre du gouvernement.

Le Front Social, pour ces 3 raisons, appelle à faire du 14 juillet une journée de reconquête populaire, de contre offensive sociale et de manifestation. Venez nombreux en participant au défilé des luttes sociales permettant d'unir tou.tes celles et ceux qui ne veulent pas subir la politique de Macron et défendre d'autres choix que la regression sociale.

RDV vendredi 14 juillet - 14 heures - Place Clichy à Paris

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/55953
Source : message reçu sur Front Social le 4 juillet 12h
Source : message reçu sur Front Social le 29 juin 13h
Source : message reçu sur Front Social le 23 juin 15h
Source : message reçu sur Front Social le 20 juin 19h
Source : https://www.facebook.com/events/1550681528304...


1 2 3 4 5 6

Manifestation

Contre la guerre sociale de Macron

mobilisons-nous le 14 juillet à Paris

On continue pendant l'été contre Macron et ses ordonnances. Pas de retrait, pas de trêve, aujourd'hui comme l'année dernière !

Retour au 19e siècle

Des salariés malléables et corvéables à merci… c'est la guerre de Macron !

Personne ne peut plus dire : « On ne sait pas, faut attendre... » Par leur projet de loi d'habilitation à gouverner par ordonnances, Macron et Philippe 2 nous déclarent la guerre.

La preuve ? Le texte du projet de loi d'habilitation qui sera présenté au conseil des ministres le 28 juin est public. Parvenu au journal Le Monde, il nous est connu. Voici ce qu'il contient :

Ordonnances

Le gouvernement veut être « habilité » par les députés à gouverner par ordonnances.

Les ordonnances sont applicables dès leur publication. Plusieurs mois après leur entrée en vigueur, le parlement doit être consulté pour les approuver. Le contenu des ordonnances est précisé dans le projet de loi. Le voici :

L'accord d'entreprise

Art 1 - L'accord d'entreprise devient le centre du droit social, qui n'est plus un droit national, car il est dispersé entreprise par entreprise. L'accord local est a priori présumé en conformité avec la loi. Les accords de branche et les conventions collectives qui seraient plus avantageux que l'accord local ne bénéficient plus aux salariés. Les branches professionnelles seront restructurées, c'est-à-dire fusionnées et concentrées. Le salarié refusant l'accord sera licencié. Si ça coince avec les syndicats, un référendum organisé par l'employeur est prévu. Et tout ceci sans attendre la réécriture du code du travail prévu par la loi du 8 août 2016.

Les syndicats

Art 2 - Les élus du personnel voient leur nombre réduit par fusion des délégués du personnel, des élus au comité d'entreprise, du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail. L'employeur pourra financer tout ou une partie de la cotisation syndicale. Les commissions paritaires régionales, qui permettent d'exclure le fait syndical des entreprises de moins de 11 salariés, seront renforcées.

Les licenciements

Art 3 - Légaliser les licenciements abusifs (sans cause réelle et sérieuse) par l'établissement d'un barème forfaitaire des indemnités de licenciement. Exonérer l'employeur d'énoncer

la cause du licenciement. Réduire le délai de recours contre une rupture abusive du contrat de travail. Etendre le motif économique du licenciement. Renforcer le plan de départ volontaire et la mobilité. Assouplir le recours au CDD et au travail temporaire.

L'article 5 exonère les employeurs des clauses de pénibilité. L'article 9 établit le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.

La résistance à cette offensive est urgente. Macron veut profiter de l'été pour conclure. Unissons-nous pour ne pas subir. Agissons ensemble, en même temps, au même endroit. Faire échec à Macron, c'est possible !

Le 14 juillet, le Front Social organise un défilé national des luttes sociales permettant d'unir tou.tes celles et ceux qui ne veulent pas subir la politique de Macron et défendre d'autres choix que la regression sociale.

Document au format PDF:

Document au format PDF:

Source : message reçu sur Front Social le 29 juin 21h
Source : message reçu sur Front Social le 21 juin 21h
Source : https://www.facebook.com/events/1550681528304...


1 2 3 4 5 6

Contre Trump, Macron et leur monde

Contre la guerre et l'exploitation des peuples,
contre l'impérialisme et le nouvel ordre colonial :

Marche de protestation : 14 juillet, Place de Clichy , 14 h

Le 14 juillet Le Président de la république a « invité » son nouvel ami Donald Trump au défilé militaire pour célébrer honteusement la prise de la Bastille.

Nous manifesterons contre la venue de Trump le 14 juillet :

Parce que nous sommes contre la guerre et les marchands d'armes :

La France et les Usa depuis des décennies pratiquent une politique interventionniste qui s'est traduite par des désastres, par exemple ces dernières années, en Afghanistan, Irak, Syrie, Lybie, en Afrique subsaharienne. Cette guerre impérialiste de civilisation a renforcé le djihadisme qu'elle prétendait combattre. Les Usa comme la France l'ont utilisé pour vendre des armes aux régimes autoritaires et dictatoriaux comme l'Arabie Saoudite et l'Egypte. Les Etats -Unis, plus gros exportateur d'armes du monde sont à l'origine d'environ 30 % des transferts d'armes et fournit des armes à plus de 170 pays. La France est aujourd'hui le quatrième exportateur d'armes au monde derrière les USA, la Russie et la Chine. Trump et Macron se sont mis d'accord à Bruxelles pour que l'OTAN soit l'instrument de leur politique interventionniste.

Parce que nous sommes contre l'impérialisme, le colonialisme et le néocolonialisme.

Les deux présidents soutiennent la politique belliciste et coloniale de l'Etat d'Israël. A Gaza, le peuple souffre de malnutrition, dans toute la Palestine, l'occupation renforce sa main de fer contre le peuple palestinien. RT c'est à ce moment que Netanyaou est reçu par Macron. Trump a été en Israël pour approuver la politique d'extension des colonies au mépris de toutes les résolutions de l'ONU.

Avec la Françafrique, Macron, dans la continuité des présidents de la Vème République intervient au niveau économique avec des entreprises comme Bolloré qui contrôle les forêts, les ports et toute la filière bois, comme Orange qui a privatisé les réseaux télécoms, comme Bouygues le BTP... La France contrôle les finances de ces pays par le biais du franc CFA. Elle multiplie les interventions militaires, l'implantation de ses casernes, la formation des militaires chargés de réprimer les droits des peuples. Macron a rencontré le roi du Maroc qui réprime son peuple en révolte dans le Rif et opprime le peuple sahraoui.

Dans les territoires encore colonisés par elle, la France maintient sa domination. Elle criminalise les syndicalistes guadeloupéens, a tenté de s'opposer au soulèvement du peuple guyanais, refuse l'inscription automatique des jeunes kanaks en vue du référendum d'autodétermination de 2018, confirme à Mayotte le visa Balladur qui a déjà tué des milliers de sans papiers comoriens.

Partout dans le monde, les USA comme la France soutiennent les accaparements de terre, le brevetage du vivant, le pillage des ressources, utilisent la dette comme arme de guerre contre les peuples et soutiennent les dictatures corrompues et les gouvernements autoritaires.

Parce que nous sommes contre toutes les formes de racisme,

notamment l'islamophobie et la négrophobie, dont Donald Trump s'est fait le champion. Macron reçoit Trump alors même que celui-ci s'acharne depuis son décret contre les musulmans du 28 janvier à interdire l'entrée de son territoire à tous les ressortissants de pays dits musulmans.

Les deux contribuent à construire des murs visibles ou invisibles de la frontière du Mexique à celles de la Méditerranée.

Dans les deux pays, les violences policières, les discriminations systémiques et le racisme d'Etat deviennent la norme. Dans les deux pays, « la vie des noirs et des musulmans ne comptent pas ».

Parce que la décision de Trump d'en finir avec l'Accord de Paris sur le climat menace l'humanité toute entière.

Si, d'ici 2050, nous n'effectuons pas un virage total vers une énergie plus propre et renouvelable, la planète se réchauffera de 4 à 6 degrés Celsius. Cela provoquerait une catastrophe mondiale irréversible avec des conditions météorologiques extrêmes et une dangereuse montée du niveau des mers et océans et particulièrement les peuples des îles menacées de disparaître, les peuples du Sud menacés par les inondations et l'avancée du désert et engendrera des dizaines de millions de réfugiés climatiques. Ce que concocte le gouvernement américain en matière de climat concerne donc tous les habitants de la Terre.

Parce que Trump, en plus d'être un climato-sceptique acharné, est un ennemi juré de l'environnement, de l'écologie et donc de la planète.

Réduction drastique des moyens de l'Agence de protection de l'environnement des Etats Unis, démantèlement du plan Énergie Propre, levée de l'interdiction faite aux mines à ciel ouvert de ne pas polluer les rivières, révision des standards d'émission de carbone des voitures, libéralisation de la fracturation hydraulique des gaz de schiste et enfin autorisation de la construction de l'oléoduc géant et très controversé Keystone XL… Emmanuel Macron, aux ambitions écologiques particulièrement discrètes et floues, trouve-t-il là matière à inspiration ?

Parce que Trump s'est illustré par ses propose misogynes et homophobes, qu'il assume en plus pleinement, prenant pour cible les droits des LGBT.

Trump soutient toutes les mesures sexistes contre les droits des femmes De nombreuses manifestations ont dénoncé les risques que de telles positions pouvaient avoir au niveau politique et des droits (à l'égalité, à l'avortement..), notamment celle, massive, du 21 janvier dernier avec la Marche des Femmes.

Comment le président Macron, qui affiche une volonté de parité au parlement et dans le gouvernement, peut-il feindre d'ignorer cela ?

Parce que les deux mènent des politiques de guerre sociale contre leurs peuples, renforcées par un état d'exception permanent.

Aux USA, Trump veut en finir avec l'Obama Care, qui garantit un minimum de droits pour les millions d'américain-e-s, favorise les plus riches et les grandes entreprises.

Macron avec ses ordonnances, casse le Code du travail, diminue l'ISF, veut s'attaquer aux droits chômeurs, des retraités, des salariés et au droit au logement.

Ce sont les deux faces de la mondialisation capitaliste en marche contre les droits acquis par les peuples. Partisans tous les deux de la stratégie du choc qui consiste à convertir les peuples au libéralisme par la force d'un état d'exception permanent, ils marchent ensemble contre les droits des peuples.

Nous appelons toutes les forces en lutte contre la guerre et l'exploitation, l'impérialisme et l'ordre colonial, contre l'état d'exception permanent et la guerre contre les pauvres, à faire de ce 14 juillet, une journée de lutte et de fête.

Tous ensemble, avec les peuples du monde debout pour leurs droits contre leurs privilèges : Dehors Trump et son monde !

Premières signatures :

Réseau Sortir du Colonialisme, Union Syndicale Solidaires, AFASPA, ATTAC, MRAP, Droits Devant, CRDLHT, FTCR, CDISCOM (Collectif de Défense de l'Intégrité et de la Souveraineté des COMORES), Collectif Fathy Kumba, Association Femmes Plurielles, CRAN, ACORT, UJFP, Ecologie sociale, Union Prolétarienne ML (Paris), Alternative Libertaire, FTCR, 4 ACG, Mêmes droits pour toutes et pour tous, Femmes en Luth citoyennes à part entière Drôme Ardèche, FASTI, ACORT, CDP, Campagne BDS-France, ...

Document au format PDF:

Source : message reçu sur sortir du colonialisme le 5 juillet 00h
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 3 juillet 10h


1 2 3 4 5 6

Le matin du 14 juillet…

Trump invité par Macron au défilé :

Marche de protestation

Union syndicale Solidaires

Ce 14 juillet, Donald Trump ne restera pas dans son lit douillet. Il fera l'honneur à Macron d'assister au défilé martial, au son de la musique qui marche au pas. Tout un symbole.

Mais de quoi les deux chefs d'Etat vont-ils s'entretenir et que veulent-ils montrer ?

Pour Macron : sans doute son admiration pour la modèle américain ultra-libéral, ubérisé peut-on dire maintenant. Aux Etats-Unis, le code du travail n'est en effet plus une « entrave » au travail précarisé pour toutes et tous, puisqu'il a été réduit en pièce il y a longtemps, préfiguration de ce que notre président nous prépare ici.

Trump lui expliquera peut-être comment casser les syndicats comme il l'a fait dans ses casinos de Vegas, par exemple.

Parleront-ils des sujets qui fâchent, comme la sortie avec tambour et fanfare des EU de l'accord de Paris ? Ce ne sera pas le plus pertinent, sous les vapeurs de kérosène des avions et des chars.

Par contre ce sera une bonne occasion de féliciter Macron qui, comme ses homologues européens, va dépenser davantage de deniers publics dans les forces de l'Otan, base avancée des EU en Europe. Trump pourra sans doute conseiller Macron sur la façon de gérer le « terrorisme » et lui proposer de fermer ses frontières aux ressortissants de certains pays…

Ils discuteront peut-être encore de contrats juteux : ceux du cimentier Lafarge qui lorgne sur le marché de la construction du mur à la frontière du Mexique par exemple.

Parleront-ils des droits des femmes ? Des mobilisations massives comme aux EU le 21 janvier déclenchées par les propos misogynes, homophobes, anti-avortement et racistes du président Trump ? Tout un symbole aussi.

Comment peut-on mettre en avant et afficher la parité au parlement et discuter amicalement avec un président qui tient de tels propos En tous cas, la mauvaise réputation de président Trump, ses propos, ne gênent pas Emmanuel Macron.

Le respect des principes affichés s'arrête aux frontières de l'intérêt du capitalisme. Oui, quel beau symbole, ces deux chefs d'Etat au service du grand patronat international sur les Champs Élysées. L'avenir qu'ils nous préparent en marche… au son du clairon.

Source : https://sudculturebnf.wordpress.com/2017/07/1...


1 2 3 4 5 6

Le 14 juillet dans rue contre Trump, Macron et leur monde

Alternative libertaire

Pour l'Élysée, inviter le président américain au défilé militaire du 14 juillet, c'est une démonstration d'amitié. Faisons siffler aux oreilles de Trump et de Macron le refus du monde qu'ils nous promettent.

L'actualité de Donald Trump c'est :

  • des menaces contre l'IVG, qui ont fait descendre dans la rue 500 000 femmes, lors de la Marche de protestation du 21 janvier à Washington) ;
  • la démolition du début d'assurance maladie (pourtant partiel et insatisfaisant [1]) surnommé « Obamacare » ;
  • le racisme anti-musulmans, avec l'interdiction d'entrée aux États-Unis de sept pays, au simple motif qu'ils sont majoritairement musulmans ;
  • le racisme contre les Hispaniques, et particulièrement les Mexicains, censés importer aux États-Unis « la drogue, le crime et les viols » [2]. Trump promet de tripler la longueur de la « grande muraille » érigée entre les deux pays depuis dix ans.
  • le racisme à l'égard des Noirs, cibles ordinaires des crimes policiers, dans l'impunité la plus scandaleuse… comme en France, pour le coup !
  • l'entrave affirmée à tout effort de lutte contre le réchauffement climatique, en encourageant l'extraction des énergies fossiles (charbon et pétrole) et en retirant les États-Unis des accords de Paris, pourtant déjà loin en-dessous des enjeux [3].

L'actualité de Macron, c'est :

  • la promesse d'une loi Travail XXL dès septembre 2017, qui affaiblira les contre-pouvoirs syndicaux en entreprise, facilitera les licenciements et entraînera une baisse globales des revenus pour les travailleuses et les travailleurs :
    • en élargissant les domaines dans lesquels un accord d'entreprise pourra être moins favorable aux salarié.es que le Code du travail ou qu'un accord de branche : la loi Travail l'avait autorisé sur le temps de travail et la rémunération des heures supplémentaires, la loi Travail XXL l'autoriserait de surcroît sur les droits familiaux (congés enfants malades, congés parentaux) et éventuellement sur la pénibilité et d'autres sujet ;
    • en élargissant la possibilité, pour les patrons, de signer des accords d'entreprises avec des "négociateurs" non syndiqués, ce qui aggraverait les risques de manipulation déjà réels ; en facilitant la tenue de référendums pour contourner les éventuels contre-pouvoirs syndicaux.
    • en forfaitisant les indemnités prud'homales (le licenciement illicite d'un salarié ne sera plus alors qu'une formalité, avec un risque plafonné) ;
    • en développant le « CDI de projet », sorte de CDD sans date de fin précise, et sans la prime de précarité de 10 % ;
    • en facilitant les licenciements collectifs : le seuil serait désormais de 30 licenciements, au lieu de 10, pour déclencher un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), avec les indemnités et les obligations de formation et de reclassement que cela implique - or actuellement 35 % des PSE sont en-dessous de ce seuil ;
    • en facilitant les licenciements économiques pour les multinationales qui, même si leurs résultats sont globalement positifs, pourraient licencier dans leurs filiales françaises.
  • l'état d'urgence banalisé, en fourrant toutes ses dispositions liberticides dans une grande loi « antiterroriste » permanente, dont on connaît d'avance l'inutilité pour empêcher des attentats, mais la grande utilité pour entraver la contestation politique, syndicale ou associative [4]

Leur point commun, c'est un interventionnisme militaire sans fin

La présence des armées de l'Otan en Afrique et au Moyen-Orient ne tient pas spécifiquement à Trump ou à Macron, mais à un système durable. Les États-Unis ou la France disposent de forces armées configurées moins pour la défense du territoire que pour de lointaines « opérations extérieures » confortant leur domination politique et économique, des accords commerciaux léonins, des États vassaux et corrompus… C'est ce qu'on appelle l'impérialisme, ou le néocolonialisme, et nous le refusons, solidaires des mouvements sociaux des pays concernés.

Si en de rares circonstances, cet interventionnisme peut appuyer des forces progressistes locales - nous pensons aux Forces démocratiques syriennes (FDS) qui chassent actuellement Daech de Raqqa -, il ne faut pas perdre de vue que, fondamentalement et historiquement, l'impérialisme est fauteur de guerre et d'oppressions.

Source : http://www.alternativelibertaire.org/?Le-14-j...


1 2 3 4 5 6

Travailleur(e)s sans-papiers

Droits devant !!

Pour le defile mili-terre du 14 juillet, les travailleur(e)s sans-papiers defileront derriere le drapeau de la brigade des 3 couleurs.

Liberté-Egalité-Fraternité : tels étaient les grands principes portés par les sans-culottes lors du 14 juillet 1789, de la 1ère république de 1792 et de la première abolition de l'esclavage de 1794 à St-Domingue.

Le drapeau tricolore de 1789, symbolisant « l'égalité de l'épiderme » et « l'unité du genre humain » avec ses trois silhouettes blanche, noire et métisse sera brandi par les sans-papiers, héritiers de celles et ceux qui, en 1794, derrière ce même drapeau, se révoltèrent, brisèrent leurs chaînes et retrouvèrent leur liberté.

Les travailleur(e)s sans-papiers sont les esclaves des temps modernes et combattent, eux aussi, pour leur dignité et l'égalité des droits.

Ils s'inscrivent au cœur et dans la durée dans la mobilisation du Front Social et seront ce 14 juillet aux côtés de leurs camarades français et immigrés pour porter l'offensive contre un gouvernement prolongeant la monarchie absolue, bafouant la souveraineté populaire, sourd au cri du peuple, oeuvrant à la pérennisation d'un précariat généralisé.

Manifestation du front social

Vendredi 14 juillet

Depart a 14 h 00 Place Clichy

Source : message reçu le 12 juillet 16h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 14/07/2017 à 14:08

Pour infos le 14 juillet une fete des nobles La vraie revo du peuple fut en 1792. Le 10 aout 1792 prise des tuileries et arrestation du roi! Revoyez votre histoire 14 juillet 1789. Fete des federations ( federztiin des armees) Bref. On est pas sortie du sable...

Futur antérieur en mouvement, contre ce présent qui fige !

Par Anonyme, le 13/07/2017 à 09:01

Futur antérieur en mouvement, contre ce présent qui fige !

Voir loin derrière, pour aller loin devant !

Le capitalisme mondial ne trouve plus suffisamment de débouchés commerciaux pour ses commandes de production.

L'expansionnisme essentiel au maintien et à la croissance de ses taux de profits est donc mis en péril. L'agressivité accrue de ses politiques commerciales ne suffisant pas, pour maintenir, et même accroitre ses taux de profits, selon l'exigence de ses gouvernances actionnariales, il tente tout pour reprendre ce qu'il avait concédé pendant des décennies de luttes !

[...]

NL 75 - Nouvelles Libertaires

[cet espace n'est pas prévu pour publier des analyses de plusieures pages, même si elles sont très intéressantes. N'hésitez pas à ajouter un lien vers un autre site web où elles seraient publiées]

EUGENISME SOCIAL ET SANITAIRE !

Par Anonyme, le 13/07/2017 à 09:01

Qui s'en souvient ? Qui en a encore conscience ? Pour tous salariés, le salaire, brut puis net, c'est celui qu'ils voient en bas de leur fiche de paye mensuelle. Et pourtant, ce salaire affiché n'en représente qu'une partie, grosso modo la moitié ! En effet, le salaire acquis se compose en réalité de deux parties :

L'une, donc, bien connue est le salaire individuel net, soumis à l'impôt sur le revenu (dans certaines conditions puisqu'il y a la CSG).

L'autre, bien moins connu de nos jours, d'autant qu'on ne le voit pas, c'est le salaire socialisé, celui qui est mis en commun, comme une cotisation, avec tous les autres salaires socialisés, pour alimenter les caisses de solidarité que sont la retraite, le chômage et la sécurité sociale.

[...]

SISSE 60 - Syndicat Interdépartemental Santé-Social Education

[cet espace n'est pas prévu pour publier des analyses de plusieures pages, même si elles sont très intéressantes. N'hésitez pas à ajouter un lien vers un autre site web où elles seraient publiées]

FRONT SOCIAL ... CONTRE LE FRONT NATIONAL

Par Anonyme, le 12/07/2017 à 15:17

Il n'y a aucune "part d'humanité " chez la fille Le Pen. Il n'y a qu'à voir comment ont été cognés à Nantes le 7 mai au soir du 2ème tour deux jeunes, Stephen et Erwan, qui rentraient chez eux en vélo.

Voir:

http://ww.révolutionpermanente.fr/Témoignage-ils-m-ont-demande-si-j-etais-militant-antifa-et-ils-m-ont-agresse

Erwan a eu des jours et des jours de coma, 1 an d'ITT (!!) et de graves lésions.

Blanchi chaque fois, malgré des liens grossiers et avec des arguments totalement tirés par les cheveux, le FN est le matelas protecteur de ces nervis (matelas de bulletins ET... de billets de banque par la subvention électorale ).

"Tout sauf Macron" était de la grosse démagogie (et le piège n'a pas marché ) et "Ne mentionnez même pas le nom d'Erwan si vous ne voulez pas connaître son sort" est... du chantage.

POUR nos justes revendications et CONTRE le F-haine!

Jean-Pierre, de Paris

Ps: bien d'accord avec les camarades handicapés, tout le monde n'est pas en pleine forme...

Alternative libertaire

Par Anonyme, le 12/07/2017 à 11:50

Par Anonyme, le 11/07/2017 à 09:26

Pour éviter les nasses on pourrait peut-être faire plusieurs lieux rendez vous, ça serait sympa et éviterait bien des problèmes. Boycoott des fouilles ! également. Ce n'est pas démocratique !

Covoiturage

Par Anonyme, le 11/07/2017 à 01:23

Vous allez à Paris en voiture pour la manif, depuis la banlieue ou de plus loin ? Il vous reste une place ? Ça vous gonfle de voyager seul ? Tout en haut de l'écran, il y a un choix "covoiturage". N'hésitez pas à laisser votre proposition (ou votre demande). C'est gratuit et ça peut servir...

A voir aussi sur la page Facebook de @FrontSocialUni

Départs de Rennes : voir la page Facebook @FrontSocial35

Par Anonyme, le 07/07/2017 à 20:59

Y aura-t-il des nasses ? qie faire en cas de nasse(s) ?

Trajet de la manif

Par Anonyme, le 07/07/2017 à 19:13

Place de Clichy - Porte de la Chapelle

Par moderateur, le 07/07/2017 à 13:40

Nous n'avons pas vu circuler d'informations sur le trajet précis.
Elles seront ajoutées ici dès que les organisateurs nous répondront par mail.

Par Anonyme, le 07/07/2017 à 13:35

La manif du 14 juillet elle part place de Clichy mais elle arrive ou merci de me répondre parce que il y a plein de gens qui veulent venir avec moi dites-nous où qu'elle arrive

Par Anonyme, le 07/07/2017 à 11:43

Les flics connaissent le parcours mais les handicapés moteur aimeraient le connaître afin de savoir quand rejoindre la manif.

C'est un peu pénible de devoir rappeler nos PBS de mobilité mais l exclusion on connaît et c est très bien partagé sur l échiquier...😬

Par Anonyme, le 03/07/2017 à 13:26

Ni de droite ni de gauche BANKSTER💰