Réagir (29)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 28 septembre 2017 à 14h30

5 parties : 1 2 3 4 5

Manifestation à Paris des retraités et retraitées

CGT UCR-FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR, LSR, Ensemble & Solidaires

Trajet / parcours : départ 14h30 de Chaussée d'Antin (angle rue Lafayette)
En direction de la rue de Miromesnil

Parce qu'une fois de plus le gouvernement s'attaque à leur pouvoir d'achat, aux services médicaux et sociaux, neuf organisations appellent les retraité-e-s à se mobiliser dans les départements sous des formes diverses le 28 septembre.

Haro sur le pouvoir d'achat des retraités

Au printemps dernier plus de 12 000 retraité-e-s se sont exprimé-e-s dans une enquête lancée par nos organisations. 80 % des personnes retraitées indiquent que leur situation financière s'est dégradée. Malgré cela, le gouvernement annonce une baisse des pensions de 8 millions de retraité-e-s en augmentant de 1,7 point leur CSG, sans aucune compensation.

La CSG passera de 6,6 % à 8,3 % soit une augmentation de 25 %. Ce qui représente une perte de :

  • 204 € par an pour une pension de 1 000 € par mois,
  • 306 € par an pour une pension de 1 500 € par mois,
  • 408 € par an pour une pension de 2 000 € par mois.

Selon le gouvernement, il s'agit d'un « effort pour les jeunes générations ». Les retraité-e-s n'ont pas attendu pour faire preuve de solidarité et une nouvelle baisse de leur pouvoir d'achat réduira l'aide qu'ils apportent déjà aux jeunes générations.

Cette augmentation de CSG s'ajoute à une liste déjà longue d'attaques, avec la CASA de 0,3 %, la suppression de la 1/2 part fiscale pour les veuves et veufs, la fiscalisation de la majoration familiale et le blocage des pensions depuis plus de 4 ans. Et maintenant l'annonce de la réduction de 5 € par mois de l'APL (Aide Personnalisée au Logement) qui visera notamment les retraités locataires.

L'annonce d'une revalorisation des pensions du régime général et alignés de 0,8 % au 1er octobre ne représente, en aucune manière, une quelconque augmentation car elle ne fait que compenser l'inflation des seuls 12 derniers mois. D'autant que pour les retraites complémentaires aucune augmentation n'est prévue.

Vers la disparition des emplois aidés

Dans l'enquête menée au printemps dernier, les retraité-e-s sont quasiment unanimes à considérer que les plans d'aide à l'autonomie sont insuffisants, tant à domicile qu'en établissements.

Le gouvernement, non seulement ne prend aucune mesure pour réduire les « restes à charge » mais il s'attaque aux moyens dont peuvent disposer les établissements, les associations et les collectivités locales en supprimant les emplois aidés.

Il communique sur la disparition du reste à charge des lunettes, prothèses auditives et dentaires… sans insister sur l'augmentation correspondante des complémentaires santé, sans participation des employeurs pour les retraité-e-s.

Prendre au plus grand nombre pour donner aux riches

Le gouvernement prévoit de prendre beaucoup dans la poche des personnes retraitées et un peu dans toutes les autres, ou presque : l'APL pour les locataires, la suppression de services publics en privant les collectivités locales des recettes de la taxe d'habitation et en supprimant 120 000 emplois de fonctionnaires…

Et il donne beaucoup aux plus riches : baisse de l'ISF, l'impôt sur la fortune, en ne prenant plus en compte les actions et obligations qui représentent 90 % du patrimoine des plus riches ; baisse de l'impôt sur les sociétés à 28 % ; cadeau aux rentiers en plafonnant l'imposition des revenus du capital à 30 %.

Les personnes retraitées n'ont pas besoin d'explications ou de pédagogie : ils ont besoin de justice sociale.

Montrons que nous refusons la baisse des pensions

Dans notre même enquête, 84 % des retraité-e-s considéraient que les politiques menées avaient négligé ou ignoré leur situation.

Ces dernières années les actions menées à l'initiative des organisations de retraités ont permis de « limiter la casse » : les personnes non imposées en 2015 n'ont pas payé d'impôt en 2016 et 2017, les seuils de déclenchement de la CSG ont été relevés, l'APA a été légèrement augmentée...

Alors oui les retraité-e-s ont de bonnes raisons de se mobiliser pour éviter de nouvelles dégradations importantes de leur pouvoir d'achat, obtenir une évolution des pensions liée à l'évolution des salaires et une amélioration importante de la prise en charge de la perte d'autonomie.

Non à la hausse de la CSG à 8,3% ! Revalorisation de nos pensions !

Journée nationale d'action et de mobilisation le 28 septembre

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/56006
Source : message reçu le 14 septembre 10h
Source : https://solidaires.org/Mobilisation-des-retra...


1 2 3 4 5

Mobilisation générale des retraitées et retraités

Solidaires - UNIRS - Union nationale interprofessionnelle des retraité-es

Les organisations CGT, FO, CFTC, CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble et Solidaires, mobilisent ensemble depuis plusieurs années ; elles appellent à une nouvelle action jeudi 28 septembre, dans tous les départements. Pour refuser la baisse des pensions voulue par le gouvernement.

Nous avons déja beaucoup perdu de pouvoir d'achat:

  • De 2003 a 2010 les pensions ont pris du retard sur les salaires : augmentation de 11,6 % des pensions pour compenser l'inflation, de 17,1 % des salaires et de 23,2 % du SMIC.
  • Nos pensions ont été gelées depuis le 1"' avril 2013, hormis le provocateur 0,1 % du 1" octobre 2015. Le gouvernement annonce une augmentation au 1"' octobre 2017, mais seulement du montant de l'inflation, sans aucun rattrapage !
  • Les revenus ont diminué pour les personnes retraitées qui ont subi une augmentation des impôts, celles qui ont élevé 3 enfants ont pâti de la fiscalisation des 10 % complémentaires de pension, celles qui ont eu 1 enfant et sont restées seules par la suppression de leur 1/2 part fiscale.
  • Nos pensions ont baissé avec le prélèvement, chaque mois depuis le 1" avril 2013, de la nouvelle taxe de 0,3 % de Contribution Additionnelle de Solidarité pour l'Autonomie, en plus de l'augmentation de la TVA subie par tout le monde.

Et le gouvernement veut encore baisser la pension !

Le candidat Macron l'avait annoncé, le Premier ministre veut la mettre en route pour « les retraités aisés » : augmentation du prélèvement sur la pension, la CSG, de 6,6 à 8,3 % !

Qu'est-ce qu'une personne retraitée « aisée » ? Pour le gouvernement, c'est avoir une pension de 1 200 € ! En réalité, il considère que c'est bien en dessous de cela : deux personnes vivant en couple avec deux pensions de 1 022 € ont un revenu fiscal de référence commun de plus de 1 838 € par mois et subiront aussi l'augmentation de la CSG !

Un-e retraitée avec une pension de 1 000 € par mois perdrait 204 € par an, et à 1 500 € subir-ait une baisse de 306 € !

NON à la baisse des pensions !
NON à l'augmentation de la CSG !

Avec les neuf organisations de retraité-e-s,
manifestation le 28 septembre

Manif le 28 septembre

Document au format PDF:

Source : http://www.solidaires.org/Note-no-30-aux-retr...
Source : http://solidaires94.overblog.com/2017/09/retr...


1 2 3 4 5

Le 28 septembre,

j'agis avec l'UCR-CGT pour mon pouvoir d'achat

UCR CGT

Les rendez-vous de la riposte :

Macron et son gouvernement ont pour première cible les retraités. Nous ne laisserons pas faire. L'heure est à la mobilisation. Voici les rendez-vous que vous propose l'UCR-CGT.

Cet été, les retraités seront sur le terrain en distribuant 1 million de tracts portant leur colère du gel des pensions et de la hausse de la CSG. En effet, cette augmentation aurait pour conséquence de baisser le pouvoir d'achat de dix millions de retraités. La stratégie très maline du roi Macron de mettre dos à dos les salariés et les retraités n'est ni nouvelle ni révolutionnaire, mais faire passer l'idée dans l'opinion publique que cela donnerait du pouvoir d'achat aux salariés est totalement mensonger.

Du 11 au 17 septembre, partout en France les retraités CGT consulteront les retraités. Une semaine de votation pour poser la question : êtes-vous d'accord ou pas sur l'augmentation de la CSG et la non-revalorisation des pensions ?

  • Le 12 septembre, salariés et retraités seront dans la rue pour une journée d'action nationale interprofessionnelle de grève et de mobilisation portant des propositions alternatives sur le droit du travail.
  • Le 28 septembre, journée d'actions unitaires des retraités en territoire, à l'appel des 9 organisations et associations qui agissent ensemble depuis 2014. À l'appui des 12 000 questionnaires remplis par les retraités, elles porteront au président de la République l'exigence d'une hausse des pensions pour tous les retraités.

Document au format PDF:

Source : http://cgtparis.fr/spip.php?article3139


1 2 3 4 5

Mobilisation des retraité.e.s

UFSE-CGT - union fédérale des syndicats de l'État

Contre l'augmentation de la CSG
Pour, l'augmentation des retraites et des pensions
L'UFSE-CGT (EX-UGFF-CGT) appelle les retraité.e.s à se mobiliser

Le 12 septembre, tous concernés,

Actifs et retraité-e-s !

Les choix politiques du gouvernement Macron sont porteurs de lourds reculs sociaux et sociétaux. La réforme du code du travail imposée par ordonnance fait la part belle au MEDEF qui trouve là de grandes satisfactions.

Alors que le chômage augmente, la pauvreté gagne du terrain, le gouvernement prévoit la simplification des procédures de licenciements, la généralisation des CDI de chantiers... autant de dispositions régressives pour l'économie et qui ne résoudront pas la question du chômage massif, bien au contraire.

Rogner sur les droits des salariés n'a jamais favorisé la reprise de l'économie. Plus de flexibilité, plus de précarité, moins de rémunérations, moins de droits, moins de protection en matière de santé et de couverture sociale pour les salariés ne va pas relancer l'économie, bien au contraire.

Relancer l'économie nécessite une augmentation des salaires et des pensions, une politique qui repose sur la justice sociale et le partage des richesses.

Avec la CGT le 12 septembre, je manifeste contre le projet de « Loi Travail ».

Le 28 septembre,

Je suis dans la rue !

Le gouvernement Macron est décidément très créatif pour faire passer sa politique de régression qui repose sur une justice de classe au service des plus riches et qui porte une attaque au monde du travail et au droit social d'une gravité extrême. Avec le transfert du financement de la protection sociale par l'augmentation généralisée de la CSG de 1.7 %, il est mis un terme au fondement de la Sécurité sociale qui repose sur la solidarité. Le mécanisme inventé pousse la supercherie à faire croire à l'augmentation du pouvoir d'achat des actifs par la suppression sur leur bulletin de paie des cotisations maladie et chômage.

Par ailleurs il exonère les employeurs des cotisations sociales et près de 10 millions de retraité.e.s paieront à leur place. Sont taxés, des retraité-e-s qui selon E.

Macron seraient « les plus aisés ». De qui se moquet-il, comment peut-on dire qu'avec 1 390,50 € brut par mois on est aisé ?

La hausse de la CSG interviendrait pour :

  • les retraité-e-s disposant d'une part en matière d'impôt sur le revenu ayant un revenu brut mensuel égal ou supérieur à 1 497, 84 € pour les plus de 65 ans et 1 390,50 € pour les moins de 65 ans.
  • les retraité-e-s disposant d'une part et demie en matière d'impôt sur le revenu ayant un revenu brut mensuel supérieur ou égal à 1 875,25 € pour les plus de 65 ans et 1 761, 75 € pour les moins de 65 ans.
  • les couples ayant des revenus bruts mensuels supérieurs ou égaux à 2295, 33 € s'ils ont plus de 65 ans, 2 246,50 € si l'un à plus de 65 ans et l'autre moins et 2 133 € s'ils ont tous les deux moins de 65 ans.

L'UFSE-CGT appelle ses organisations à tout mettre en œuvre pour assurer la réussite de cette journée d'actions du 28 septembre, à l'appel de l'intersyndicale des retraité-e-s : UCR-FO, UNAR-CFTC, UNIR-

CFE-CGC, SFR-FSU, UNIR-Solidaires et les associations FGR-FP, LSR, Ensemble et Solidaires-UNRPA.

Les retraité-e-s doivent faire pression.

Le gouvernement doit abandonner son projet d'augmentation de la CSG.

Nombreux dans la rue, nous pouvons faire reculer le gouvernement.

Mais aussi, soyons à l'offensive, retraité.e.s de la Fonction publique de l'Etat pour :

  • une amélioration du pouvoir d'achat de tous les retraités par une revalorisation des retraites et un rattrapage immédiat de 300 € ; et à terme qu'il n'y ait pas de pension inférieure au smic revalorisé ;
  • le retour à une revalorisation annuelle au 1er janvier des pensions et pensions de réversion ;
  • la proratisation du salaire annuel moyen (sam) pour les poly-pensionnés ;
  • que le taux de la réversion soit porté à 75 % de la ou des pensions du conjoint, concubin ou pacsé décédé, sans condition d'âge et de ressources ;
  • le rétablissement de la demi part supplémentaire pour les personnes vivant seules ayant élevé au moins un enfant, pour le calcul de l'impôt sur le revenu (dans l'attente d'une réforme globale de la fiscalité) ;
  • la non-imposition de la majoration pour les retraités ayant eu trois enfants ou plus ;
  • la reconnaissance de l'évolution de la qualification du grade auquel appartenait le retraité par le rétablissement de la péréquation.

Alors oui, le 28 septembre, je manifeste.

Document au format PDF:


1 2 3 4 5

Retraités : attaqués comme les autres

Lutte Ouvrière

Après trois années de blocage, les pensions de retraite vont augmenter de… 0,8 % au 1er octobre prochain. Les retraités n'auront pas le temps de profiter de ces quelques euros supplémentaires car, dès le 1er janvier, tous ceux dont la pension dépasse 1 200 euros par mois se verront prélever 1,7 % de CSG en plus.

Cette minuscule augmentation n'est même pas un cadeau gouvernemental pour faire avaler la potion amère de la CSG. Elle résulte de l'inflation officiellement constatée au cours des douze derniers mois. Depuis la réforme de Balladur en 1993, les pensions ne sont plus indexées sur l'augmentation moyenne du salaire des actifs mais sur les prévisions d'inflation pour l'année à venir. Cela a permis de réduire drastiquement les pensions. Depuis 2016, la revalorisation est calculée sur l'inflation constatée et non plus estimée. Les retraités n'y ont rien gagné, tant les chiffres de l'inflation sont arrangés et peu transparents.

En 2015, le patronat refusant d'augmenter ses cotisations, les syndicats gestionnaires des caisses de retraites complémentaires du privé, l'Agirc et l'Arrco, avaient décidé de bloquer les pensions pour trois ans. Gelées depuis 2013, les retraites complémentaires, qui représentent jusqu'à un tiers des pensions, resteront au congélateur.

Pendant sa campagne, Macron avait promis de revaloriser le montant scandaleusement faible du minimum vieillesse (allocation de solidarité aux personnes âgées) pour le porter de 803 à 900 euros. Le gouvernement a confirmé cette promesse… mais d'ici la fin du quinquennat, en 2022 ! Combien de retraités seront décédés avant d'avoir pu bénéficier de la moindre revalorisation ?

Neuf organisations syndicales appellent les retraités à manifester le 28 septembre contre la hausse de la CSG et pour la revalorisation des pensions. Il faut que cette journée soit un succès. Mais, puisque Macron et les patrons attaquent tous les travailleurs, actifs ou retraités, c'est à une mobilisation tous ensemble qu'il faudra parvenir pour inverser le rapport de force.

Xavier LACHAU

Source : https://journal.lutte-ouvriere.org/2017/09/20...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Manifestation du 28 Septembre 2017

Par Anonyme, le 21/09/2017 à 17:28

Un transport par car payant est-il organisé dans le val d'oise pour se rendre à Paris ?

Manifestation du 28/09/2017

Par Anonyme, le 21/09/2017 à 13:19

Toutes la France doit se mobiliser ce jour il faut bloquer la france

non au 8%pour les retraites

Par Anonyme, le 20/09/2017 à 15:07

nous somme gouverner par des gaudillos .8%d'augmentation c'est ce foutre des retrétais alors qu'on vien de nous faire subire une augmentation de CSG sur nos retraite ,cs qui nous fait une baisse de pouvoir d'achat de plus de 500euros dans l'année ,ou allons nous ?c'est pour ça le 28septembre nous serons nombreux à a fronter Macron et son gouvernement on en a ras le bol il faut qu'on en finissent

Langage

Par Anonyme, le 20/09/2017 à 14:21

Pourquoi écrire retraité-e-s puis retraités ou salariés et pas salarié-e-s ou pacsé et pas pacsé-es !!!

On nage(péniblement) dans le politiquement correct revisité bobo-gaucho

lieu de la manifestation du 28 sept.

Par Anonyme, le 20/09/2017 à 12:01

J'habite saint Nazaire : y a t'il un rassemblement de prévu ?

Manifestation du 28 septembre contre l'augmentation de la CSG

Par Anonyme, le 19/09/2017 à 17:53

Bonjour,

savez vous quel serons les lieux de rassemblement en province?

Département du 34.

Paris n'est pas la France loin delà. Aucune info sur les sites des sections syndicales régionales.

D'avance Merci

Casse Sociale Générale

Par Anonyme, le 19/09/2017 à 13:49

Oui j'ai eu la chance de travailler pendant 45 ans et donc de contribuer au bien être général. Oui je touche une retraite qui est gelée depuis 5 ans.

Je refuse ce rattrapage de 0,8% au 1er octobre et surtout l'augmentation de la Csg

Oui je serais dans la rue à Lyon le 28.

Macron fait payer ceux qui ont le pognon à eux de contribuer au bien être général applique donc la Csg sur les actions et les revenus du capital.

On en a ras le bol de se faire "enfumer"

Réclamons notre dû !

Par Anonyme, le 19/09/2017 à 08:43

Cinq ans de gel des pensions! Merci pour le prélèvement pour l'autonomie! Ça équivaut pour les retraité s de s'autofinancer! Merci madame marisol Routaine! 0,8% au 1 oct et moins 1,7% au 1 janvier de qui se fout-on? Oui je serai dans la rue pour manifester contre Macron! Il devrait nous entendre! Il vit avec une "vieille" !

Ras le bol de Macron

Par Anonyme, le 19/09/2017 à 08:35

En plus des insultes, il s'en prend aux personnes âgées ! Honte à lui. Honte au vautour Gattaz qui dépouille le peuple pour s'en mettre plein les poches déjà bien pleines! Non au dicktat allemand de madame Merkel! Oui à la justice sociale!

ou manifester ??

Par Anonyme, le 18/09/2017 à 13:14

oû manifester dans le tarn le 28 septembre?merci de bien vouloir me répondre

RETRAITES TOUS ENSEMBLE, C'EST MAINTENANT.

Par Anonyme, le 18/09/2017 à 10:32

Ras-le bol de s'acharner sur les vieux et de les prendre aujourd'hui pour des "vaches à lait". N'oublions pas qu'ils ont travaillé pendant plus de 40 ans en ne regardant pas leur nombre d'heures de travail.

Alors, que l'on soit issu du secteur public ou privé, manisfestons le 28 septembre prochain à PARIS. J'y serais.

Par Anonyme, le 16/09/2017 à 08:19

Les p'tits vieux comme des vieux riens, feront une p'tite ballade, dur, dans les beaux quartiers spéculateurs gattaz par le tapie, sur leurs vieux petons faigants revigorés par leurs revendications!

Jupiter peut sortir son baton de berger, nous on pêtera le bouchon de la rouille mailly!

C'est cynique, mais l'extrême en a rien à faire des macronardes du représentant des banques!

Assez les khomery, qu'elles valls dans ses poubelles!

Les Retraités(és) ne sont pas responsables de la misère des Jeunes

Par Anonyme, le 15/09/2017 à 20:41

Oui j'irai manifester à Paris. Ras-le bol !!! Nous les Retraités(es) nous n'avons pas volé notre retraite , elle est en fonction de nos carrières , c'est notre dû , pourquoi raboter notre pension en permanence ?

Manifestation por les retraites.

Par Anonyme, le 15/09/2017 à 13:49

Une manifestation est elle prévus le 28 septembre à villefranche sur saone ,cela me semble urgent de manifester et de stoper les prélèvements !,,,!,,,,,.

Manifestation pour les retraites

Par Anonyme, le 15/09/2017 à 13:43

Une manifestation est elle prévue à Lyon le 28 septembre 2017 ? Je souhaite manifester ',nous sommes les vaches à lait ,stop ,STOP .

Par moderateur, le 15/09/2017 à 12:56

Vous êtes l'agenda parisien.
Pour d'autres villes, voir ici:
https://demosphere.eu/

Y a t'il manifestation à Brest

Par Anonyme, le 15/09/2017 à 12:53

Y a t'il une manifestation à Brest

manifestation retraites

Par Anonyme, le 15/09/2017 à 08:01

ya t il une manif de prevue a ANGOULEME???

Par Anonyme, le 14/09/2017 à 20:43

Une manifestation à Nice est elle prévue??

Par Anonyme, le 14/09/2017 à 20:43

Une manifestation à Nice est elle prévue??

ou manifester ?

Par Anonyme, le 14/09/2017 à 10:27

Une manifestation est elle programmée sur les Côtes d'armor pour le 28 09 2017, Avez-vous des renseignements à ce sujet ?

Merci

Où aller manifester le 28 septembre ?

Par Anonyme, le 14/09/2017 à 09:49

Bonjour,

Une manifestation pour les retraités est-elle prévue à Toulon le 28 septembre ?

LA CFDT NE DÉFEND PAS LES RETRAITÉS

Par Anonyme, le 13/09/2017 à 17:59

On apprécie vivement l'absence de la CFDT, sans doute trop occupée à négocier ses prochains avantages avec le Gouvernement!

Augmentation de la CSG

Par Anonyme, le 13/09/2017 à 15:18

Bonjour, y aura-t-il une manif à Sète ou à proximité?

ou aller manifester?

Par Anonyme, le 12/09/2017 à 18:54

Bonjour, une manif est elle prévue sur Albi dans le Tarn? Sinon, ou au plus proche?

Manifestation de 28 sept

Par Anonyme, le 12/09/2017 à 18:48

Bonsoir.

Quelqu.un peut il me dire si il y aura une manifestation en Bretagne et ou?

Merci

manifestation des retraités à Paris ?

Par Anonyme, le 12/09/2017 à 18:43

Savez-vous si une manifestation aura lieu le 28 septembre 2017 ? Merci

Par moderateur, le 29/08/2017 à 15:35

S'il y a une manif à Nimes, elle sera probablement publiée sur le site suivant:
https://gard.demosphere.eu/

Bonne manif!

Ok pour manifestations

Par Anonyme, le 29/08/2017 à 15:31

Est ce qu' une manifestation se fera sur Nîmes ???

Je n avons plus manifesté depuis 68 mais nous le ferons à nouveau