Réagir (3)EnvoyeriCalPartager

mardi 18 juillet 2017 à 18h

2 parties : 1 2

Marche vers le Sénat

contre le projet de loi qui instaure l'état d'urgence permanent

Non aux lois liberticides qui instrumentalisent la peur de l'autre !

Le président Macron veut profiter de la 6e prorogation de l'état d'urgence jusqu'au 1er novembre, pour faire entrer dans le droit commun, par une « nouvelle loi anti-terroriste » ses mesures d'exception (création de « périmètres de protection », perquisitions administratives et « électroniques », assignations à résidence, interdictions de séjour, fermetures de lieux de culte, port du bracelet électronique, surveillance hertzienne…) sous la seule décision d'un préfet, renforçant ainsi l'arsenal extra-judiciaire existant dans les lois dites anti-terroristes de juillet 2015 et de juin 2016.

Le projet de loi inscrivant dans le droit commun les mesures d'exception de l'état d'urgence sera examiné en procédure accélérée (une seule lecture) les 18 et 19 juillet au Sénat, puis en septembre à l'Assemblée nationale.

Le Collectif 5/13e pour la sortie de l'état d'urgence appelle à participer à la marche organisée par le Collectif national « Non à l'état d'urgence permanent » :

Contre l'état d'urgence permanent !
Pour nos droits et nos libertés !

Marche mardi 18 Juillet
de la Fontaine St Michel au Sénat
RV à 18 h

Nous appelons également à manifester partout et nombreux le 10 septembre après-midi, car il y a urgence pour nos droits et nos libertés !

Collectif Paris 5/13 pour la sortie de l'état d'urgence :

Afps Paris-Sud, AGEPS, AL Paris Sud, ATTAC Paris 13e et Paris Centre , CGT UL Paris 13e, CNT 13e , Collectif 5/13 soutien peuple grec, EELV 13e, Ensemble 5e/13e, JC Sud Paris, La Cimade Gobelins, LDH Paris 5/13, MRAP Paris 5/13, Mouvement de la Paix Paris-Sud, Nouvelle Donne 13e, NPA 5/13, PCF 13e, PCF 5e, PG 5e/13e, RESF 5/13, RUSF Paris 1, UL Solidaires Paris 5e-13e/Ivry, UJFP Ile-de-France, UNEF Paris 1

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/56168
Source : http://www.ujfp.org/spip.php?article5737
Source : message reçu sur ensemble-faldi le 7 juillet 19h


Contre l'instauration d'un état d'urgence permanent !

Pour nos droits et nos libertés !


Manifestation mardi 18 juillet a 18h fontaine Saint-Michel

Nous appelons également à manifester partout et nombreux le 10 septembre après-midi, car il y a urgence pour nos droits et nos libertés ! A Paris, RDV 15h - Père Lachaise - N'enterrez pas nos libertés !

L'état d'urgence, a été renouvelé jusqu'à fin novembre par le parlement. Or il a largement démontré son inefficacité contre les attentats et a été dévoyé contre les mouvements sociaux (loi travail, COP 21 …), contre les musulmans ou supposés l'être, contre les migrants et leurs soutiens, contre les habitants des quartiers populaires où les violences policière se multiplient en toute impunité. Jeunes et mineurs, sont l'objet d'une pénalisation à outrance, comme les militant.es visés aussi par des centaines d'interdictions de manifester. .

Au prétexte d'y mettre fin le gouvernement Macron présente un projet de loi répliquant dans la loi commune les principales mesures de l'état d'urgence. Il instaurerait ainsi un état d'urgence permanent :

Le Préfet pourra créer des périmètres de sécurité dans la rue, dont le périmètre et la durée seront à son libre arbitre. Il donnera lieu à des fouilles de véhicules, de bagages et à des palpations par la police municipale ou des vigiles.

Il permettrait par exemple d'interdire insidieusement, ou de limiter des manifestations en imposant que les organisateurs prennent en charge la sécurité de la manifestation. C'est une des raisons pour lesquelles beaucoup de compagnies de spectacle de rue ont mis la clef sous la porte en 2016, leurs financeurs ne souhaitant pas ou ne pouvant satisfaire à ces nouvelles obligations. Faudra t'il un jour payer pour manifester ? Ce nouveau quadrillage de l'espace public impose une limitation dangereuse de l'expression, culturelle, sociale et politique dans notre pays, et vise à bâillonner le mouvement social qui s'annonce contre la destruction de la protection sociale, des droits des salariés …

Il introduit dans la loi permanente les assignations à résidence, les perquisitions 24h sur 24, les perquisitions électroniques, les surveillances Hertziennes, à l'initiative de la police et du Préfet, parfois avec une validation préalable ( de principe) du juge ou du procureur de Paris.

Le contrôle aux frontières serait rétabli contre les migrants et renforcé autour des gares, les fermetures de certains lieux de culte seraient facilitées, le fichier des voyageurs serait pérennisé …

Il banaliserait la rupture avec l'état de droit et la séparation des pouvoirs et s'appliquera au delà de la lutte contre terrorisme, comme lors de l'état d'urgence. Il nous ferait entrer dans une ère autoritaire et toujours plus répressive, à l'approche de régressions sociales de grande ampleur et d'aggravation des inégalités.

Le projet de loi sera discuté le 18 et le 19 juillet au Sénat, puis en septembre à l'assemblée.

contacext@nonetatdurexgence.org - Page Facebook : « Contre l'état d'urgence permanent »

A l'appel de (1ers signataires) :

ACORT, AFD international, ADTF, ACDA, AFJD, AMF, ATMF, ATTAC, SFA-CGT, Campagne BDS France, CADTM France, CAPJPO-EuroPalestine, CNT, Collectif 3C, Collectif contre l'état d'urgence 5e-13e, CAC, Collectif Judéo Arabe et Citoyen pour la Palestine, Collectif Ni guerres ni état de guerre, Collectif Vies Volées, Communistes libertaires de la CGT, Compagnie Jolie Môme, Coordination nationale Pas sans Nous, CRLDHT, DAL, Droits devant !!, Emancipation tendance intersyndicale, Fédération SUD Santé Sociaux, Femmes Egalité, Fondation Copernic, Fondation Frantz Fanon, Front Social, FTCR, Justice&Libertés, LDH, Liberpensula Frakcio de SAT, MNCP, Montreuil Palestine, MRAP, Pride de nuit, PSM, Revue Inprecor, Sciences Citoyennes, Sortir du colonialisme, Syndicat de la Magistrature, SNJ-CGT, SAF, Sang pour Sans, SNPES-PJJ-FSU, Sortir du silence, Sud PTT, Survie, UJFP, Union syndicale de la psychiatrie, Union syndicale Solidaires…

Ainsi que AL, EELV, Ensemble !, NPA, PG, PIR…

Source : https://www.droitaulogement.org/2017/07/contr...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 17/07/2017 à 21:38

Irons nous au Sénat en passant par Porte de la Chapelle ? car les migrants ont leur mot à dire sir la loi travail; pour le social sans frontières !soyons unis !

information

Par Anonyme, le 17/07/2017 à 10:29

Bonjour,

D'après un courriel que j'ai reçu d'ATTAC-IDF le rendez-vous à la Fontaine Saint-Michel est à 18 heures

Jean-Claude Saget

Par Anonyme, le 17/07/2017 à 09:51

Manif ? ou rassemblement ?L'heure n'est pas définie, y a t-il un trajet défini ?et en cas de nasse que faire ?