thème : travail
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 13 septembre 2017 à 19h

Après le 12 septembre, on continue !

  • Mardi 12 septembre 18h - salle L. Jouhaux, 67 rue Turbigo : AG île-de-france
  • Mercredi 13 septembre 19h - salle E. Henaff 85 rue Charlot : meeting de lutte

Nous sommes au rendez-vous de l'histoire

Les ordonnances sont annoncées et elles sont conformes aux exigences du patronat et la finance... c'est la destruction totale du code du travail. Il prétend que c'est dans l'intérêt de l'emploi, mais il licencie en même temps 150 000 contrats aidés.

Mais il n'y a pas que cela que Macron veut détruire : la protection sociale avec 5 euros de moins par mois pour l'APL pour aller à sa suppression totale ; destruction de la Sécurité sociale par la fin des cotisations en faisant croire à un geste fort en direction des salariés alors qu'en réalité c'est un piège total ; attaques contre la protection chômage avec moins d'indemnités moins longtemps ; hausse des impôts pour les pauvres avec la CSG frappant des millions de retraités et de fonctionnaires ; destruction programmée du Smic avec un comité d'experts créé le 23 août pour travailler à sa disparition ; baisse des budgets des services publics, vague de privatisations, fin de l'accès des plus démunis à l'université...

Cette fois-ci, les puissants veulent à l'aide de leur marionnette élyséenne, parachever plus de 30 ans de régressions sociales par la destruction de notre modèle social qui concerne tout le monde.

Un front social et syndical uni...

... c'est notre seule arme pour faire face à la guerre de classes organisée par la finance

Alors maintenant l'avenir de ce que nous avons de plus précieux dépend de notre capacité à nous unir, salariés, retraités, jeunes, sans emploi, précaires, contrats aidés et licenciés.

Pas question de nous laisser diviser entre précaires, contrats aidés et salariés. Pas question de laisser des querelles de boutiques ou d'égos nous la jouer au plus fort. Pas question de laisser des combattants sur le côté parce que la tête de leur structure se couche.

C'est un front unifié de toutes nos forces et de nos luttes que nous devons construire.

Macron et ses médias vont accentuer la division. Ils ne vont cesser de parler de désaccord entre leaders. Tous les moyens vont être mis en œuvre mais nous sommes des millions... Nous n'en avons rien à faire ; notre vie est en jeu et nous savons que c'est à partir de l'unité des pauvres que naît l'enfer des riches. Nous n'avons plus le choix. Cette fois ci, c'est eux ou nous !

C'est dans la rue que va se jouer notre avenir, c'est à la rue à décider

Reprenons l'initiative !

Une journée, voire deux ne suffiront pas. Nous le savons tous.

Alors, du 12 au 22, multiplions les initiatives et construisons notre unité, un front social et syndical uni pour bloquer totalement leur économie.

Affirmons haut et fort nos revendications, nos valeurs contre leur monde. Lançons la bataille pour des embauches massives avec la réduction du temps de travail en commençant par les contrats aidés ; lançons la bataille de fortes augmentations de salaires pour tous ; affirmons la solidarité entre nous tous en protégeant la Sécurité sociale contre la destruction des cotisations sociales.

Le 12 septembre doit être le début de la contre offensive sur tous les terrains, sociaux, moraux, politiques... Construisons le tous ensemble.

La peur va changer de camp, l'arrogance du système n'a que trop duré !

En avant contre Macron et ses ordonnances !

Retrouvons-nous pour décider des suites du mouvement :

  • Mardi 12 septembre 18h - salle L. Jouhaux, 67 rue Turbigo : AG île-de-france
  • Mercredi 13 septembre 19h - salle E. Henaff 85 rue Charlot : meeting de lutte

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/56683
Source : message reçu sur Front Social le 8 septembre 19h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir