Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mercredi 27 septembre 2017 à 17h30

2 parties : 1 2

Rassemblement "un toit, un lycée, des papiers"

Jeunes isolés étrangers : ouvrons les verrous !

Ces jeunes migrants, qui sont venus seuls, savez-vous dans quelles conditions ils vont au lycée tous les jours, ou essaient de s'y faire admettre, et avec la même ténacité que celle qui a accompagné leur parcours ? Des jeunes à la rue pendant des mois parce que les institutions (y compris l'Aide Sociale à l'Enfance- ASE) mettent toute leur énergie à contester leur minorité . Des jeunes lycéen(es) à la rue pendant des mois parce que le quota des places disponibles dans le dispositif mis en place par la Mairie de Paris, la Préfecture de Région et le Rectorat serait atteint ? Y-a-t-il aussi des quotas d'humanité ? Et qu'est-il advenu du vœu du Conseil de Paris demandant le passage de 110 à 150 places? Le terme de maltraitance vous semblerait-il exagéré ?

Et l'école ?

La même contestation de minorité entraîne pour de nombreux jeunes mineurs isolés le refus d'une place en lycée. Pour d'autres, scolarisés, la délivrance d'autorisation pour un contrat d'apprentissage, comme la loi le prévoit, comme les entreprises le demandent, tarde parfois tellement que la porte ouverte se referme, renvoyant ces jeunes à la plus totale précarité. Désespérance, gâchis... pendant qu'on nous vante l'apprentissage à tout propos ! Et ensuite, si un emploi se profile, la taxe d'embauche d'un étranger (900€) a un effet dissuasif sur les patrons. Xénophobie réglementaire !

« Des Papiers ! »

Certes, les jeunes obtiennent des rendez-vous en préfecture pour demander un titre de séjour , mais quel parcours d'obstacles !...et parfois, au bout, c'est une « Obligation de quitter le territoire français » (OQTF), ou un titre de séjour inadapté et sans autorisation de travail. Ils s'inquiètent, perdent espoir, est-ce le but ? Il faut débloquer tous ces verrous, créateurs de souffrances. Ils sont profondément injustes, destructeurs, pour ces jeunes, et pour notre société. Rien ne les justifie !

Pour le dire haut et fort, nous nous rassemblons mercredi 27 septembre place de l'Hôtel de ville à 17 h 30.

Un toit ! Un lycée ! Des papiers !

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/57019
Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 27 septembre 11h
Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 24 septembre 10h
Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 21 septembre 18h


Rassemblement

Le Réseau Education Sans Frontières appelle à un large rassemblement mercredi 27 septembre à partir de 17:30 heures, sur le Parvis de l'Hôtel de Ville, à Paris

Nous interpellons à la fois Madame La Présidente du Conseil Départemental et Maire de Paris, Madame Hidalgo, et son adjointe en charge des questions relatives à la solidarité, aux familles, à la petite enfance, à la protection de l'enfance, à la lutte contre l'exclusion Mme Dominique Versini, sur la situation des mineurs et jeunes majeurs non accompagnés. Ces jeunes se voient massivement refuser, dès leur arrivée sur le territoire parisien, l'évaluation de leur minorité, puis toute prise en charge par l'ASE, n'ont pas accès à l'école, à l'hébergement d'urgence.. et par la suite, à toute forme de régularisation.
Que deviendront-ils, livrés à tous les trafics dans nos rues ?

Un toit, Un lycée, Des papiers pour tous.tes !

Pour RESF 75

Source : message reçu sur la liste RESF-75 le 26 septembre 19h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir