Réagir (14)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

samedi 18 novembre 2017 à 14h

6 parties : 1 2 3 4 5 6

Attention, ceci est la manifestation du 18 novembre

- manifestation du 20 novembre
- manifestation du 22 novembre
- manifestation du 25 novembre


1 2 3 4 5 6

Marche nationale sur l'Élysée

contre la politique antisociale de Macron

Front Social

Trajet / parcours : Départ 14h Place du Maréchal Juin
manifestation en direction de la Place du Pérou

Départs en bus:

Appel unitaire du 18 novembre

Le 16 on manifeste tous ensemble,
le 17 on continue et
le 18 novembre on marche sur l'Elysée

Nous marcherons vers l'Élysée pour signifier à Macron notre résistance unie et déterminée

Les agressions de Macron vont bien au delà du programme électoral sur lequel il a été (très mal) élu. Ivre de lui-même et faute d'une riposte à la hauteur, il se considère comme omnipotent et abat toute la brutalité de l'État sur tout ce qui est social, démocratique, solidaire, écologique.

Sans résistance unie, organisée et déterminée, son entreprise de destruction libérale va se répandre sur toute la société :

  • l'état de droit a été englouti dans l'état d'urgence permanent,
  • le droit social et son code du travail sont dissous dans le pouvoir patronal,
  • les jeunes aux emplois aidés en sont privés, les autres sont précaires, ou au chômage,
  • la sélection est établie à la porte de l'Université,
  • les locataires secourus ne le sont plus, les hospitalisations vont être traquées, la sécurité sociale est fragilisée,
  • les petits sont surtaxés pour payer aux riches le cadeau de la fin de l'ISF,
  • et Macron traite les immigrés comme Le Pen le préconise.

Le pseudo-« dialogue social » du patronat a vécu, la démocratie parlementaire n'existe pas, juste un Macron-Roi. Pourtant l'exaspération est partout et ce gouvernement est minoritaire dans l'opinion.

Pour gagner, nous devons :

  • pousser beaucoup plus fort,
  • vaincre la division et avec elle son cortège de résignation,
  • faire converger toutes les luttes qui rassemblent afin de créer les bases d'un mouvement interprofessionnel reconductible, qui mobilise au même moment salariés et chômeurs, jeunes et précaires, ouvriers et paysans, immigrés et auto-entrepreneurs.

Le 18 novembre tous ensemble contre toute la politique de Macron. Notre objectif est commun, se rassembler pour le retrait des ordonnances et de la politique antisociale de Macron, pour nos revendications. S'épauler pour résister, inscrire notre unité dans la durée, gagner pour le plus grand nombre, s'unir pour ne plus subir.

Toutes et tous ensemble samedi 18 novembre à Paris, 14h, metro Pereire.

À l'appel de:

Front-Social, Solidaires, DAL, SUD PTT, CGT Goodyear, Infocom CGT, CGT McDo 12, Jolie Môme, CCNT, CNT-SO, NPA, FI-Somme-Oise, ...
(liste provisoire)

https://paris.demosphere.eu/files/images/proxy/489f8f4f86bc56b63f0a.png?url=cb28292928b6d2d7cf2b48343230b0d4cb2f4ad72fce2c492dd64f494d4b2ccd29d14fcbcc01f2d28af2f34a8af393331373f40af2d201

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/57657
Source : message reçu sur Front Social le 17 novembre 17h
Source : message reçu sur Front Social le 9 novembre 18h
Source : https://www.frontsocialuni.fr/actualite/actua...
Source : https://www.frontsocialuni.fr/actualite/lactu...
Source : https://solidaires.org/Marche-nationale-sur-l...
Source : https://www.facebook.com/FrontSocialUni/photo...


1 2 3 4 5 6

Transports pour aller marcher sur l'Élysée

Cette courte note pour lancer la mobilisation et permettre au plus grand nombre de marcher sur l'Élysée. Nous ne voulons pas que les questions de transports, les questions financières soient un obstacle à la participation du plus grand nombre.

Nous avons peu de temps, mais nous nous proposons de coordonner toutes les énergies pour que le 18 novembre soit un succès.

Nous ouvrons donc une adresse mail dédiée : transpexorts1811@gmaexil.com

Nous avons besoin de connaître précisément qui va participer à la marche sur l'Elysée, et donc de recenser toutes celles et tous ceux qui s'inscrivent à la marche sur l'Elysée le 18 novembre, en indiquant les inscriptions (prénom mail portable).

Important également, savoir qui organise des départs en bus, mini bus ou même des co-voiturages. Pour les co-voiturages, de places disponibles dont vous disposez ainsi qu'inversement, de vos demandes à être véhiculés.

Nous allons tenter de mettre en place, en lien avec les comité Front Social locaux des départs sur toutes les grandes régions.

Nous défendons le principe d'une péréquation des parisiens pour que tous ceux et toutes celles qui le souhaitent dans les régions puissent marcher sur l'Elysée.

Voilà pourquoi, nous avons mis en place une cagnotte commune :

www.lepotcommun.fr/pot/frontsocial

De manière à ce que les moins éloignés ou ceux qui ne peuvent pas venir, puissent aider les camarades des régions les plus distantes à venir en bus ou en co-voiturage.

La mobilisation dépend de nous !

Source : https://www.facebook.com/FrontSocialUni/photo...


1 2 3 4 5 6

Marche nationale sur l'Élysée

contre la politique antisociale de Macron

Front Social

Contre la violence tous azimuts du président des riches, nous proposons de riposter en marchant sur l'Élysée le 18 novembre l'avant veille du passage de la loi devant l'Assemblée, tous ensemble, en même temps, au même endroit, le même jour.

Et il est temps...

Côté Macron, l'offensive libérale se déploie, des ordonnances à l'Impôt sur la fortune, des emplois aidés à la campagne contre les chômeurs, des aides au logement à la CSG. L'arrogance, l'insulte, le mépris accompagnent les coups.

Côté Résistance, le compte n'y est pas. L'opinion est au rendez-vous, pas la mobilisation. La division règne : journées d'action saute-mouton, négociations séparées, grèves endormies, visites sans mandats chez Macron pour faire semblant de négocier.

Et ça dure depuis juin ! On va passer à l'heure d'hiver, prenons nos responsabilités !

  • Nous marcherons le 18 novembre pour nos exigences fondamentales, contre l'arme de destruction massive qu'est Macron.
  • Nous participerons à toutes les initiatives jusqu'au 18 novembre en proposant l'unité pour cette marche dont la réussite profitera à tous.
  • Nous proposerons à tous les syndicats, les partis, les associations et les fronts de lutte opposés aux mesures Macron de participer et co-organiser cette marche

Répondons à la confusion et à la division par l'unité, la vraie, dans l'action autour d'un objectif commun : marcher ensemble le 18 novembre contre Macron, pour le retrait de ses ordonnances et toutes ses mesures.

Front social

Document au format PDF:

Source : message reçu sur Front Social le 18 octobre 14h
Source : https://www.facebook.com/FrontSocialUni/photo...


1 2 3 4 5 6

Solidaires appelle à participer à la Marche

Le Bureau National de l'Union Syndicale Solidaires, reuni le 9 novembre, a décidé, a la majorité des organisations présentes d'appeler a la marche nationale du 18 novembre.

Source : https://www.frontsocialuni.fr/actualite/actua...


1 2 3 4 5 6

Manifestation à Paris contre Macron

SUD PTT

La fédération SUD PTT appelle ses syndicats et sections à participer à la manifestation du samedi 18 novembre à 14 heures, place Pereire à Paris
Métro : Pereire ou RER C Pereire Levallois

Il s'agit de construire un grand mouvement contre l'autoritarisme du président. Nous marcherons le 18 novembre vers l'Élysée pour le retrait des ordonnances Macron et toutes ses mesures anti-sociales, pour un monde solidaire, d'entraide et de justice sociale.

Source : http://www.sudptt.org/Manifestation-a-Paris-c...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 18/11/2017 à 13:24

Bonjour,

Ce serait sympa d'avoir une grande flamme dans les manifs(flamme style J.O) que des relayeurs pourraient porter tout au long des cortèges.

Les finances commençent à manquer pour acheter les ludiques pétards.Quelle époque !

La Bastille ,c'est déjà fait.

Prenons l'Elysée !

Salut et bonne manif.

Par Anonyme, le 18/11/2017 à 11:27

Espérons que nous ne passerons pas par des endroits déserts entourés de pierres muettes , comme trop souvent hélas ! mais au contraire par des lieux animés, pour faire entendre la voix des pauvres dans ces quartiers de riches

Par Anonyme, le 17/11/2017 à 22:01

Allons nous passer par l'avenue de Villiers ?

le trajet negocié avec la prefecture

Par Anonyme, le 17/11/2017 à 18:23

La manifestation partira de la place du Marechal juin et se terminera à la Place du Pérou, à 500m de l'Elysée.

Par Anonyme, le 17/11/2017 à 13:41

Au niveau trajet le plus interessant serait de passer par les Champs Elysées ; c'est une grande Avenue pleine de monde et de commerces qui nous donnerait une bonne visibilité, et en plus il y a beaucoup de touristes cela nous permettrait délargir la lutte

Par Anonyme, le 17/11/2017 à 12:32

Bonjour je souhaiterai connaître tout le trajet que nous ferons merci

Par moderateur, le 17/11/2017 à 09:38

Nous avons demandé des informations sur le parcours aux organisateurs et attendons leur réponse.

Parcours (bis)

Par Anonyme, le 17/11/2017 à 09:35

Merci de nous confirmer que c'est bien une manifestation et non un rassemblement statique !

Parcours

Par Anonyme, le 16/11/2017 à 07:06

Pereire- Élysée !!!! On passe par où ???? Parce qu'ils nous laisserons jamais approché du bâtiment et même du secteur !

OÙ EST PASSÉE LA LUTTE ANTI-FN?

Par Anonyme, le 15/11/2017 à 19:56

Suite aux municipales et aux européennes inquiétantes de mai-juin 2014, puis aux régionales encore plus inquétantes de décembre 2015, la lutte anti-FN a été oubliée au profit d'une nouvelle tactique: rétablir le rapport de force par une lutte économique (Lénine aurait dit "économiste") contre la loi-travail, et l'"ultra-libéralisme". On a donc attaqué non le FN, mais... le PS.

Conclusion: nous avons Macron et une portion (un peu congrue) pour une "nouvelle gauche" à la place de l'ancienne. Quant au FN, il a beaucoup avancé: 10,6 millions de voix, près d'un électeur sur 4.

Pendant des années, on a rabâché que "la politique anti-sociale" était responsable de la montée "du Front national". On a oublié

1) qu'il ne peut pas y avoir de "politique sociale", dans la crise générale du capitalisme parvenu à son stade suprême, l'impérialisme, avec la concurrence exacerbée entre les capitalistes et leurs États, concurrence qui n'est pas seulement économique, mais aussi diplomatique et militaire (il faut payer pour les guerres et l'armement)

2) que tout parti nationaliste lancé (par en haut, bien sûr) ne peut que monter.

Tout parti nationaliste ( et subventionné!) lancé dans les médias (émissions télé surtout, où tous les partis discutent avec lui et ses électeurs, donnant ainsi d'en haut le mauvais exemple à la base, où on discute aussi, au lieu de boycotter et de rétablir des limites), ne peut que passer devant les autres. L'exemple des partis islamistes dans le monde musulman confirme bien sûr ce qu'on voit dans tous les pays (comme la Belgique, la Hollande, etc) où de tels "partis" ont été lancés. Les capitalistes allemands n'ont pas voulu être en retard sur leurs compères français et ont propulsé leur FN, l'AfD (Alternativ für Deutschland, "Alternative pour l'Allemagne", alternative, un mot intéressant): 5,7 millions de voix le 24 septembre, près d'un électeur sur 10.

Cependant, même si c'était pour rejeter un peu facilement la faute sur ... "la politique anti-sociale" (et donc sur ...les autres), on soulevait encore au moins la question du FN, le 1er mai et même aux manifestations de septembre (plus discrètement).

À présent, on évacue purement et simplement le problème.

Un pas de plus dans le "service minimum" anti-FN, c'est de dire que Macron est comme Le Pen (tant qu'à faire, certains disent: pire). On en arrive à dire que "Macron traite les immigrés comme Le Pen le préconise."

Mille excuses, Macron n'est pas aussi agressif contre les immigrés que toute la Sainte Famille fasciste, et de loin.

De plus, l'agressivité assumée en paroles d'un parti fasciste n'est qu'un pâle reflet des actes auxquels il se prépare à se livrer. Détourner les immigrés et leurs camarades de la réaction indispensable anti-FN en disant Macron=Le Pen est grave.

La tactique suivie (retaper le rapport de force après plus de 30 ans de montée FN en jouant la carte de la lutte économique) partait d'une bonne intention, mais elle n'a pas donné les résultats escomptés. Le rapport de force s'est encore dégradé. La LUTTE DIRECTEMENT POLITIQUE ANTI-FN ne peut être repoussée aux calendes. Un bilan s'impose et les travailleurs doivent discuter de la façon de se débarrasser de ce "parti" qui les affaiblit et demain étouffera leur lutte.

Ne pas vouloir y réfléchir au moment où le FN est provisoirement sur la touche (mais si peu) et où, selon la presse (qui, elle, parle beaucoup de lui, et entretient "la flamme")il s'apprête à changer de nom à son Congrès de mars pour ... être encore plus officialisé, gagner encore du terrain, c'est faire le silence au très mauvais moment. Imposer ce silence avec l'argument que Macron fait "comme Le Pen le préconise" ne montre qu'une chose: il est temps de faire le bilan de la tactique suivie (depuis presque 2 ans) et de reposer la question du FN,

Jean-Pierre, de Paris

Par moderateur, le 03/11/2017 à 19:44

Merci! C'est mis à jour.

Le lieu est connu

Par Anonyme, le 03/11/2017 à 19:37

Le rendez vous le la manif est métro Pereire à 14.00