thèmes : travail, éducation   le plus vu incomplet
Réagir (1)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

lundi 18 décembre 2017 à 9h

Stage syndical - Au croisement des oppressions

Où en est-on de l'antiracisme à l'école ?

les 18 et 19 décembre 2017 à Saint-Denis

Programmes d'Histoire servant le roman national, sur-orientation dans les filières professionnelles des élèves desdendant-e-s des immigrations en particulier postcoloniales, islamophobie et instrumentalisation de la laïcité, politiques migratoires durcies qui concernent de nombreux élèves et leurs familles, violences policières qui touchent les élèves à l'extérieur et dans l'école… L'analyse du racisme d'État dans la société et en particulier dans l'Éducation nationale s'impose.
Comment déconstruire chez et avec les enseignant-e-s les discriminations raciales ?

Comment travailler avec les élèves pour leur donner des outils de lutte en vue d'une transformation sociale ?

Ce stage propose des conférences et des ateliers pour se forger des outils théoriques et pratiques capables de répondre à cet enjeu pédagogique ignoré et validé par l'institution. Il est urgent de le traiter.

Programme

Lundi 18 décembre

  • 9h : Accueil des stagiaires
  • 9h30 : Plénière - Qu'est-ce qu'un-e élève racisé-e ? Où en est-on de l'antiracisme à l'école ?
    Ancrage sociologique et contextualisation
    Avec Nacira Guenif et Marwan Mohammed,sociologues
  • 11h : Pause
  • 11h15 : Ateliers - Première session
  • 12h45 : Déjeuner partagé
  • 14h : Plénière - La question de l'islamophobie dans l'Éducation nationale, enjeux et débats
    Avec Marwan Muhammad, ancien porte-parole du CCIF et un-e membre du cercle des enseignant-e-s laïques
  • 15h30 : Pause
  • 15h45 : Ateliers - Deuxième session

Mardi 19 décembre

  • 9h : Accueil des stagiaires
  • 9h15 : Plénière - Les inégalités
    ethno-raciales à l'école
    Avec Lila Belkacem, sociologue et
    formatrice à l'ESPE de Bonneuil
  • 11h : Pause
  • 11h15 : Ateliers - Troisième session
  • 12h45 : Déjeuner partagé
  • 14h : Ateliers - Quatrième session
  • 15h30 : Pause
  • 15h45 : Table ronde - Récits de lutte
    Avec Malika Chemmah de RESF
    (Réseau Éducation Sans Frontières) et Fatima Ouassak du Front des Mères

Les ateliers du lundi

Matin

  • Pratiques de classes : outils pour déconstruire les préjugés de race, de genre et de classe
    Atelier en non-mixité
  • Le racisme et les privilèges dans la société et dans l'Éducation nationale

Après-midi

  • S'interroger sur le croisement des oppressions avec le théâtre-forum
  • « Désorientation » des élèves racisé-e-s
  • Comment enseigner une histoire décoloniale ?

Les ateliers du mardi

Matin

  • Pédagogies critiques anti-racistes et décoloniales
  • Atelier pratique de conscientisation - bell hooks

Après-midi

  • Atelier récit d'expérience : quelle vie professionnelle pour les enseignant-e-s racisé-e-s ? Atelier en non-mixité
  • Enseignant-e-s blanc-he-s : interroger nos représentations et nos postures dominantes

Comment s'inscrire ?

En adressant une demande écrite à votre hiérarchie avant le 18 novembre 2017.
Cette demande est à adresser au DASEN dans le primaire, à la rectrice dans le secondaire , au-à la président.e d'université dans le supérieur, au-à la président.e de la collectivité pour les agent.e.s territoriaux.

Modèle de demande

A........., le........
M./Mme. le /la DASEN
s/c de l'IEN
Mme. la Rectrice ou M. le Président du Conseil Général Régional
s/c du chef d'établissement

Mme/M...................... (Prénom, NOM, fonction, affectation) demande à bénéficier d'un congé pour formation syndicale de deux jours, en application de la loi n° 82-997 du 23 novembre 1982 et du décret n°84-474 du 15 juin 1984,, en vue de participer à la session de formation qui se déroulera les 18 et 19 décembre 2017 à Créteil, sous l'égide du CEFI Solidaires, 144, bd de la Villette, 75019 Paris.

ATTENTION : la salle ne pouvant accueillir plus de 70 personnes, il est impératif de prévenir le syndicat de votre participation en vous inscrivant sur ce lien : http://www.sudeducation93.org/Stages-formulai…

Se former, un droit !

  • Chaque fonctionnaire ou agent-e non-titulaire syndiqué-e ou non peut bénéficier de 12 jours de formation par an sans aucun retrait de salaire.
  • La demande écrite doit être envoyée au moins un mois avant le stage.
  • L'administration peut demander une attestation à l'issue du stage, mais elle ne peut exiger ni convocation, ni information sur l'objet du stage.

En cas de refus, contactez le syndicat !

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/57704
Source : http://www.sudeducation93.org/Stage-syndical-...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par Anonyme, le 19/11/2017 à 20:18

"Comment déconstruire chez et avec les enseignant-e-s les discriminations raciales ?" : cette expression laisse entendre que "les" enseignants font preuve de discriminations vis à vis des élèves dont ils ont la charge. Or, les enseignants de l'Ecole Publique sont tenus de respecter la Charte de la laïcité, notamment ce point: "La laïcité implique le rejet de toutes les violences et de toutes les discriminations, garantit l'égalité entre filles et garçons et repose sur une culture du respect et de la compréhension de l'autre". S'il existe des enseignants contrevenants à ces principes, il convient de les signaler, non? puisque la charte existe, plutôt que de mettre toute la catégorie professionnnelle dans le même panier (voire de la fustiger?).

L'affirmation des "discriminations chez et avec les enseignants", qui reste encore à expliciter se trouve attiser, je trouve, par "les ateliers de non-mixité": qu'est- ce à dire? Les enseignants sont des bêtes noires? N'est-il pas possible de partir du principe que le dialogue est possible? Bref, pour qui s'adresse ce stage, si une partie des enseignants en sont exclus? Merci s'il vous est possible de m'apporter des eclaircissements.