Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mardi 21 novembre 2017 à 18h30

Conférence

La promotion de l'énergie atomique

dans l'histoire du militaro-nationalisme au Japon

Conférence en français de Masahumi Takeuti (Traducteur en japonais du livre sur les sessions du Tribunal des peuples sur Tchernobyl et de La Comédie Atomique, à paraître prochainement aux éditions Godo Shuppan de Tokyo)

Le gouvernement japonais de Shinzo Abe veut réactiver des centrales atomiques qui sont en mauvais état. Il veut forcer la population à oublier Fukushima et envisage d'augmenter le parc de réacteurs...

Et il a refusé de signer le traité de non prolifération des armes atomiques. D'où vient cet extrême fanatisme de promotion atomique ?

Shinzo Abe refuse de prendre en compte toute discussion scientifique sérieuse...

Shinzo Abe prépare « l'article de situation d'urgence » qui lui permettrait d'ôter tout pouvoir à l'Assemblée Nationale. Nous allons vivre une dictature du premier ministre. L'expression « Droits de l'Homme » disparaîtra. Dans ce projet, quel rôle est dévolu à l'atome ? Nous allons tenter de situer la promotion de l'énergie atomique dans l'histoire de l'ultra-nationalisme à la japonaise.

Aujourd'hui, je parlerai de 5 personnes qui ont vécu pendant la deuxième guerre mondiale : Kisi Nobusuke, Syôriki Matutarô, Nakasone Yasuhiro, Sasakawa Ryôiti et Kimura Morie. Nous verrons ce qu'ils ont fait pendant la guerre. Puis nous verrons 6 acteurs de l'après-guerre tous enclins à promouvoir l'atome :

  • Syôriki Matutarô responsable de la première exposition japonaise de « l'Atome pour la paix ».
  • Nakasone Yasuhiro qui a proposé le premier budget pour l'énergie atomique.
  • Kimura Morie, gouverneur de Fukusima qui a accepté la construction de la première centrale à Futaba
  • Sasakawa Ryôiti qui a tout fait pour minimiser les conséquences de Tchernobyl, puis de 2011 à Fukusima,
  • Sasakawa Yôhei, fils de Ryôiti, qui a invité Jacques Lochard à Fukusima
  • Abe Sinzo, qui se veut un grand promoteur du nucléaire.

Organisé par l'association : Les Enfants de Tchernobyl Belarus
http://enfants-tchernobyl-belarus.org

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/58116
Source : http://www.sortirdunucleaire.org/spip.php?art...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir