thème :   2e le plus vu
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

vendredi 17 novembre 2017 à 16h30

Rassemblement devant le siège de Coallia - ex AFTAM

La grenouille voulait se faire aussi grosse que le bœuf…
La suite est connue.

Aujourd'hui, Coallia, c'est la grenouille. Coallia qui a voulu tellement grossir, se retrouve dans une situation financière catastrophique.

Et, pour ne pas éclater, une solution : faire payer aux résidents ses erreurs de gestion !

  • vendre. Ainsi les foyers de Beccaria, Mureaux 2, Gennevilliers et Claude Tillier doivent être achetés par Adoma ;
  • réduire de façon drastique la qualité de l'entretien, du nettoyage et repousser les réparations à plus tard ;
  • abandonner à Adoma la gestion des foyers de Boulogne et de Claude Tillier qui sont en grève des redevances contre la casse de leur vie collective et pour obtenir de vraies négociations depuis PLUS D'UN AN !
  • chercher à rentabiliser l'espace des futures résidences sociales en réduisant les espaces collectifs à quelques petits m². Refus d'aménager des cuisines collectives et des grandes salles de réunion, pourtant indispensables aux travailleurs immigrés qui vivent un célibat forcé loin de leurs familles.
  • Recourir à des pratiques autoritaires, répression et expulsions, refuser une concertation de bonne foi et par conséquent être dans l'incapacité de mener des négociations sérieuses avec les foyers en grève.
  • « lutter contre la suroccupation » (objectif affiché des gestionnaires et des pouvoirs publics), non pas en relogeant tous les suroccupants et en baissant le niveau des redevances (seules vraies façons de faire diminuer ladite suroccupation), mais en proposant à un petit nombre des chambres en lointaine banlieue, impossibles pour les intéressés vu leurs horaires de travail.

Les résidents attendent une autre politique de la part de Coallia.

Nous, comités de résidents représentants des résidents et regroupés en coordination, demandons à Coallia :

  • de mettre en place de vraies et sincères négociations et concertations, sans autoritarisme, en nous considérant comme des partenaires, en nous donnant toutes les informations nécessaires et les moyens de jouer notre rôle de représentants, pour que nous puissions trouver des solutions aux différents problèmes.
  • de renouer avec sa mission de nous loger décemment, nous travailleurs immigrés en nous offrant un vrai bien-être, le droit entier à la vie privée et à la vie collective avec suffisamment de cuisines collectives, d'espaces de convivialité et de réunions, nous permettant de réaliser nos projets de vie ici et là-bas
  • de mobiliser toutes les chambres et studios pour reloger en priorité nos suroccupants
  • de militer ouvertement contre toute politique de ruine du logement social, pour que tous les publics - sans que les uns soient obligés de laisser leur place à d'autres- obtiennent un logement conforme à leur mode de vie et à leurs attentes.

Coordination des foyers Aftam/Coallia - Contact : Aladji KANOUTE - 06 21 04 43 88

soutenue par Copaf, Dal...

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/58199
Source : http://www.copaf.ouvaton.org
Source : message reçu le 9 novembre 21h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir