thèmes : travail, international incomplet
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

jeudi 25 janvier 2018 (heure non définie)

3ème rencontre du

Réseau syndical international de solidarité et de luttes

L'internationalisme est une des valeurs fondamentales du syndicalisme que nous construisons. Il ne s'agit pas là d'un choix « affectif » ou « moral » mais d'une orientation politique : la lutte des classes ne s'arrête pas aux frontières des États, … et le patronat le sait !

Dans tous les pays, le service public d'éducation est durement attaqué, considérablement affaibli par les politiques successives visant sa détérioration pour la mise en place de l'école du fichage, l'école de la pédagogie des compétences, l'école non accessible à toutes et à tous, l'école des évaluations, l'école en concurrence avec les autres écoles, l'école au service du patronat. Le démantèlement du service public d'éducation est une réalité à l'échelle mondiale ; comme celui de l'ensemble des services publics, comme les attaques patronales envers les travailleuses et les travailleurs.

Pourtant, l'éducation n'est pas une marchandise, ni ici, ni ailleurs. Les travailleuses et les travailleurs de l'éducation l'affirment par leurs luttes.

Travailleuses et travailleurs de l'éducation, nous devons nous organiser afin de combattre ce modèle mondial. La Confédération Européenne des Syndicats (CES, en France CGT, CFDT, FO, UNSA, CFTC), l'Internationale de l'Éducation (en France, les fédérations CGT, CFDT, FO, UNSA et les syndicats nationaux de la FSU) ont été et sont beaucoup trop passives face à cette politique. Ce constat nous a conduits, depuis notre création, à rechercher une alternative syndicale aussi au plan international.

Dans la suite du travail réalisé, depuis des années, avec notre Union syndicale Solidaires, la fédération Sud éducation a participé, en mars 2013, à la création du Réseau syndical international de solidarité et de luttes.

Après la 2ème rencontre au Brésil en juin 2015, aura lieu à Madrid, du jeudi 25 au dimanche 28 janvier 2018, la 3ème rencontre du Réseau syndical international de solidarité et de luttes. Il rassemble d'ores et déjà une soixantaine d'organisations syndicales, d'Europe, d'Afrique, d'Amériques et d'Asie. S'agissant bien d'un outil syndical, il repose à la fois sur une dimension interprofessionnelle et un travail professionnel.

Nous sommes convaincus qu'un réseau de syndicalisme offensif est nécessaire ; ce réseau doit être un outil commun international, au sein duquel peuvent se retrouver toutes les forces syndicales se réclamant et mettant en pratique un syndicalisme de luttes, anticapitaliste, autogestionnaire, démocratique, écologiste, indépendant des patrons et des gouvernements, internationaliste et qui combat toutes les formes d'oppression (sexisme, racisme, homophobie, xénophobie). Nous devons construire cette 3ème rencontre toutes et tous ensemble ; ainsi, les décisions prises seront les nôtres.

Cette 3ème rencontre sera l'occasion pour les syndiqué-es Sud éducation d'échanger, d'élaborer des outils syndicaux, de coordonner leurs actions avec des collègues d'autres continents en construisant un syndicalisme de lutte et de réels rapports de forces pour contrer les politiques libérales. Celles-ci ne se limitent pas au cadre national - raison supplémentaire pour ne pas y circonscrire notre syndicalisme.

En plus des réunions par secteurs professionnels, nous continuerons la réflexion collective sur les sujets suivants adoptés au consensus : autogestion, femmes, migration, répression et colonialisme et ses conséquences dans lesquelles nous voulons aussi traiter des « sans toit », des « quilombolas », des mouvements des noirs ou afro descendants [1].

La grève internationale demeure un de nos objectifs. Mais nous ne voulons pas d'un syndicalisme qui se contente de slogans sans lendemain. Construire de tels mouvements impose de s'en donner vraiment les moyens.

Fédération Sud éducation

[1] http://www.laboursolidarity.org/Appel-du-Rese…

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/58275
Source : http://www.sudeducation.org/3eme-rencontre-du...

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir