thème : écologie
Réagir (0)Covoiturage EnvoyeriCalPartager

mercredi 6 décembre 2017 à 20h

Urgence climatique :

Quelles actions globales et locales ?

Attac 92 vous invite à une conférence - débat

avec Maxime Combes, économiste, membre d'Attac,
auteur de « Sortons de l'âge des fossiles », « Manifeste pour la transition »

Quelle urgence ?

La terre se réchauffe chaque année un peu. Pour notre vie quotidienne occidentale, cela passe presque inaperçu. Pourtant il faut que chacun se réveille.

Les activités humaines dégagent des gaz à effet de serre qui sont à l'origine de ce réchauffement : CO2, méthane, divers gaz industriels. Et cette apparente lente évolution est trompeuse, si nous ne changeons pas de toute urgence nos façons de vivre, en moins d'un siècle la terre peut devenir invivable pour l'humanité. En matière de climat, tout retard pris n'est pas rattrapable. Pour le climatologue Jean JOUZEL (ex vice-président du G.I.E.C.) nous n'avons plus que 3 ans pour agir, sinon en 2050 nous aurons des étés en France à 50/55 °C. Une étude récente du pétrolier SHELL mentionne que si rien ne change « dans 20 à 30 ans, il n'y aura plus de glace aux pôles Nord et Sud, et la mer s'élèvera de 5 à 6 mètres. »

Les glaciologues du G.I.E.C. contrôlent l'épaisseur du sol gelé d'Alaska et de Sibérie. Tous les ans l'épaisseur diminue. En dessous, dans la tourbe, des millions de m3 de méthane sont prêts à se dégager (gaz 23 fois plus réchauffant que le gaz carbonique).

Les scientifiques craignent aussi qu'avec l'acidification et le réchauffement des océans, les poches de méthane stockées au fond des mers ne remontent en surface, ce qui serait incontrôlable et catastrophique.

Le dérèglement climatique tue, et le crime climatique en cours est massif : des centaines de millions de vies sont d'ores et déjà irrémédiablement affectées par l'élévation du niveau des océans, les épisodes caniculaires, les sécheresses, les tempêtes tropicales, etc.

Avec 3°C de réchauffement climatique ce n'est plus une planète vivable. C'est une planète où les déséquilibres géopolitiques déstabiliseront nos sociétés, où des centaines de millions de personnes ne pourront pas se nourrir correctement, se déplacer pour subvenir à leurs besoins, sortir de la pauvreté, ou tout simplement survivre, et où des centaines de millions d'autres devront migrer pour fuir les catastrophes. C'est un crime, l'écocide, crime de toute autre nature que les attentats terroristes, mais un crime dûment documenté, répertorié et qu'il serait possible d'éviter.

Quelles actions ?

Actions globales :

Il faut s'attaquer aux causes structurelles des dérèglements climatiques. Il faut renoncer aux énergies fossiles, il ne peut y avoir de négociation gagnante avec leurs défenseurs. Il en est de même des accords de libre-échange négociés par l'Union européenne avec le Canada (CETA) et les Etats-Unis (TAFTA), des velléités pour exploiter les gaz de schiste, ou encore des politiques de relance de la croissance via des grands projets inutiles et inadaptés.

Il faut donner un pouvoir légal aux institutions internationales, aux États et aux citoyens pour poursuivre les décisions climaticides, pour que des sanctions internationales contre les états et contre les sociétés soient rendues possibles en matière de climat.

Actions locales :

Il faut changer notre modèle de consommation, lutter contre le gâchis, contre l'obsolescence programmée. Il faut réduire les consommations d'énergie, développer les transports collectifs, isoler les bâtiments, relocaliser les productions.

Les luttes visant à freiner le réchauffement climatique engagent, quels que soient leur niveau et leur intensité, un véritable changement de civilisation. Il ne sera pas décrété. Il sera le fruit d'un mouvement populaire massif, déterminé à bloquer la machine à réchauffer la planète.

Apprendre à vivre avec la nature et les limites de la planète plutôt que d'avancer la tête dans le sable en se croyant le maître et le possesseur, voilà le défi de taille que nous devons relever si nous voulons tout à la fois mettre en œuvre des politiques efficaces de lutte contre les dérèglements climatiques, et opérer les ruptures nécessaires permettant de bifurquer vers des modes d'organisation sociale et économique durables, agréables à vivre, conviviaux, solidaires, plus justes et plus humains .

Contacts : 09 51 50 59 93 et gr2attac92 @yahoo.com

Document au format PDF:

pièce jointe: _ AFFICHE annonce conf CLIMAT.docx

Document au format PDF:

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/58311
Source : message reçu le 13 novembre 17h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir