Réagir (3)EnvoyeriCalPartager

samedi 9 décembre 2017 à 14h

7 parties : 1 2 3 4 5 6 7

Attention, ceci est le rassemblement du 9 décembre

Pour le rassemblement du 16 décembre, suivre ce lien:
https://paris.demosphere.eu/rv/58471


1 2 3 4 5 6 7

Rassemblement

Non, Netanyahou n'est pas le bienvenu

ni à Paris ni à Bruxelles !

Attention: plusieurs autres rassemblements sont prévus ce jour-là sur la place, nous vous donnons rendez-vous au niveau de la grande banderole de la Campagne BDS France.

Rassemblement pour dénoncer cette venue scandaleuse le 9 décembre à 14H sur la place de la République

Le Président Trump vient de céder aux revendications anciennes des autorités israéliennes et des groupes de pressions sionistes chrétiens étatsuniens en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël et en annonçant le transfert de son ambassade. Autant de décisions illégales au regard du Droit international.

Le Président Macron a qualifié de "regrettable" cette décision et a rappelé que "la question du statut de Jérusalem devra être réglée dans le cadre des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens".

L'Union européenne, par la voix de Federica Mogherini, a mis en garde contre les graves répercussions que cette décision pourrait entraîner.
Mais alors pourquoi accueillir le criminel de guerre Netanyahou le 10 décembre à Paris et le 11 décembre à Bruxelles ?
Dans un tel contexte, recevoir à Paris Netanyahou le 10 décembre, et à Bruxelles le 11 , constitue un gage d'acceptation de cette reconnaissance qu'il revendique depuis toujours. Une véritable provocation.

Le premier Ministre du gouvernement israélien qui poursuit une occupation meurtrière, une colonisation acharnée, interdit l'entrée de parlementaires français, intensifie les arrestations de militant-e-s de droits de l'Homme tel que Salah Hamouri, la député palestinienne Khalida Jarrar, et des centaines d'autres résistant-e-s Palestiniens, continue les bombardements et l'étranglement de la population de Gaza n'est pas le bienvenue en France, sa place est au tribunal international de la Haye sur le banc des accusés pour crimes de guerre.

Rassemblement pour dénoncer cette venue scandaleuse le 9 décembre à 14h sur la place de la République

Premiers signataires :

AFPS Paris Sud - Argenteuil Solidarité Palestine - ATTAC France - ATMF - AURDIP - BDS France Paris -Collectif Ivryens pour la Palestine - Collectif pour la libération de Georges Ibrahim Abdallah - -Collectif Montreuil Palestine - CMF - CVPR PO - Ennahda France - Ensemble - Ettakatol France- FTCR - NPA - PIR - Solidaires -Sortir du colonialisme -UJFP

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/58543
Source : http://www.ujfp.org/spip.php?article6052
Source : message reçu sur sortir du colonialisme le 7 décembre 13h


1 2 3 4 5 6 7

Trump-Nétanyahou :

Fauteurs de guerre et apprentis sorciers

UJFP

Ils disposent de la force, ils croient être les maîtres du monde.

Ils procèdent par la violence, par le fait accompli permanent, par le franchissement des lignes.

Ils disent haut et fort : « le droit international, on s'en fout ».

Pour bien marquer le nouvel ordre mondial qu'ils veulent imposer, ils ont déjà quitté l'UNESCO.

En affirmant que Jérusalem, dont l'occupation depuis 1967 a été déclarée illégale par tous les textes internationaux, est la capitale d'Israël, Trump relance la guerre et flatte sa base électorale chrétienne sioniste à laquelle il doit beaucoup. Son message aux peuples de la région est clair : « vous n'avez pas le choix, il y aura le « grand Israël » et quelques territoires disparates enfermés et non-viables qu'on appellera « État palestinien ». Trump donne l'ordre aux dirigeants pro-occidentaux du monde arabe de le suivre.

Nétanyahou l'a largement précédé. Il généralise la détention administrative comme actuellement contre Salah Hamouri, Khalida Jarrar et bien d'autres. Il légalise 55 colonies dites « sauvages ». Il prévoit d'étendre les limites de Jérusalem pour y inclure les principales colonies. Il démolit consciencieusement les infrastructures palestiniennes, y compris celles financées par l'Union Européenne. Il prépare une loi fondamentale faisant d'Israël l'État-Nation du peuple juif, faisant des 6 millions de Palestiniens qui vivent entre mer et Jourdain des parias étrangers et mettant en danger les Juifs du monde entier qui refuse ce délire tribal.

Nétanyahou vient à Paris et à Bruxelles les 10 et 11 décembre.

En 1948, quand Begin était venu aux États-Unis, Hannah Arendt, Albert Einstein et de nombreuses personnalités juives américaines avaient écrit au président Truman : « Begin arrive, c'est un terroriste, arrêtez-le ou expulsez-le ».

Nous disons la même chose au président Macron et à la ministre européenne Federica Mogherini : « Nétanyahou viole en permanence le droit international. Refusez de le recevoir. Cessez d'être complice. Pour arrêter ce rouleau compresseur qui mène à la guerre, il faut sanctionner l'État d'Israël au lieu de lui dérouler le tapis rouge ».

Plus que jamais le BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) est la réponse indispensable aux délires des politiques.

Nous appelons à manifester contre la décision de Trump et contre la venue de Nétanyahou.

A Paris, rassemblement place de la République à 14 h, le samedi 9 décembre.

Le Bureau national de l'UJFP,

Document au format PDF:

Source : http://www.ujfp.org/spip.php?article6051


1 2 3 4 5 6 7

Non, Netanyahou n'est pas le bienvenu

ni à Paris, ni à Bruxelles !

AFPS

Le Président Trump vient de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël et de décider d'y transférer son ambassade. Ces décisions qu'Israël et son Premier Ministre Netanyhaou demandaient depuis des années sont illégales au regard du Droit international.

Le Président Macron a jugé cette décision « regrettable » et a affirmé que la France ne la soutenait pas car « elle contrevient au droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU ».

L'Union Européenne a mis en garde contre les graves répercussions que cette décision pourrait entraîner. « Une solution doit être trouvée à travers des négociations pour résoudre le statut de Jérusalem comme future capitale de deux Etats (israélien et palestinien), de façon à ré-pondre aux aspirations des deux parties », a déclaré Fédérica Mogherini au secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson qu'elle recevait mardi.

La décision américaine prise sous la pression des évangélistes, conforte la politique de colonisation et d'annexion du gouvernement d'extrême-droite de Netanyahu, et ses violations constantes des droits de l'Homme et du droit international.

Dans ces conditions, la prochaine visite du premier ministre israélien à Paris le 10 décembre, et à Bruxelles où il s'est invité à une réunion informelle des ministres des affaires étrangères, doit être l'occasion pour les autorités françaises et européennes de manifester une opposition ferme à la politique guerrière du gouvernement israélien et d'adopter enfin des mesures effectives à commencer par la reconnaissance de l'État de Palestine avec Jérusalem-Est comme capitale.

Rassemblement le 9 décembre à 14h sur la place de la République.

Document au format PDF:

Source : http://www.france-palestine.org/Rassemblement...
Source : https://afps146.com/2017/12/08/non-netanyahou...


1 2 3 4 5 6 7

Contre les ennemis de la paix, imposer le droit !

AFPS

Les masques sont tombés : les États-Unis de Donald Trump en reconnaissant Jérusalem comme capitale d'Israël ont montré le cas qu'ils font du droit international et affiché publiquement leur soutien inconditionnel aux politiques d'Israël.

Ils ont choisi la violence de l'occupation, la colonisation, les démolitions, les arrestations, les transferts forcés de population, l'annexion de territoires, le maintien de la population de Gaza sous un blocus inhumain contre le droit, contre le droit du peuple palestinien à l'autodétermination, contre la recherche de la paix.

Les condamnations de cette décision ont été quasi unanimes à l'exception du gouvernement israélien et de ses relais aux États-Unis ou en France ; ce gouvernement est ainsi conforté dans ses politiques extrémistes de violation du droit international et des droits humains.

C'est dans ce contexte très particulier qu'un criminel de guerre, Benyamin Netanyahou, sera reçu à Paris le 10 décembre par le Président de la République et rencontrera le Conseil des Affaires Étrangères de l'Union Européenne le lendemain.

Pour nous comme pour beaucoup de citoyens français, il ne peut être considéré comme un interlocuteur normal et il n'est pas le bienvenu en France. Le Président de la République devra, au-delà de la condamnation de la décision de Donald Trump concernant Jérusalem, rappeler de manière ferme et publique la condamnation par la France des violations quotidiennes et permanentes du droit international par le pouvoir israélien. Sur des questions plus spécifiques à la France, ne sauraient être passées sous silence l'interdiction faite récemment à des élus de la République française de se rendre en Israël et en Palestine ni la détention administrative dont est victime Salah Hamouri depuis maintenant plus de 3 mois.

Le Président de la République ne peut en rester à de simples condamnations verbales de la politique de fait accompli menée par Israël et encouragée par les États-Unis. Regretter, déplorer, espérer, autant d'appréciations et de vœux dépourvus de sens face à un État qui a fondé sa politique sur la force et le fait accompli. Cela n'a jamais en quoi que ce soit permis d'obtenir une quelconque avancée vers la paix.

Il est temps pour la France comme pour les États européens de sortir de l'hypocrisie et de rompre avec cette culture de l'impunité au bénéfice d'Israël synonyme de démission et d'impuissance politique.

La France doit aujourd'hui prendre ses responsabilités : elle doit reconnaître l'État de Palestine et faire savoir à Netanyahou que les violations du droit seront sanctionnées. Force doit revenir au droit.

En faisant entendre le langage du droit contre celui de la force, elle peut et doit jouer un rôle moteur dans une nouvelle politique enfin au service de la paix. C'est ce que nous attendons du Président de la République et du Ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

Le Bureau national de l'AFPS

www.france-palestine.org @AFPSOfficiel

Document au format PDF:

Source : http://www.france-palestine.org/Rassemblement...


1 2 3 4 5 6 7

Al Qods capitale éternelle de la Palestine

Nous, associations et partis signataires, exprimons notre indignation devant la déclaration du président américain confirmant son autorisation de déplacer l'ambassade des États Unis d'Amérique à Jérusalem.

Cette autorisation ressemble bien à une déclaration de guerre contre le peuple palestinien, car elle permet à Israël d'annexer la ville en dépit de toutes les résolutions des nations unies sur le statut de Jérusalem.

Elle est aussi un coup de force contre les peuples de la région attachés à la cause du peuple palestinien et ses droits nationaux et légitimes à un état souverain avec Jérusalem comme capitale.

Cette décision n'a été prise qu'avec le silence honteux des régimes arabes occupés par des divisions et guerres fratricides.

Nous dénonçons cette attitude guerrière du président américain et collusion avec le gouvernement sioniste de Netanyahou.

Nous exprimons notre entière solidarité avec la résistance palestinienne dans sa lutte quotidienne contre l'occupation Israélienne.

Nous appelons les peuples épris de paix et de liberté et la communauté internationale à manifester leur opposition à cette décision inique, exprimer leur soutien au peuple palestinien et à faire respecter le droit international.

Nous vous appelons à signer cet appel et à rejoindre le rassemblement du 9 décembre 2017 à 14h à la place de la république.

Vive ALQODS capitale éternelle de la Palestine !

Les Premiers signataires :

Associations
ADTF, AMF, ATF, CTF, FTCR, UTIT

Les partis politiques

  • ALJOUMHOURI France
  • AL MASSAR France
  • ATTAYAR France
  • ETTAKATTOL International
  • FRONT POPULAIRE
  • PADS (Maroc)
  • Mouvement Echaâb

Source : message reçu le 8 décembre 19h


1 2 3 4 5 6 7

Netanyahou invité par Macron le 10 décembre :

une provocation !

Communiqué NPA

Pour la deuxième fois depuis son élection, Emmanuel Macron recevra, le 10 décembre, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou. Coïncidence (?) des dates, le 10 décembre est depuis 1950 la Journée internationale des droits humains : tout un symbole !

Les prétendus rois et reines de la com' qui peuplent l'Élysée sont des récidivistes. En juillet, Macron avait en effet déjà reçu Netanyahou et l'avait invité à participer aux commémorations de la rafle du Vel d'hiv : un scandale lorsque l'on connait la propension des dirigeants israéliens à instrumentaliser la mémoire du génocide juif.

Netanyahou est cette fois convié à l'occasion d'une autre date symbolique et, quand bien même on aurait été tout aussi révolté par une visite de à une autre date, cette invitation faite au Premier ministre d'un État qui bafoue quotidiennement le droit international et les droits humains est une véritable provocation.

A fortiori dans le contexte actuel de mobilisation pour la libération du franco-palestinien Salah Hamouri, emprisonné par Israël depuis plus de 100 jours sous le régime de la détention administrative, et donc sans aucune charge et sans aucune preuve.

La décision unilatérale de Trump de déplacer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem, provocation ultime que le seul Netanyahou approuve face au tollé international qu'elle provoque, rend d'autant plus intolérable l'invitation du premier ministre israélien à Paris.

Mais la diplomatie de Macron ne s'encombre guère de détails aussi insignifiants que le respect des droits humains et du droit international, ainsi que le confirment ses liens avec d'autres sympathiques régimes, comme l'Égypte et l'Arabie saoudite.

Solidaires du peuple palestinien en lutte pour ses droits, le NPA se joindra aux initiatives de protestation contre la venue de Netanyahou, à commencer par le rassemblement organisé le 9 décembre, à 14h00 place de la République à Paris.

Source : https://tendanceclaire.org/breve.php?id=26249

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir

Par moderateur, le 07/12/2017 à 15:03

Nous avons reçu un texte d'appel de la part de Droits Devants.

Il semblerait que des organisations indiquées comme signataires, ne l'étaient pas.

En attendant d'y voir plus clair, nous avons supprimé ce texte d'appel.

Démosphère Paris/IdF

--

Mise à jour.
Un nouvel appel unitaire a été mis en ligne, et un appel du NPA aussi.
Les anciens sont supprimés.

Par moderateur, le 07/12/2017 à 13:42

pouvez vous préciser ?

Imposture

Par Anonyme, le 07/12/2017 à 13:42

La liste des signataires est fausse.