thème :   2e le plus vu
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

dimanche 4 mars 2018 à 14h

Festival Intersection - Baham Arts

3 et 4 mars 2018

Concerts, ateliers, débats, expositions, DJ set, projections

Prix libre


Samedi 3 mars 2018

  • 15h : Communication, debats :
    AMARILLYS SIASSIA : « Histoire et sociologie »
    AMMARANTA LOPEZ : « Sociologie »
  • 17h : Atelier beatmaking : WAKA
  • 19h Projection :
    Court-métrage documentaire : 20min
    « MEDUSE, CHEVEUX AFRO ET AUTRES MYTHES »
  • 19H40 : STAND UP :
    TANAHEE L'AUTRE : « Humour décolonial »
  • 20H00 : CONCERTS : Hip hop, Trap, Chanson
  • 20H : SYN CHA (hip hop, trap) 20H20 : NIRINA LUNE (hip hop, chanson)
  • 20H45 : SAFYR SFER (hip hop, trap) 22H35 : TRACY DE SA (hip hop, trap)
  • 23H10 DJ HETEROCIDE (hip hop)

Dimanche 4 mars 2018

  • 14h : atelier d'ecriture/beatbox :
  • 14h : atelier sur les violences :
  • 17h : buffet & apero :
    Repas Vegan : Le mix subsaharien de l'ouest
  • 18H : CYPHER
    EMERALDIA AYAKASI (Hip hop)
    LES GUEST STAR
  • 19h : concert / DJ set
  • 19H : ORIGINAL LEATI (hip hop)
  • 19H50 : K'S KHALDI (hip hop)
  • 22H : WAKA (afrofuturisme)

Prévu sur deux jours, le festival INTERSECTION a pour but de faire le lien entre deux journées emblématiques du printemps : le 8 Mars (Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes et aux minorités de genre) et le 21 Mars (Journée mondiale pour l'élimination des discriminations raciales).

Ce festival est organisé par l'association BAHAM ARTS qui a comme projet de visibiliser les personnes minorisé.es sur les scènes musicales : femmes, personnes trans*, et personnes racisées. Nous souhaitons de plus valoriser plus spécifiquement les personnes racisées.

Ces intersections sont aussi des composantes importantes de ce festival qui mêle plusieurs types de musiques, mais aussi différentes pratiques artistiques. Dans un souci de partage des connaissances et des savoirs nous avons voulu organiser des ateliers de transmission : atelier d'écriture, et de beat-making par exemple ! Nous avons aussi prévu un débat sur les places laissées aux femmes, trans* et personnes racisées au sein des scènes artistiques.

BAHAM ARTS est une jeune association dynamique crée en 2017. Partant du constat de l'accès difficile des femmes, et des minorités de genre comme racisées dans les milieux musicaux, notre association a pour but de visibiliser les artistes minorisés mais aussi de favoriser l'accès à l'expression artistique aux plus jeunes. Nous avons ainsi débuté notre projet en 2015, en montant un groupe nommé Rap'Elles dont le but était d'organiser des soirées de visibilisation des femmes et minorités de genre dans le hip-hop. Après quelques temps et projets menés à bien, nous avons voulu avoir accès à un panel plus large d'actions et avons décidé de nous monter en association.

L'association s'est aussi concentrée sur l'aspect de partage et d'échange des savoirs en dehors de l'espace ouvert par UMOJA. En effet, nous collaborons avec un foyer de jeune filles situé dans les quartiers Nord de Marseille. Des membres de l'association y donnent ainsi des cours d'écriture et de musique car nous pensons que pour avoir accès à une scène musicale, il faut avoir reçu les des outils en amont.

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/59147
Source : https://openagenda.com/la-parole-errante-dema…
Source : https://www.facebook.com/events/4782443859092…

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir