thème :
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

lundi 19 mars 2018 à 19h

2 parties : 1 2

Projection débat

« Bumidom : le cas des migrations féminines »

Organisé par Parlons des Femmes Noires

Dans le cadre de la Semaine Anticoloniale, le collectif Afro-Fem vous propose le lundi 19 mars 2018 la projection du documentaire "Quitter les Antilles" (Daniel Karlin, 1970) suivie d'une table ronde dédiée aux trajectoires de femmes durant les migrations organisées par le Bumidom (Bureau pour le développement des migrations dans les départements d'outre-mer).

Tandis que le documentaire présente la vie de femmes martiniquaises avant le départ, durant la table ronde Stephanie Condon et Viviane Rolle-Romana interviendront pour commenter le vécu de ces femmes une fois arrivées dans l'hexagone et les difficultés spécifiquement liées au contexte migratoire.

Invitées

  • Marie-Ange Rousseau, illustratrice du roman graphique "Péyi an nou" (Editions Steinkis, octobre 2017)
  • Viviane Rolle-Romana, psychologue et directrice du CAFAM (Collectif d'aide aux familles matrifocales, monoparentales et migrantes)
  • Stephanie Condon, chercheuse à l'Ined (Institut national des études démographiques) et autrice en 2008 de "Travail et genre dans l'histoire des migrations antillaises"

Documentaire "Quitter les Antilles"

(Daniel Karlin, 1970)

Au travers des portraits de 3 jeunes femmes, Félicienne, Marie-Ange et Louisiane, Daniel Karlin dépeint les conditions de vie des femmes en Martinique dans les années 70.

Si elles ont toutes la volonté d'écrire une histoire personnelle en rupture avec celles douloureuses de leurs mères, les 2 premières ont fait le choix de partir pour améliorer leurs revenus et mieux soutenir financièrement leurs familles tandis que la troisième décide de rester sur l'île pour participer à son évolution.

Roman graphique "Péyi an nou"

Durant la soirée, un stand de vente et dédicace sera tenu par l'illustratrice Marie-Ange Rousseau.

"1963. Une agence d'État est créée pour soutenir la relance de l'économie française. En vingt ans d'existence, le Bumidom aura organisé l'émigration de 160 000 personnes originaires de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La Réunion. Péyi an nou est à la fois une enquête pour comprendre la politique et le fonctionnement du Bumidom, ses répercussions, son héritage… et un hommage à ces Français contraints à l'exil dans un pays qu'ils pensaient être le leur, la France."

Les autrices, Jessica Oublie et Marie-Ange Rousseau (Editions Steinkis, octobre 2017)

"Après des études en histoire de l'art et près de deux ans à la rédaction de la revue Africultures, Jessica Oublié travaille en Afrique pendant 5 ans dans les domaines culturel et linguistique. De retour en France, elle se lance dans cette enquête sur la migration antillaise des années 1960 à 1980.

Après un BTS Communication Visuelle, Marie-Ange Rousseau revient à ses premières amours, l'illustration et la BD, en entrant dans une d'Arts Narratifs dont elle termine la formation en 2015."

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/59548
Source : http://www.anticolonial.net/spip.php?article3…
Source : http://www.cicp21ter.org/spip.php?page=detail…
Source : message reçu sur sortir du colonialisme le 8 mars 18h


« Peyi an nou »

Livre de Jessica Oublie et Marie-Ange Rousseau

1963. Une agence d'État est créée pour soutenir la relance de l'économie française. En vingt ans d'existence, le Bumidom aura organisé l'émigration de 160 000 personnes originaires de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de La Réunion. Péyi an nou est à la fois une enquête pour comprendre la politique et le fonctionnement du Bumidom, ses répercussions, son héritage… et un hommage à ces Français contraints à l'exil dans un pays qu'ils pensaient être le leur, la France.

Jessica Oublie et Marie-Ange Rousseau

Après des études en histoire de l'art et près de deux ans à la rédaction de la revue Africultures, Jessica Oublié travaille en Afrique pendant 5 ans dans les domaines culturel et linguistique. De retour en France, elle se lance dans cette enquête sur la migration antillaise des années 1960 à 1980.

Après un BTS Communication Visuelle, Marie-Ange Rousseau revient à ses premières amours, l'illustration et la BD, en entrant dans une d'Arts Narratifs dont elle termine la formation en 2015.

http://steinkis.com/img/catalogue/min/9782368461242.jpg

Source : http://steinkis.com/peyi-an-nou-3-80.html

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir