thème : international
Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

samedi 24 mars 2018 à 13h30

3 parties : 1 2 3

Projections organisées par le collectif Faty Komba

  • 10h à 12h30 : Algérie : La bataille d'Alger
  • 13h30 à 18h : Palestine : Les 18 fugitives

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/59571
Source : message reçu le 23 janvier 17h
Source : http://www.anticolonial.net/spip.php?article3…


1 2 3

La bataille d'Alger

de Gillo PONTECORVO

En 1957, en Algérie, le peuple, soutenu par le FLN, se révolte contre l'occupant français. Des deux côtés, des méthodes extrêmes sont utilisées : la torture par l'armée française et le terrorisme par les algériens en révolte contre le pouvoir en place. La guerre n'épargnera personne. Dans le quartier de la Casbah d'Alger, un ancien délinquant, Ali La Pointe, refuse de stopper le combat, même quand la situation semble désespérée. De son côté, le colonel Mathieu, essaye tant bien que mal de mener sa mission, quitte à utiliser des moyens drastiques...


1 2 3

Les 18 fugitives

Wanted 18

L'un des chapitres les plus étranges de l'histoire du conflit israëlo-palestinien.

Nous sommes en 1987, et le premier mouvement populaire Palestinien se soulève. Les habitants veulent des alternatives locales aux produits israëliens, notamment le lait, qu'ils achètent alors à une compagnie israélienne. C'est là que commence l'histoire de nos 18 vaches.

Derrière l'opération se cachent des intellectuels pacifistes et des professionnels de tous bords. Pas vraiment des fermiers lambda. Peu importe, ils foncent tête baissée, achètent 18 vaches et les passent en contrebande à Beit Sahour, une ville en Cisjordanie.

Mais qu'y connaissent-ils, en vache? Ces tout nouveaux fermiers doivent apprendre tout depuis le début - même comment traire leurs protégées, ce qui n'est pas aussi facile que ça en a l'air.

Finalement, les vaches attirent l'attention des autorités israeliennes, et c'est une traque qui commence - un jeu du chat et de la souris (ou du soldat et de la vache)à grande échelle- alors que les vaches sont transférées d'étables en étables, fuyant des poursuivants déterminés à les trouver. Les vaches entrent dans la légende et le "lait de l'intifada" (parfois distribué dans la nuit) dans la vie de tous les jours des habitants.

"Nous sommes Palestiniens. Nous avons le droit d'avoir un toit, nous avons le droit d'avoir une terre, nous avons le droit à la liberté - et nous avons le droit d'avoir des vaches."

http://www.wanted18.com/fr/story

Afficher l image d origine

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir