Réagir (0)EnvoyeriCalPartager

mardi 13 février 2018 à 19h

Mardis de l'insoumission

« L'écologie, un combat politique ? »

Consacrés cette année à l'étude des formes de domination et d'émancipation dans l'histoire, les Mardis de l'insoumission constituent à la fois une initiative d'éducation populaire et un espace politique et ouvert interrogeant modèles et schémas pour l'action.

Après avoir débattu du pouvoir de la rue, de la politique du capital, de la dimension émancipatrice de la grève, nous interrogeons mardi 13 février l'écologie dans sa dimension politique.

L'historien Alexis Vrignon (auteur d'une thèse sur la naissance de l'écologie politique en France dans les années 1968) présentera la place de l'écologie dans le champ politique français et européen. Cette place résulte toujours d'enjeux et de rapports de forces dont les contours ont évolué. Elle est occupée par des mouvements politiques qui se sont longtemps focalisés sur les seules questions environnementales et qui, paradoxalement, ont eu du mal à maintenir leur légitimité dans un combat écologique porté également par une nébuleuse associative très active.

Au moment où les tentatives d'adaptation du capitalisme, le "greenwashing" (ou écoblanchiment) et l'éco-business, semblent se heurter à la bascule irréversible dans l'ère du réchauffement climatique, l'écologie est revendiquée de toute part.

Ecologie partout, politique nulle part ?

Mathilde Panot, députée FI , et Sergio Coronado, ex-député EELV, partageront les réflexions que leur inspire l'actualité du combat écologique. Quels enjeux et quelles formes possibles de politisation des questions écologiques aujourd'hui ? Quels objectifs et quels moyens d'une transformation éco-socialiste de nos sociétés et de nos économies ? Quelles formes nouvelles ou renouvelées de l'action écologique (ou de l'action politique écologique) ?

Lien : https://paris.demosphere.eu/rv/59934
Source : https://groupedhistoiresociale.com/
Source : message reçu le 4 février 17h

Réagir

informations complémentaires et commentaires ajoutés par les lecteurs du site

Réagir

Soyez le premier à réagir